Majaliss de Cheick Moucktar Abbass Nuit du 18 Safar 1436

Dans la Sourate Ma’idah, n° 5, verset 6, Allah swt dit : « …si vous ne trouviez pas d’eau, alors recourez à la terre pure, passez-en sur vos visages et vos mains. Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez-vous reconnaissants. »

C’est le ayat du tayamoum si vous n’avez pas d’eau à votre disposition.

Les beautés de ce monde, la vie qui s’est répandue sur cette terre ont pour origine la terre. Il est difficile de comprendre les secrets de la terre. C’est un sujet qui est vaste.

Parmi les moutaharates que nous enseignons à nos enfants au Madressa, l’eau est le meilleur et vient en 1er lieu. Ensuite, vient la terre tout de suite après.

Allah swt dit que grâce au Tourab, Allah swt veut parfaire Son bienfait sur vous.

Rappelons-nous le verset 3 de la Sourate Ma’idah qui a été révélé à Ghadir : « Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. » Allah swt déclare avoir accompli Son Bienfait sur nous, après la déclaration de la wilaya d’Imam Ali A.S.

L’eau est tahir (pure) et est aussi purifiante (moutahir).

De même, la terre est pure et est aussi purifiante.

De même que le titre d’Ali A.S. est Abou Tourab, le titre de notre Saint-Prophète saw est Abou Tahir.

Que dit Allah swt dans ce verset ? Il dit : « Si vous ne trouvez pas d’eau, nous vous avons accordé la terre » → Il veut dire par là : « Si le Abou Tahir (le Prophète saw) n’est plus parmi vous, référez-vous au Abou Tourab (Ali A.S.) »

Analysons les 4 éléments. J’ai des graines dans mes mains et je veux les préserver, je veux les confier à « quelqu’un ». En premier lieu, je les donne à l’eau mais mes graines y noient. Je me rends compte que l’eau ne protège pas mes graines. Ensuite, je décide de confier mes graines au feu. À peine mes graines touchent-elles le feu qu’elles brûlent. Le feu ne protège donc pas mes graines. Je les confie ensuite au vent mais il les répand ça et là. Le vent ne prend pas soin de mes graines. Enfin, je confie mes graines à la terre : non seulement, elle prend soin de mes graines mais elle me donne dix graines à la place d’une graine ! Ainsi, la terre (tourab) est loyale (al-amin). Et il en est de même d’Abou Tourab.

Allah swt dit dans le verset 261 de la Sourate Baqarah : « Ceux qui dépensent leur biens dans le sentier d’Allah (Sabilillah) ressemblent à un grain d’où naissent sept épis, à cent grains l’épi. Car Allah multiplie la récompense à qui Il veut et la grâce d’Allah est immense, et Il est Omniscient. »

Le terme « Sabil » dans le Saint-Qouran se réfère à Abou Tourab, Ali A.S.

Allah swt dit que si vous dépensez pour le Sabil, Il vous donnera 700.

Houssain A.S. est Ibnou Sabil. Si vous dépensez dans la voie de Houssain A.S., Allah swt vous donnera 700 fois plus.

Imam Jafar as-Sadiq A.S. dit : « L’endroit où Mawla Houssain A.S. est enterré est du musc et est béni. »

Lorsque Nabi Issa A.S. nait à Karbala et que Bibi Maryam ahs revient au milieu des Bani Israïl avec le bébé, les gens se moquent d’elle. Le bébé dit : « Je suis le serviteur d’Allah swt. » Il dit qu’il est le messager d’Allah swt, il ne dit pas qu’il sera messager. Certains musulmans disent que notre Saint-Prophète saw est devenu Prophète à l’âge de 40 ans. C’est une fausse croyance ! Le Prophète saw est Prophète dès le début !

Issa A.S. dit : « Là où je vais, Allah swt m’a béni. » Il n’est pas étonnant que la terre de Karbala soit bénie.

À l’époque de notre 6ème Imam A.S. Il y a une femme qui fait de mauvais actes. Elle décède et les musulmans lui donnent le ghousl et le kafan puis l’emmènent au cimetière pour l’enterrer. Mais lorsqu’ils posent son corps dans la terre pour l’enterrer, la terre la rejette. Ils font plusieurs tentatives mais échouent. Quelqu’un parmi l’assemblée dit : « Vous ne réussirez pas à trouver une solution à ce problème tant que vous ne demanderez pas au fils du Moushkil Kousha. » Les gens vont voir Imam Jafar as-Sadiq A.S. Imam A.S. demande à sa maman ce qu’elle faisait de si mal. La maman de la défunte explique que sa fille était prostituée et lorsqu’elle avait un enfant, elle brûlait l’enfant pour que personne ne sache ce qu’elle faisait ! Personne ne savait le métier de cette dame. Imam A.S. explique que la terre ne veut pas accepter cette dame car elle a commis autant de péchés : l’adultère et l’infanticide. La terre ne veut pas la protéger. Imam A.S. dit de prendre une pincée de khak-e-shifa et de la verser sur la terre ; en faisant cela, la terre a accepté cette dame.

Nous avons parlé du fait que la terre de Karbala est un médicament. Prendre un tout petit peu de khak-e-shifa et la mélanger à de l’eau.

À l’époque de notre 5ème Imam A.S., son compagnon Mohammad ibn Mouslim vient rendre visite à Imam à Madina. Il devient très malade puis se rétablit mais il n’a pas la force de se déplacer. Il ne peut donc pas venir rendre visite à Imam Mouhammad al-Baqir A.S. Imam A.S. envoie à Mouhammad ibn Mouslim un verre d’eau (par l’intermédiaire d’un de ses serviteurs). En buvant cette eau, Mouhammad a eu tellement de force qu’il se rétablit tout de suite. Il va immédiatement à la rencontre d’Imam A.S. qui lui explique que cette eau contenait un peu de khak-e-shifa. Imam A.S. dit : « Même nous, nous utilisons le khak-e-shifa lorsque nous tombons malade. »


z

Orateur

j

Catégories

Date

12 mai 2020