Majaliss de Cheick Moucktar Abbass Nuit du 13 Safar 1436

Dans la Sourate az-Zalzalah[1], Allah swt dit : « Quand la terre tremblera d’un violent tremblement, et que la terre fera sortir ses fardeaux, et que l’homme dira : « Qu’a-t-elle ? » » (versets 1 à 3)

Allah swt évoque les signes du Jour du Jugement → on secouera la terre à plusieurs reprises et lorsqu’elle marchera (bougera), elle rejettera ce qui se trouve dans sa poitrine (métaux, minerais, morts). À ce moment-là, l’homme (al-insane) va s’adresser à elle. Allah swt ne parle pas de insane mais de al-insane. Nous n’avons pas cette capacité de parler avec la terre.

Quand il y a un tremblement de terre, comment sont les gens ? C’est la panique !

Un être spécial dira au tourab « Qu’est-ce qui t’arrive ? » La seule personne qui peut parler au tourab est celui qui est Abou Tourab.

Pour confirmer qui est ce « al-insane » évoqué ici, regardons la Sourate Rahman (n° 55). Dans les versets 1 à 3[2], on nous dit que ce Seigneur Miséricordieux a créé al-insane (un être spécial, pas n’importe qui).

Chez l’être humain, la vie vient avant ; ensuite nous avons la Connaissance, l’éducation. Or, dans ces versets, Allah swt parle de Connaissance avant puis de la naissance. Cela montre qu’il y a un être qui connait avant d’être né. Regardez le bébé dans les mains de Rassoulallah le 13 Rajab, il demande à notre Saint-Prophète saw : « Que voulez-vous écouter ? » Imam Ali A.S. récite le Saint-Qouran.

Quand nous disons « ya Ali madad » en nous levant et en nous asseyant, les gens nous disent : « N’invoquez pas d’autres qu’Allah swt ! » Nous leur répondons : « Mais Ali est un Nom d’Allah swt ; comment savez-vous quel Ali nous appelons ? Allah swt ou Ali ibne Abou Talib ? »

Nadé Ali = appelez Ali → c’est un Ordre qu’Allah swt donne à Son Prophète. Lorsque notre Saint-prophète saw a appelé Ali, il a dit : « Ya Ali » par Ordre d’Allah swt.

Tout sera détruit sur la terre ; ce qui restera sera Wajhoullah. Notre 6ème Imam A.S. demande aux gens ce qu’ils comprennent de ce verset. Imam A.S. répond : « Nous, les 14 Massoumines A.S. sommes les wajhoullah, les visages d’Allah swt. Le Jour du Jugement, tout sera détruit, sauf nous les 14 Massoumines. »

Notre 4ème Imam A.S. dit : « Quand Allah swt fera bouger la terre et qu’il ne restera plus rien ; Allah swt élèvera la terre de Karbala avec sa lumière (son noor) ; ensuite Allah swt la posera sur l’endroit le plus élevé et le meilleur du Paradis, là où habiteront les Prophètes et les Mourssalines. »

Si vous ne voulez pas être détruit, gardez Karbala dans votre cœur et illuminez votre cœur avec l’amour des Ahloul Bayt A.S.

Un homme demande à un mawlana : « Où va le soleil quand il se couche ? Il est si grand, où est sa maison ? » Le mawlana explique : « Vous savez, la terre tourne. » L’homme se moque du Mawlana : « Comment se peut-il que la terre tourne ? Nous n’avons pas le vertige ! » Cet homme n’est pas prêt à entendre la vérité. Quelqu’un dans l’assemblée dit au Mawlana : « Inventez une histoire et cet homme sera prêt à vous croire. Dites-lui que chaque nuit, Allah swt écrase le soleil en mille morceaux et c’est comme cela que les étoiles apparaissent puis Il éparpille les étoiles dans le ciel ; quand le jour se lève, Allah swt forme de nouveau le soleil en réunissant toutes les étoiles. » Effectivement, l’homme est très satisfait de cette réponse !

Les médicaments de ce monde comportent tous la date de production et la date d’expiration. Après la date d’expiration, le médicament ne peut plus être utilisé. La terre de Karbala est le seul médicament qui n’expire jamais. Elle a été produite 24 000 ans avant la terre de la Sainte-Kaaba et n’expirera jamais. Cela montre que Houssain A.S. est vivant et ce pour toujours. Houssain A.S. est éternel.

Ayatoullah Marachi Najafi avait un amour extraordinaire envers les Ahloul Bayt A.S. Lisez son wassiyate (testament) et vous serez étonné[3].

Il dit : « Les moutawalis de Najaf[4] ont tous vu en rêve Imam Ali A.S. leur dire : « Un homme vient de décéder à Baghdad. Son corps arrivera demain. Ne l’enterrez pas dans ma ville ; il a commis trop de péchés. » Cet homme avait commis beaucoup de péchés. Dans ses derniers moments, il regretta ses actes mais ne savait comment il pouvait être pardonné. Il demanda à Ali A.S. de l’aider. Il s’est dit : « Seul Ali A.S. peut faire quelque chose pour moi. » Il demanda (dans son testament) qu’on l’enterre à Najaf à côté du mausolée d’Imam Ali A.S.

Le lendemain, les moutawalis attendent à la porte de la ville mais ne voient aucun corps arriver. Le soir, ils rentrent chez eux.

La nuit, les moutawalis voient de nouveau Imam A.S. qui leur dit : « Demain, le corps viendra et vous devez l’accueillir et l’enterrer dans le meilleur endroit de cette ville. » Les moutawalis ne comprennent pas. Imam A.S. disait le contraire la veille ! Imam Ali A.S. explique : « Les gens de la caravane qui accompagnaient le défunt se sont trompés de route ; ils sont allés à Karbala ; ils se reposèrent  et ont posé le corps quelque part. Lorsque les zavvars-e-Houssain passaient par là, de la terre de Karbala sous les pieds des pèlerins a atteint ce corps et Houssain A.S. a pardonné cet homme ! »

z

Orateur

j

Catégories

Date

12 mai 2020