Majaliss de frère Shazane Mohamed Abdoulaly: LE DUA ET LE MAREFAT

Allah (swt) dit dans le Saint Coran, Sourate 40, verset 60 : «Votre Seigneur a dit : « Implorez-Moi, Je vous exaucerai ! »»

Mais j’ai une question à poser : pourquoi quand je prie Allah swt, mes souhaits ne sont pas exaucés? Je lis la Sourate Waqiah tous les soirs, mais je n’ai pas eu d’augmentation de rizk[1]. Je lis le doua-e-Komeyl tous les jeudis, pour lequel il est dit que Allah swt pardonnera tous nos péchés, augmentera notre rizk, nous protégera de nos ennemis. Mais nous ne voyons aucune amélioration! Pourquoi ?

Il y a plusieurs réponses à cela:

– Ce que le serviteur souhaite, Allah swt ne le veut pas

– Allah swt veut nous accorder des bienfaits le Jour du Qiyamat pour qu’ils soient éternels

– Allah swt souhaite nous entendre L’invoquer

Imam Sadiq (as) dit : « En réalité, un serviteur prie et Allah dit à deux anges : « J’accepte son invocation, mais ne lui accordez pas sa demande maintenant pour qu’il continue à M’invoquer, parce que Je désire entendre sa voix. » Et quand un autre serviteur prie, Allah swt dit : « Accordez lui rapidement ce qu’il demande, Je déteste sa voix. » »

Mais aujourd’hui nous allons nous intéresser à un problème qui nous touche énormément : Dans nos mosquées et imambargah, il n’y a plus le plaisir (lazzat) des ibadates. Pourquoi ? Parce que nous ne connaissons pas la valeur des ibadates.

Tout ce que nous faisons, nous le faisons par habitude. Nous n’avons jamais réfléchi à la raison pour laquelle nous le faisons. Il n’y a pas de maréfate dans nos actes. Awwalou din, maréfatoullah

Le jeudi, nous venons au massite[2] parce que nos parents nous l’ont enseigné. Mais connaissons-nous la valeur de cette nuit ?

Imam al Baqir (as) dit :

« Tout au long de la nuit de jeudi, Allah swt ordonne à un ange d’appeler au Nom du Tout-Puissant : Y a t-il un croyant qui M’appelle et qui M’invoque pour ce monde et pour l’au-delà afin que Je puisse l’exaucer ? Y a t-il un croyant qui se repend pour ses péchés avant le lever du soleil afin que Je les lui pardonne ? Y a t-il un croyant qui prie pour l’abondance de sa subsistance afin que je la lui accorde ? Y a t-il un croyant malade qui Me demande la guérison avant le lever du soleil afin que je puisse lui accorder la santé ? Y a t-il un croyant emprisonné qui Me prie pour sa liberté avant le lever du soleil afin que Je puisse la lui accorder ? Y a t-il un croyant opprimé qui M’invoque avant le lever du soleil afin que je rétablisse ses droits ? »

Certains hadiths vont jusqu’à mentionner que cette nuit a la même importance que la nuit d’al Qadr.

Je vais vous donner quelques pistes aujourd’hui pour obtenir ce ma’refate.

Premièrement : Tout ce que nous faisons sur Terre, nous le faisons pour nous! Quand est-ce que nous avons fait quelque chose pour Allah swt ? Je lis la Sourate Waqiah tous les soirs, c’est pour voir mon rizq (subsistance) augmenter. Je lis Doua Komeyl le jeudi, c’est pour voir mes souhaits exaucés. Je fais telle ou telle action, c’est pour avoir des çawabs! Et même quand je vais en zyarat à Karbala, c’est pour demander mes souhaits à Imams A.S.! Quand est-ce que j’ai fait un doua ou un namaze uniquement parce qu’Allah swt le mérite?

