Majalis de Sheikh Moïse, 27 Ramadhan 1437

Quand quelqu’un décède, nous récitons la Sourate al Yassin car c’est une récitation recommandée par le Saint Prophète Muhammad (saw).

Le Saint Prophète (saw) a dit qu’il y a une action à faire le vendredi : « Celui qui visite la tombe d’un de ses parents et récite la sourate al Yassin près de sa tombe, Allah (swt) pardonnera autant de péchés du marhoum que de lettres dans la Sourate. »

Islamiquement, quand un majaliss est récité pour un marhoum il s’agit d’un majaliss de Fateha Khaani.

« Nous ne lui (à Muhammad) avons pas enseigné la poésie ; cela ne lui convient pas non plus. Ceci n’est qu’un rappel et une Lecture [Coran] claire, pour qu’il avertisse celui qui est vivant et que la Parole se réalise contre les mécréants. » [36 : 69-70]

Le Saint Qur’an a été révélé pour les vivants mais nous l’utilisons beaucoup plus pour ceux qui ne sont plus dans ce bas-monde. 

La Sourate al Hujuraat (49), est appelée par les aalims la Sourate al Akhlaaq car elle contient plusieurs versets pour ceux qui croient. 

« Ô vous qui avez cru ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait. » [49 : 06]

Janab e Ousman avait un proche qui s’appelait Walid ibn Uqba. Janab e Ousman l’a désigné comme gouverneur de Kufa. Ce gouverneur aimait goûter à l’alcool et venait endormi à la prière du matin. Quand il commençait la prière, il ne s’arrêtait pas au deuxième rakaat mais continuait. 

Le Saint Prophète (saw) a envoyé Walid ibn Uqba voir les Bani Mustadak pour récupérer leur zakaat. Dans le passé, ils avaient eu un malentendu entre eux. Quand les Bani Mustadak ont appris que l’ambassadeur du Saint Prophète (saw) venait, ils ont vu que c’était Walid ibn Uqba qui a été envoyé. Ils dirent que c’était l’occasion de lui demander pardon. En voyant cette foule qui l’attendait, Walid a pensé qu’ils s’étaient préparés à se venger et donc à le tuer. Il s’est enfui et a dit au Saint Prophète (saw) que ces gens avaient abandonné l’Islam et se préparaient à une bataille. C’est ainsi que le verset ci-dessus a été révélé. 

« Ô vous qui avez cru ! Evitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n’espionnez pas ; et ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? (Non !) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux. »  [49 :12]

Avant de croire à une parole, nous devons réfléchir et nous renseigner sur la véracité des propos entendus.

Le Saint Prophète Muhammad (saw) a dit : « La bonne opinion apporte la paix et la tranquillité au cœur. »

Il est facile de faire circuler une fausse information d’une bouche à une oreille car les gens ne disent pas toujours exactement ce qu’ils ont entendu et rajoutent souvent des informations supplémentaires volontairement ou involontairement qui, à la base, n’ont pas été prononcées.

« C’est à Allah qu’appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent) : «Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent davantage d’Allah ». En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand ingrat. » [39 : 03]

Imam Ja’far Sadiq (as) a dit : « La première conséquence du mensonge pour une personne est qu’elle n’aura pas l’opportunité de se réveiller pour accomplir le Namaaz e Shab. »

« Et de la nuit consacre une partie [avant l’aube] pour des Salât surérogatoires afin que ton Seigneur te ressuscite en une position de gloire. » [17 : 79]

« Ô vous qui avez cru! Qu’un groupe ne se raille pas d’un autre groupe : ceux-ci sont peut-être meilleurs qu’eux. Et que des femmes ne se raillent pas d’autres femmes : celles-ci sont peut-être meilleures qu’elles. Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (injurieux). Quel vilain mot que « perversion » lorsqu’on a déjà la foi. Et quiconque ne se repent pas… Ceux-là sont les injustes. » [49 : 11]

Ce verset a été révélé quand un jour, le Saint Prophète (saw) est arrivé à un endroit et est descendu de son âne. L’âne en question a uriné et un des compagnons du Saint Prophète (saw) a vu la scène et a mis sa main sur son nez. Quelqu’un a demandé :
–         Que fais-tu ?
–         L’urine de l’âne sent trop mauvais ! 
–         Tu sens encore plus mauvais que l’urine de cet âne !

Quand le Saint Prophète (saw) est revenu, il a appris ce qui s’est passé et ces deux individus se disputaient en utilisant leur épée. 

« Alors qu’ils n’en ont aucune science : ils ne suivent que la conjecture, alors que la conjecture ne sert à rien contre la vérité. » [53 : 28]

« Oui, dit Allah, Je la ferai descendre sur vous. Mais ensuite, quiconque d’entre vous refuse de croire, Je le châtierai d’un châtiment dont Je ne châtierai personne d’autre dans l’univers.» [5 : 115]

z

Orateur

j

Catégories

Date

20 janvier 2020