Majaliss de frère Shazane Mohamed Abdoulaly: LA MORT

La mort est certainement l’expérience humaine la plus indésirable. Mais elle est aussi et surtout une réalité qu’on ne peut pas changer, ni même retarder.

Ouvrez une rubrique nécrologique, ou même obtenez une liste des morts. Et vous allez voir que l’ange Israil, Malakoul Maut ne fait pas de discrimination. Il exécute simplement l’ordre d’Allah (swt). Il y a des enfants, des adolescents, des vieilles personnes, des noirs, des musulmans, des chrétiens…

Les traditions islamiques veulent que le cimetière soit au centre de la ville. Regardez la ville de Najaf. Wadiyous Salam se trouve au centre de la ville. Quand l’homme se lève le matin, prêt pour une nouvelle journée, et qu’il sort de chez lui pour aller au travail, il doit voir ce cimetière et penser à la mort. Et il doit se dire qu’un jour son heure viendra et il doit penser à l’au-delà.

Nous devons non seulement visiter les tombes, mais nous devons également avoir notre linceul (kaffan) près de nous et en nous levant le matin, nous devons regarder ce morceau de tissu et penser à l’au-delà.

Et Allah swt dit dans le Saint Coran, Sourate 102 :

« La course aux richesses vous distrait jusqu’à ce que vous visitiez les tombes. »

L’homme est préoccupé par ce monde. Il est occupé et accumule les richesses, veut honorer son nom, il est occupé derrière sa famille puis un jour tout s’arrête! C’est terminé.

Est-on prêt pour ce voyage ?

Sayyid Jawad Al Qazwini raconte dans un de ses majliss :

J’étais à Manchester. J’ai rencontré un jeune à la mosquée avec qui je sortais souvent et je discutais souvent. Il avait un cœur pur et était sincère. Pour moi, il mérite le Paradis.

Je lui ai demandé : « Quel est ton secret pour avoir un cœur si pur ? »

Il répondit : « Sayyed, j’étais alcoolique. Je passais mes week end en boite de nuit et je buvais de l’alcool. Avec un ami, nous avons passé la soirée à boire et il m’a déposé chez moi. Le lendemain, on m’a annoncé qu’après qu’il m’ait déposé, il avait eu un accident de voiture.  Et là j’ai réalisé que cela aurait pu être moi!

Je suis parti à son enterrement. J’ai vu l’étroitesse de la tombe et je n’arrivais plus à dormir. Un jour, je suis allé voir les responsables du cimetière et je leur ai demandé de pouvoir acheter une tombe pour moi. Ils m’ont demandé si j’étais malade ou si j’allais commettre un suicide. Puis il m’ont conseillé d’utiliser cet argent pour profiter de la vie. Et je leur répondais qu’à partir d’aujourd’hui j’aurai une vie vertueuse en pensant à la mort.

Komeil ibn Zyad Nakhay raconte : Au milieu de la nuit, Imam Ali (as) me dit : « Ô Komeyl! Allons faire une promenade! »

Il dit : Amiroul Mominin me prit la main et m’emmena dans le désert. Je le vis mettre la tête dans un puits et parler. Je lui ai demandé : « Ya Amiroul Mominin! Pourquoi parlez-vous au puits ? »

Il répondit : « Innaha houna ilman jamma! Ô Komeil! Il y a tellement de connaissances dans ma poitrine et il n’y a personne pour prendre cette connaissance! C’est pourquoi je parle avec le puits. »

Puis il fit un cercle autour de Komeyl et lui dit : « Ya Komeyl! Tu n’as pas le droit de sortir de ce cercle! Je reviens. »

Komeyl dit : J’attendais depuis longtemps. Je m’inquiétais pour Amiroul Mominin. Je décidai de sortir du cercle et d’aller à sa recherche et je le vis allongé sur le sol, le corps inerte. Je commençai à crier et je courus vers sa maison. Je vis la femme d’Imam Ali (as) et lui racontai ce qui s’était passé. Elle dit : « C’est ce qui arrive à Amiroul Mominin tous les jours lorsqu’il parle avec Allah (swt) et lorsqu’il pense à l’au-delà. »

De cet exemple nous pouvons donc conclure que la mort n’est qu’une connexion entre le Seigneur et le serviteur.

Allah swt dit dans le Saint Coran :

« Toute âme goutera à la mort, et vers nous elle retournera. »

Le corps porte l’âme. Sans l’âme, le corps n’est rien. La tristesse, la solitude, la dépression, la joie, la mort, tous ces sentiments sont des sentiments de l’âme. C’est pourquoi Allah swt nous ordonne de faire attention à notre âme.

