MAJALISS SUR L’HYPOCRISIE, SAYED SHAFAQAT JEUDI 6 JANVIER 2011, NUIT DU 2 SAFAR 1432[1]

Dans le verset 14 de la Sourate Hadid (n° 57)[2], nous nous rendons compte que le mur n’empêche pas la voix de passer puisque la conversation entre les deux groupes se poursuit. Le groupe qui va au Paradis dit au second groupe : « Vous n’avez pas eu le contrôle sur votre nafs. Quand nous avions un problème, vous étiez heureux dans votre cœur. Vous vous moquiez de la religion et Allah swt a mis fin à votre orgueil. »

Dans le verset 44, de la Sourate Araf (n° 7)[3], Allah swt nous explique que les gens du Paradis appelleront les gens de l’enfer et leur diront : « Nous voyons aujourd’hui que ce qu’Allah swt nous avait promis était vrai puisque nous voyons aujourd’hui les récompenses de nos bonnes actions. Et vous, est-ce que vous voyez aussi que la promesse d’Allah swt est vraie ? » Ils répondront : « Oui, aujourd’hui nous nous rendons compte que ce qu’Allah swt nous avait dit était vrai. »

Dans le verset 50 de la Sourate Araf[4], Allah swt nous montre que les gens de l’enfer diront : « Donnez-nous un peu d’eau de kawthar ! » Les croyants diront : « Allah swt a rendu haram pour vous l’eau et la nourriture du Paradis. »

Dans le verset 21 de la Sourate Ibrahim (n° 14)[5], Allah swt raconte la conversation qu’il y aura entre les deux groupes : les faibles et les orgueilleux. Les faibles diront : « Nous croyions à ce que vous disiez. » Les orgueilleux répliqueront : « Si nous avions eu le hidayat, nous aussi nous vous aurions fait part de ce hidayat. Si nous n’allions pas en enfer, nous aurions pu vous aider. » Ce verset montre que chacun suivra son leader. Aussi, nous devrions chercher des leaders qui nous emmènent au Paradis.

Dans le verset 22 de la Sourate Ibrahim[6], on nous explique que beaucoup de gens diront que c’est à cause de Shaytan qu’ils se retrouvent en enfer. Les gens demanderont à Shaytan de venir les aider. Shaytan répondra : « Je suis moi-même en difficulté. Maintenant, je n’ai aucun pouvoir sur vous. Je ne suis plus votre sultan. » Shaytan dira aux gens que quand il les appelait, ils répondaient à son appel. Tandis que lorsqu’Allah swt les appelait, ils L’ignoraient. Shaytan dira : « Je vous appelais et vous acceptiez mon invitation. Blâmez-vous, ne m’accusez pas, je ne vous ai pas forcé. »

Je vous conseille également d’étudier les versets 49, 50 et 51 de la Sourate Gafir (n° 40).

 

[1] Nuit du 30 Moharram, Vissmou Shohda-e-Karbala
[2] « « N’étions-nous pas avec vous ? » leur crieront-ils. « Oui, répondront [les autres] mais vous vous êtes laissés tenter, vous avez comploté (contre les croyants) et vous avez douté et de vains espoirs vous ont trompés, jusqu’à ce que vînt l’ordre de Dieu. Et le séducteur [Le diable] : vous a trompés au sujet de Dieu. »
[3] « Les gens du Paradis crieront aux gens du Feu : « Certes, nous avons trouvé vrai ce que notre Seigneur nous avait promis. Avez-vous aussi trouvé vrai ce que notre Seigneur avait promis ? » « Oui », diront-ils. Un héraut annoncera alors au milieu d’eux : Que la malédiction de Dieu soit sur les injustes »
[4] « Et les gens du Feu crieront aux gens du Paradis : « Déversez sur nous de l’eau, ou de ce que Dieu vous a attribué. » « Ils répondront : Dieu les a interdits aux mécréants ». »
[5] « Et tous comparaîtront devant Dieu. Puis, les faibles diront à ceux qui s’enflaient d’orgueil : « Nous étions bien vos suiveurs. Pouvez-vous nous être de quelque utilité contre le châtiment de Dieu ? » – Alors, les autres diront : « Si Dieu nous avait guidés nous vous aurions certainement guidées. Il est indifférent pour nous plaindre ou d’endurer; nous n’avons pas d’échappatoire ». »
[6] « Et quand tout sera accompli, le Diable dira : « Certes, Dieu vous avait fait une promesse de vérité; tandis que moi, je vous ai fait une promesse que je n’ai pas tenue. Je n’avais aucune autorité sur vous si ce n’est que je vous ai appelés, et que vous m’avez répondu. Ne me faites donc pas de reproches; mais faites-en à vous même. Je ne vous suis d’aucun secours et vous ne m’êtes d’aucun secours. Je vous renie de m’avoir jadis associé [à Dieu] ». Certes, un châtiment douloureux attend les injustes [les associateurs]. » 

z

Orateur

j

Catégories

Date

21 mai 2020