MAJALISS DE MOULIANI MASSOUMA HASSAN 17 SAFAR 1434, 31 DECEMBRE 2012


Il est très recommandé de réciter le Saint-Qouran. Le Livre Saint nous servira de lumière dans l’obscurité de notre tombe et sera notre ami dans l’au-delà. Le Saint-Qouran intercèdera en notre faveur le Jour du Jugement.

Certains disent que le Qouran est difficile et que nous ne pouvons pas le comprendre mais si Allah swt l’a gardé pour nous, c’est qu’il nous est accessible.

Dans la Sourate Qamar[1], Allah swt répète 6 fois le même verset : « Pourquoi n’essayez-vous pas de lire le Qouran qui est un hidayate[2] pour vous ?[3] »

Dans le verset 24 de la Sourate Mohammad, Allah swt dit : « Ne méditent-ils pas sur le Coran? Ou y a-t-il des cadenas sur leurs cœurs? »

Imam Ali A.S. nous recommande de lire au moins 50 versets quotidiennement.

Le verset que j’ai lu au début de mon majaliss est le verset 73 de la Sourate Ambiya[4] : « Nous les fîmes des dirigeants qui guidaient par Notre ordre. Et Nous leur révélâmes de faire le bien, d’accomplir la prière et d’acquitter la Zakât. Et ils étaient Nos adorateurs. »

Dans beaucoup de villes, aujourd’hui, les gens commémorent le shahadat de notre 8ème Imam A.S. (le 17 Safar). Quand le calife convoque Imam Raza A.S. à Mashad, ce dernier passe par Nishapour. Sur sa route, il récite le célèbre hadith transmis de père en fils appelé la chaîne d’or[5]. Il y avait au moins 20 000 journalistes qui ont écrit ce hadith.

Les tombes de notre 8ème Imam A.S. et celle de Haroun Rashid sont à côté mais les gens ignorent la tombe de Haroun Rashid alors que tous prient sur la tombe d’Imam Raza A.S.

Un des titres par lesquels nous connaissons Imam A.S. est « Badshah-e-khourassan ». Pourquoi ? Parce qu’Imam A.S. a laissé beaucoup de biens qui ont été investis en Iran. Par exemple, l’usine de lait à Mashad appartient à Imam Raza A.S., de nombreux immeubles lui appartiennent également.

D’où vient le « Zamine guiri » ? Mamoun Rashid créa une pièce de monnaie au nom d’Imam A.S. Les Shias utilisaient ces pièces pour se protéger lors des voyages. Quand Mamoun sut cela, il arrêta de fabriquer ces pièces de monnaie. Mais les Shias se dirent que même si ces pièces n’existent plus, ils devraient continuer à prendre Imam A.S. comme garant de leur sécurité.

Un jour, un chasseur est en train d’attaquer une biche. Quand Imam A.S. passe par là, la biche va voir Imam A.S. et lui demande un délai pour aller allaiter son petit. Le chasseur accepte la demande formulée par Imam A.S. La biche prend du temps et le chasseur pense qu’elle l’a échappé. Quand elle arrive, elle explique à Imam A.S. qu’elle n’a pas pu se retenir de participer à un majaliss qui avait lieu et elle voulait pleurer sur Imam Houssain A.S. parce qu’elle savait qu’elle n’aurait plus cette opportunité dans la mesure où elle allait quitter ce monde. En entendant ceci, le chasseur la laissa partir. Cela nous montre que même les animaux comprennent l’importance du azadari.

[1] La lune, n° 54
[2] Guide
[3] « En effet, Nous avons rendu le Coran facile pour la méditation. Y a-t-il quelqu’un pour réfléchir? » (voir notamment les versets 17,22, 32 et 40)
[4] Les Prophètes, n° 21
[5] Cf voir rubirque madressa/tarikh_9_en_power_points.html (leçon 5) 

z

Orateur

j

Catégories

Date

18 mai 2020