Les arabes sont venus voir le Prophète saw et lui ont dit : « Un jour vous allez mourir, votre héritage va mourir, votre religion va mourir. » C’était en quelque sorte un souhait de leur part.

Rassoulallah a eu le cœur brisé. Et Allah swt a révélé cet ayate:

« Toute âme goutera à la mort, et vers nous elle retournera. »

L’ange Jibrail vint et dit : « Ô Rassoulallah, voulez-vous que je vous donne le tafssir de cet ayate ? » Rassoulallah répondit : « Oui, Jibrail! »

Jibrail dit : « Lorsqu’il n’y aura plus personne sur Terre, Allah swt va dire à Israil : Va et donne la mort aux habitants du premier ciel. Puis au second, puis au 3ème, jusqu’au 6ème.

Puis Israil va voir Allah swt et dira : « Ya rabb! Seuls les habitants du 7ème ciel sont en vie : Israil, Mikail, Israfil et Jibrail. Allah swt lui ordonnera de leur donner la mort à eux aussi.

Et Israil restera seul et Allah swt dira : « Ô ange de la Mort! Meurt! »

Et Israil mourra.

Puis Allah swt dira :

Limanil Moulkoul yawm? (À qui appartient la royauté, aujourd’hui ?)
Lillahil Waahidil Qahhar (À Allah, l’Unique, le Dominateur)

Pourquoi sommes-nous effrayés par la mort ? Est-ce que la mort est effrayante ? Oui, dans certains cas.

Le St Prophète saw dit : « Je ne vois rien de plus effrayant que la tombe. »

Il dit : « J’atteste qu’il y a 3 moments qui sont très difficiles pour l’être humain :

– Quand il verra l’ange de la mort

– Quand ils le mettront dans la tombe

– Lorsqu’on lui remettra le livre des comptes

Il faudra donner chaque compte dans l’au-delà. Nous serons interrogés pour chaque action, chaque centime dépensé. Et si nous arrivons là-bas et que nous n’avons rien dépensé dans la voie de Dieu ? Comment allons-nous être ce jour ? Le Saint Qur’an dit :

« Celui qui aura fait le poids d’un atome de bien, le verra ; Celui qui aura fait le poids d’un atome de mal, le verra. »

Mais la mort ne doit pas être quelque chose d’effrayant! Pendant des années, nous avons appris aux jeunes : « Si tu fais cela, Allah enverra des scorpions et des serpents pour te mordre dans ta tombe. » Et on faisait peur aux enfants pour qu’ils adorent Allah swt! Ou bien la tombe va nous écraser de telle sorte que notre intérieur va sortir !

Qu’est-ce que la mort ? Imaginez que vous n’avez pas vu vos parents depuis très très longtemps! Lorsque nous les voyons ensuite, que se passe-t-il? Ils sont contents, ils vont nous embrasser.

Dans le namaze Mayyit, nous disons :

Ô Allàh, Celui-ci est Ton serviteur et le fils de Ton serviteur (homme et femme), il est retourné vers Toi et Tu es le meilleur lieu de retour pour lui.

Imam Raza dit à l’un de ses compagnons :
« La mort est une bonne chose ! Le monde est une prison pour le croyant. »

Allah swt dit dans le Saint-Coran :
« Ceux qui [le] suivront n’auront rien à craindre et ne seront point affligés »

Si mes mains ne font pas de péchés, s’ils donnent aux pauvres, qu’avons-nous à craindre ?

Si mes yeux lisent le Saint Coran et recherchent la connaissance alors il n’y a rien à craindre.

Si mes jambes se lèvent pour la prière de Dieu, s’ils vont vers le imambarah, ils vont au hajj, au zyarat, alors il n’y a rien à craindre.

Allah swt dit au Prophète Moussa :

Ô Moussa! Dis aux enfants d’Adam
La terre parle tous les jours et elle dit : Ô enfants d’Adam! Je suis la maison de la solitude! Je suis la maison de l’obscurité! Décorez-moi! Rendez-moi belle!

Je vous donne quand même une bonne nouvelle!

Rassoulillah a dit : 

Mon Amour et l’Amour envers ma Famille vont vous aider en 3 places :
– En voyant l’ange de la Mort
– Lorsqu’on vous mettra dans la tombe
– Lorsqu’on vous remettra le livre des comptes

z

Orateur

j

Catégories

Date

26 mai 2020