Majalis de Sheikh Moïse, 19 Ramadhan 1437

« O les croyants! Cherchez secours dans l’endurance et la Salât. Car Allah est avec ceux qui sont endurants. » [2 : 152]

Nous récitons « Inna Allaha ma’a sabireen » dans certaines situations (quand nous nous énervons par exemple) mais il a été révélé en rapport avec la salaat.

Allah (swt) a donné les mêmes ordres aux Bani Israil :

« Et cherchez secours dans l’endurance et la salât : certes, la Salât est une lourde obligation, sauf pour les humbles, qui ont la certitude de rencontrer leur Seigneur (après leur résurrection) et retourner à Lui seul. » [2 : 45-46]

Est-ce que j’accomplis ce genre de prière dans lequel à chaque moment je vois en face de moi ma tombe et ma mort ?

Imam Ali (as) est né dans la Sainte Kaaba et a été assassiné dans le Masjid-e-Kufa en état de prosternation et il a dit « Fouztou birabbil Kàabà » (Le Seigneur de la Kaaba m’a couronné de succès).

Durant toute notre vie, nous avons entendu l’importance de la prière mais ce sont les gens sincères qui gardent leur mort en tête.

Nul ne peut savoir ce qui se passe après la mort, seul le Saint Qur’an l’a mentionné :

« Puis, lorsque la mort vient à l’un deux, il dit : « Mon Seigneur! Fais-moi revenir (sur terre), afin que je fasse du bien dans ce que je délaissais ». Non, c’est simplement une parole qu’il dit. Derrière eux, cependant, il y a une barrière, jusqu’au jour où ils seront ressuscités ». [23 : 99-100]

Imam Sadiq (as) a dit  « Parmi ces actions pour lesquelles nous supplierons Allah (swt) il y aura avant tout la prière que nous aurons délaissée. »

Anticipons ce moment en commençant dès maintenant à accomplir nos prières car ce sera la première chose que nous demanderons.

« Et dépensez de ce que Nous vous avons octroyé avant que la mort ne vienne à l’un de vous et qu’il dise alors : « Seigneur ! Si seulement Tu m’accordais un court délai, je ferais l’aumône et serais parmi les gens de bien. » [63 : 10]

En raison de la crainte d’Allah (swt), l’être humain changera ses mots. Il ne dira pas « Ô Allah donne moi plus de temps », mais il dira « si seulement tu m’accordais un court délai ».

« Mais l’absolution n’est point destinée à ceux qui font de mauvaises actions jusqu’au moment où la mort se présente à l’un d’eux, et qui s’écrie : « Certes, je me repens maintenant » – non plus pour ceux qui meurent mécréants. Et c’est pour eux que Nous avons préparé un châtiment douloureux.» [4 : 18]

Quand Allah (swt) a donné la Prophétie au Prophète Musa (as), Il a dit : 

« Certes, c’est Moi Allah : point de divinité que Moi. Adore-Moi donc et accomplis la Salât pour te souvenir de Moi. » [20 : 14]

Imam Muhammad al Baqir (as) a dit « Quand nos enfants atteignent l’âge de 5 ans, nous ordonnons  l’accomplissement de la prière. Ô nos Shias ! Vous n’êtes pas comme nous, ainsi initiez vos enfants à la prière à l’âge de 7 ans. » 

Il existe un seul verset où Allah (swt) évoque 3 fois la prière :

« Quand vous avez accompli la Salât, invoquez le nom d’Allah, debout, assis ou couchés sur vos côtés. Puis lorsque vous êtes en sécurité, accomplissez la Salât (normalement), car la Salât demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés ». [4 : 103]

Le Saint Prophète Muhammad (saw) a dit « Allah (swt) a dit ‘Ô vous les gens, n’oubliez pas, J’ai fait un pacte avec Mes serviteurs. Si Mes serviteurs accompliront la prière à leur temps fixé, Je leur promets que Je ne les punirai pas et Je les ferai entrer au Paradis sans rendre de compte. »

Peut être que nous accomplissons notre prière à temps, mais à quel point avons-nous initié nos enfants à cette obligation ? A quel point donnent-ils de l’importance ?

« Ô mon Seigneur! Fais que j’accomplisse assidûment la Salât ainsi que ma descendance ; exauce ma prière, ô notre Seigneur ! Ô notre Seigneur ! Pardonne-moi, ainsi qu’à mes père et mère et aux croyants, le jour de la reddition des comptes ». [14 : 40-41]

Le Prophète se soucie de ses prières avant et ensuite il prie pour ses parents et enfin il demande pardon pour les croyants.

Notre Saint Prophète Muhammad (saw) a évoqué la prière à trois reprises dans son hadith : 

« La première action qu’Allah (swt) a rendue obligatoire sur ma Umma concerne les cinq prières quotidiennes. Ensuite, les premières actions des serviteurs qui seront présentées à Lui sont les cinq prières quotidiennes, enfin, le Jour du Jugement, la première question qui sera posée aux serviteurs portera sur les cinq prières quotidiennes. »

z

Orateur

j

Catégories

Date

20 janvier 2020