Mouliani Sabéra Mazhar, Majalis du Mercredi 29 octobre 2014 4 Moharram 1436

Selon la Sourate Takwir, ayat 16, dès qu’une étoile s’éteint une autre apparaît.

On peut observer deux sortes de ayats dans le Saint-Qur’an :

          Des ayats dites « simples » qui ne nécessitent aucun tafsir comme par exemple le ayat qui nous dit «  accomplissez la prière » ou bien « accomplissez le Hajj »

          Il y a aussi les ayats pour lesquelles il est nécessaire d’avoir une personne pour nous les faire comprendre.

Ainsi on pourrait demander à Allah (swt), pourquoi ne pas avoir rendu tous les ayats du Qur’an facile pour que tout le monde puisse comprendre ou rendre tous les ayats difficiles pour qu’il nous faille absolument quelqu’un pour nous les expliquer. Mais Allah (swt) dit que même pour les ayats simples il vous faut quelqu’un pour vous les expliquer. Le ayat «  accomplissez la salat » est certes facile à comprendre mais vous ne savez pas comment accomplir cette salat c’est pourquoi J’ai envoyé parmi vous mes Ahlul Bayt A.S. et c’est eux qui ont la tache de vous expliquer.

Pour le tafsir de cette Sourate, on trouve ceci dans le Tafsir-é-Nourous Saqalain : Un jour Oummé Hanni (la sœur de Imam Ali (as) se rendit chez son neveu Imam Baqir (as) très tot le matin et lui dit «  Hier au moment du tilawat-é-Quran[1] je suis tombée sur un ayat sur lequel j’ai tellement réflechi que je n’ai pas réussi à dormir, car je n’ai pas compris que ce Allah swt a voulu dire dans ce ayat. (Ici on apprend que le Qur’an n’est pas un livre qu’on doit simplement lire mais qu’il faut y porter une réflexion.) Et j’ai entendu de mon père que lorsque on ne comprend pas un ayat du Qur’an il faut se rendre dans cette maison dans laquelle le Qur ‘an a été descendu ! Et mon père a aussi dit qu’à chaque époque on trouvera dans cette maison un Ali (ceci nous prouve la continuité du Imamat) et vous êtes le Ali, le Mohammad de cette époque, alors expliquez-moi.

Imam Baqir A.S. répond : « En raison de votre nuit troublée à cause de votre réflexion sur ce ayat, Allah swt augmentera votre degré au Jannat[2] (ceci nous montre que réfléchir sur le Qur’an augmente notre degré au Jannat ; en effet réflechir une heure sur la religion équivaut à 2000 ans de Ibadats[3]). Ma tante, ces étoiles nous représentent, nous les Ahlul Bayt. Quand un parmi nous part notre waris, notre hériter arrive. Et quand chacune des étoiles sera passée une à une, Allah swt enverra une douzimème étoile qui durera longtemps mais qui sera éloignée du regard des gens et au moment de son apparition, de la même façon que le soleil illumine le ciel de génération en génération, cette douzième étoile illuminera le noir de l’injuste, le noir de la jalousie, tout le noir de cette société ! Ô Oummé Hanni, lorqu’il viendra Allah swt nous renverra un par un sur Terre. (C’est le concept de Raj’at – le retour – on revivra et toutes les étoiles seront réunies. Et cette douzième étoile aura un tel pouvoir que tout le peuple sera à ses pieds. Allah swt fera de son arrivée une révolution et son premier travail sera de venger la tragédie de Karbala.

Imam-e-Zamana A.S. dit lui-même (réf Dametus Saqueba), notamment dans le zyarat-é-Nahiya : « Ô mon père, l’époque m’a mis en arrière et quand vous avez  dit « halmina siri yan suruna » je n’ai pas pu venir vous aider. Si j’étais là, vous auriez vu, ô mon père, comment je me serais battu pour vous sauver mais vu que je n’ai pas pu le faire, je pleure des larmes de sang jour et nuit. »

Tout le monde attend notre Imam, en particulier Imam lui-même. Il dit «  Chère mère j’ai vu toutes les injustices faites envers vous ! » (C’est facile pour nous de dire que Bibi Fatéma ahs était mazloom[4] mais pour Imam, c’est très difficile à supporter !)

Il faut noter un point ici : En l’an 90 A.H., à l’époque de Imam Baqir (as), il parlait déjà de Imam-é-Zamana as. Dans la vie normale une personne ne peut voir que quatre générations au maximum après elle. On a deux façons différentes pour parler de sa génération : soit par la vision soit par la parole. Par exemple, si j’ai une petite fille, vous ne pouvez le savoir que si vous l’avez vue de vos propres yeux ou bien si je vous en ai parlé. Ce dernier Imam est tellment important que tous les Imams ont parlé durant leur imamat, car c’est leur unique futur. Un jour quelqu’un dit à notre 6ème Imam as : faite le Qiyam car vous êtes Qayam et Imam A.S. répondit « Certes je suis Qayam mais ce titre n’appartient qu’à notre 12ème Imam. » Une autre personne vint voir notre 4ème Imam as et lui dit «  Ô Imam, vous êtes notre Amir[5] et nous sommes vos momines[6]. » Imam répondit « certes je suis votre amirul mominin mais ce titre n’appartient qu’au 1er Imam as. » Ceci veut dire que chaque Imam a son titre à des époques différentes.

