Majalis 11 Moharram 1437

Nous devons faire notre propre bilan de ce que nous avons obtenu de ces 10-12 jours passés aux majalis. Nous devons évaluer nous-mêmes ce que nous avons changé dans nos vies. 

La femme est comparée à un bouquet. Si un bouquet est multicolore, il est plus beau. Parfois, elle est très en colère (rouge). Quelques fois, elle est de couleur jaune, c’est-à-dire qu’elle éprouve de l’amour envers les siens mais aussi les autres personnes qui l’entourent (enfants, époux, domestique). La meilleure relation à garder avec ses enfants adolescents est l’amitié. L’Islam nous conseille de porter des chaussures jaunes. La couleur jaune attire l’autre de sorte qu’il a envie de se lier d’amitié avec nous. 

L’Islam ne donne pas de fardeau à la femme, mais à l’homme. Malheureusement, notre société a changé et a retourné la situation : aujourd’hui, la femme est très stressée car tous les fardeaux sont sur elle. 

Il est important d’appeler nos enfants par leurs noms. Par exemple, ne disons pas « Jenny » au lieu de « Zaynab ». Si vous donnez un surnom à votre enfant ou si vous lui répétez sans cesse « Tu es bête » par exemple, votre enfant n’aura plus envie de faire des efforts et deviendra de plus en plus bête.

Rappelons-nous l’époque de Moussa (as), lorsque Fir’aun a décidé de tuer tous les bébés-garçons.

Comme Youkabat, la mère de Nabi Moussa (as) était très pieuse, elle réalisait qu’elle portait un garçon. Elle se lia d’amitié avec la sage-femme qui vient aider les femmes à accoucher. Comme cela faisait des mois qu’elle venait et partait dans la maison, personne ne se doutait qu’une femme était enceinte dans ce foyer.

Tout de suite après l’accouchement, la sage-femme panique quand elle entend le bébé pleurer. Paniquée et ne sachant quoi faire, elle le met dans le tandoor (four à pain). Les gardes de Fira’un contrôlent toute la maison mais ne trouvent aucun bébé. Par l’Aide d’Allah swt, Moussa (as) est sauvé. Une fois les gardes partis, la sage-femme récupère le bébé qui est sain et sauf. Elle se rend compte que ce bébé est spécial. 

Koulssoum, la petite sœur de Moussa (as) a 11 ans.

Allah swt révèle à Youkabat de mettre le bébé dans une boîte.

Elle se rend chez le menuisier. Il lui demande pourquoi elle veut cette caisse. Youkabat n’a jamais menti. Elle dit la vérité. Le menuisier va rapporter aux hommes de Fir’aun mais dès qu’il arrive devant les hommes, sa voix ne sort pas.

Nous pourrions nous demander où était Imran, le père de Moussa (as). Normalement, c’était à lui de faire tout ce travail extérieur. Ici, Allah swt veut nous montrer qu’une femme est capable de beaucoup de choses ! Elle peut trouver les solutions à tous les problèmes. 

Les magiciens avaient dit à Fir’aun que s’il trouve un bébé dans l’eau, sa salive guérira sa fille qui était malade. Et c’est exactement ce qui se passe !

Safoura, la fille de Shoaib (as) qui deviendra l’épouse de Moussa (as), est la main droite de Moussa (as) : elle va l’aider dans sa Mission Prophétique.

→ Elle était tellement pieuse que le Saint-Qour’an la mentionne. 

De nos jours, la femme au foyer est vue d’un mauvais œil mais elle fait mille choses !

– Elle est chauffeur → elle conduit les enfants à l’école, au madressa et à leurs activités

– Elle est experte en marketing → elle fait attention à économiser l’argent du foyer

– Elle est conseillère → elle règle les problèmes

– Elle est boulangère / pâtissière → elle confectionne toutes sortes de gâteaux (imaginez l’argent qu’il faudrait si l’on achetait toutes ces pâtisseries à l’extérieur)

– Elle est cuisinière, elle est un chef = c’est le travail d’un artiste !

– Parfois elle devient docteur / infirmière (elle sait ce qu’il faut faire pour soigner les petites plaies)

– Elle est esthéticienne → elle prépare sa jeune fille et sait ce qui lui irait

– Elle est domestique (elle fait les travaux de la maison)

– De plus, elle est une grande namaazi 

– Elle est une Aalima (quand nous prenons des notes durant les majalis, les feuilles sur lesquelles nous aurons pris des notes seront une protection pour nous contre le feu de l’enfer)

La femme qui travaille à l’extérieur fait le travail de l’extérieur + le travail de la maison.

Attention au hijab ! Vos vêtements ne doivent pas être serrés. Il ne faut pas que nos formes soient visibles. 

Une moemina m’a confié que certains garçons disent qu’ils ne veulent pas se marier. C’est dommage ! Il y a sûrement des disputes dans la maison qui découragent nos enfants. Ces derniers ont un mauvais modèle de couple. 

Nous parlions des différentes couleurs. La couleur préférée d’Allah swt est le blanc. C’est la couleur du taqwa. 

z
j

Catégories

Date

25 octobre 2015