Poème à l’hommage de la Princesse des dames de l’univers

par  Shamsir  vij’pariwala

Avec toutes mes condoléances attristées

Après son père décédé, la vie devint un âpre tourment,

Le peuple du Prophète vécut avec sa fille hostilement.

Pour éclairer la voie du monde féminin dans ce monde,

Elle arriva du Trône et regagna ce Trône promptement.

La paix de l’âme et de l’esprit, comme Hassan et Houssain,

Au Culte d’Allah, elle offrit les trésors de son cœur largement.

Ah ! dès le printemps de sa vie, sur cette terre de passage,

Pour le salut du corps féminin, elle se dévoua énormément.

Après le Messager, la nation de son père fut la cause, hélas,

La fille du Prophète, endurant le mal, s’éteignit précocement.

A travers ses propres actions, en renouvelant le message,

Elle fut pour les filles d’Eve comme un Prophète dignement.

La princesse héritière du roi de deux mondes dans l’univers

Exhorta aux œuvres pies en tournant le moulin sagement.

La lumière de son visage expira par la perte de son père,

Elle succomba sous le chagrin, mais sa vie luit brillamment.

Tu seras, certes, pardonné,  »ô Shamsir, » le Jour de Qayamah,

Si tes larmes trouvent dans le Tchador de Batoul un logement !

Mulla Nissar

z

Orateur

j

Catégories

Date

30 juillet 2020