Durant ces quelques jours nous parlerons de notre dernier Imam et c’est un sujet très difficile. Pour vous en parler je dois choisir mes mots et je demanderai de l’aide a Imam as et vu que ce sujet est difficile je vous demanderai de l’aide pour comprendre. Les Oulamas commençaient leurs darss[7] de cette facon en particulier Marashi-e-Najafi qui est aujourd’hui enterré dans sa bibliothèque. Un de ces wassiyats[8] dont on doit tirer profit : tous les jeudis soirs lorsqu’il pleurait sur Houssen as, il récoltait toutes ses larmes dans un mouchoir, et il dit à ses fils avant son décès « Mes fils, après mon décès, lorsque mon livre d’actes sera fermé, et quand vous serez en train d’attacher mon kafan[9], mettez ce mouchoir dans ma tombe car ces larmes pourraient être la raison de mon chafa’at ! »

Un des khademas[10] du Haram de Bibi Massouma-é-Qum disait qu’il pleuve ou qu’il neige, un homme arrivait avant moi devant les portes du Haram. Celui qui était là avant l’ouverture était Ayatullah Marashi-e-Najafi.

Avant chacun de ses darss il disait : « Pour parler je demande l’aide de Moushkil Khusha et vous demandez-lui de l’aide pour comprendre de façon à ce que nos cœurs ne font qu’un et que tout ce que je dis vous serve dans votre vie. »

Biharul Anwar 23 : « Si Allah avait rendu cette Terre vide sans alim[11] comment aurait-on fait pour distinguer le bien du mal ? »

On demanda à Imam as qui est Alim ? Est ce qu’il s’agit du alim présent sur Terre ? Imam as répondit : « Non, il s’agit de nous, les Ahlul Bayt as qui sont désignés comme Alim par Allah swt car c’est nous qui vous aidons à différencier le bien du mal. En effet le Saint Prophète a dit « ya Ali, notre relation est comme celle de Haroun et Moussa, si vous n’étiez pas là, qui aurait été leur Maître ? » »

Un peu avant, nous avons dit qu’à chaque époque, les gens posaient des questions sur notre dernier Imam. Mais on n’a pas posé cette question uniquement aux Imam ; on l’a également posé aux Prophètes. Un Nabi ne peut pas devenir Nabi comme ça ; on apprend d’un hadith sur le me’raj qu’Allah swt dit au Saint Prophète saw de demander à Ses 124 000 Prophètes comment il ont fait pour avoir leur Prophétie.

Tous les Prophètes dirent nous avons tout d’abord dit «  La ilaha ilallah » mais Allah swt nous a dit que c’est insuffisant, on a dit sans même réflechir «  Mohamadur Rassouloullah. » Allah swt dit que c’est vrai mais c’est insuffisant puis nous avons dit « Aliun waliullah. » À ce moment-là, Allah swt nous a accordé la Prophétie. Ainsi « Aliun Waliullah » est la fondation de la Prophétie et les gens pensent qu’ils iront au Paradis sans dire « Aliun Waliullah » ! C’est IMPOSSIBLE !

Un jour, un juif vint voir notre Saint-Prophète saw. Il dit : « Vous êtes le dernier Prophète mais qui est le plus élevé entre vous et Hazrat Adam ? »

Allah swt a donné le titre de « safwatullah » à Hazrat Adam et tous les anges avaient l’ordre de se prosterner devant Adam as alors qui est le plus élevé ? Le Saint-Prophète saw dit que Allah swt a créé Adam à cause de moi ! On a demandé un seul sadjdo[12] devant Adam as mais devant Rassoulé Khuda tous les jours il y a des prosternations ! Le juif continue : « Qui est le plus afzal[13] entre vous et Moussa as ? » Le Saint-Prophète saw dit : « Allah swt a accordé un seul meraj[14] à Moussa as alors que pour moi toute ma vie est le meraj ! » Le juif continue : « Alors qui est le plus élevé entre vous et Ibrahim as? Il répondit que Ibrahim as a dit qu’il est l’ami d’Allah swt mais moi c’est Allah swt qui a dit qu’Il est mon Ami ! » Le juif poursuit : « Alors qui est le plus élevé entre Yakoub as et vous ? » Il répondit : « Allah swt a donné à Yakoub 12 fils mais un seul est Youssouf alors que moi, tous mes fils sont des Yousouf. Yakoub a peut être eu une Maryam mais moi j’ai une « Fakhré Maryam »[15] ! » Le juif ose une dernière comparaison : « Et entre vous et Issa as ? » Il dit : « Allah swt a fait venir Issa as sans père et il est toujours vivant mais lorsqu’il reviendra sur terre il devra faire namaz derrière mon Yousouf[16] !


[1] Lecture du Coran
[2] Paradis
[3] Actes d’adoration
[4] Opprimée
[5] Leader, chef
[6] Croyants, partisans
[7] Cours
[8] Recommandations, conseils laissés après son décès
[9] Linceul
[10] Gardiens
[11] Savant religieux
[12] Une seule prosternation
[13] Celui sont le statut est le plus élevé
[14] Voyage céleste
[15] La fierté de Maryam
[16] Derrière Imam-e-Zamana as

z

Orateur

j

Catégories

Date

13 mai 2020