Personne n’est aussi proche de nous qu’Allah swt. Il est celui qui a créé l’Homme, qui l’a fabriqué dans le ventre de sa mère et l’a transféré sur terre. Il lui a comblé de bienfaits matériels et spirituels, envoyé des Prophètes pour le guider, et lui a accordé le Saint Coran et les Saints Imams. Dieu a créé l’eau pour étancher la soif de l’Homme et de la nourriture pour combattre la faim. Il le guérit et lui accorde la santé. Pour vaincre la solitude de l’Homme, Allah swt lui a accordé femme, enfants, et amis. Allah swt a accordé à l’Homme de la dignité. Il a résolu ses problèmes, si difficiles qu’ils paraissent. Ne mérite t-Il pas que nous L’invoquions?

Deuxièmement : Lors des invocations, je dois réfléchir sur chaque mot. Je dois penser à tous mes gounahs et me repentir sincèrement…jusqu’à pleurer sur mon sort.

Par exemple, on dit à Allah swt dans le doua Komeyl : « O Mon dieu! Puniras-tu par le feu de l’enfer l’Homme qui s’est prosterné devant toi ? » Nous devons ensuite réfléchir sur chacun des mots et pleurer devant la Grandeur d’Allah et la bassesse de l’humain. Nous devrions pleurer en pensant à la mort, au Jour du Jugement, en nous imaginant debout devant Allah swt! Nous devrions penser à l’enfer qui nous attend!

Imam Sadiq A.S. dit :

« Une goutte de larme peut éteindre un océan de feu. Allah swt interdit le feu de l’enfer à l’œil plein de larmes. En effet, s’il y a une personne qui aura pleuré par crainte de Dieu dans chaque nation, tout le monde sera pardonné. »

Le marefate est bloqué par nos gounahs. Notre coeur est noir. Purifions-le! Demandons sincèrement pardon auprès de Dieu.

Troisièmement : J’ai une question à vous poser : Vous avez un magasin, ouvert 8 heures dans la journée. Le chiffre d’affaires atteint au bout d’une heure est-il le même que celui obtenu au bout de 8 heures ? Non du tout! Certains sont prêts à laisser leur magasin ouvert encore plus longtemps! Mais lorsqu’il s’agit des douas, le plus vite est le mieux!

Nous discutons avec notre Seigneur! Nous L’invoquons! Et nous voulons en finir le plus vite possible ? Alors qu’il y a autant de plaisir à Lui parler ? Il faut un temps pour chaque chose! Ne supprimons pas notre temps d’ibadate.

Quatrièmement : Lorque nous invoquons Allah swt, invoquons-Le sincèrement. Ne lisons pas juste le doua comme un perroquet. Et N’ayons pas peur de demander à Allah swt. Nous devons nous rapprocher de Lui.

Allah swt dit au Prophète David (Daoud) :

« Dis à mes serviteurs : Pourquoi ne vous liez vous  pas d’amitié avec Moi ? Il n’y a pas d’ignorance dans Mon Omniscience, pas de faiblesse dans Ma Patience, pas d’alternance dans Mes Attributs (sifate) et Mes Dires. Ma Miséricorde et Mon Pardon sont invariables et restent constants. Je suis l’ami de celui qui veut se lier d’amitié avec Moi, et J’accompagne celui qui M’invoque dans sa solitude. Ô David ! Celui qui Me cherche Me trouve, et celui qui M’a trouvé ne me perdra pas ! Ô David ! C’est Moi qui accorde la Bénédiction mais Mes serviteurs remercient les autres. C’est Moi qui écarte les malheurs mais ils cherchent protection auprès d’autres personnes. Leur havre de paix (soukoun) est Ma présence mais ils cherchent refuge auprès d’autres. Et enfin, ils retournent à Moi ».

Allah swt est celui qui donne à toutes Ses créatures, qu’elles soient musulmanes ou non.

Nous disons dans le doua-e-Rajab :

« Ya man you’til kasira bil kalil, ya man youti man saaalaa. Ya man youti mal lam yasalhou wa man lam ya’rif hou tahannouna minhou wa rahmat » c’est-à-dire : « Ô celui qui donne beaucoup en échange de peu, ô celui qui donne à celui qui Le sollicite et qui donne à celui qui ne Le sollicite pas et à celui qui ne Le connait pas, par Tendresse et Miséricorde de sa part. »

ABDOULALY Shazane Mohamed


[1] Subsistance
[2] À la mosquée

z

Orateur

j

Catégories

Date

26 mai 2020