Majalis de Sayed Jan Ali Shah Kazmi Nuit du 30 Zilhajj 1437

Nous sommes tous réunis dans cette université d’Imam Houssain as où nous apprenons énormément. C’est également un hôpital gratuit car les malades trouvent la guérison ici. En Inde, les hindous et sikhs participent aux majalis-e-Houssain car ils savent l’importance et les miracles de ces majalis.

Il y avait un sounni qui organisait des majalis-e-Houssain. Il m’a expliqué que c’est grâce à Imam Houssain qu’il a eu la prospérité.

En écoutant les massaébs d’Imam Houssain as, nous apprenons la patience face aux difficultés.

Quand nous avons un problème et que nous n’avons pas la persévérance, notre problème s’intensifiera.

Le majalis nous donne la force.

Nous apprenons à être reconnaissants, à faire le shoukr. Rappelez-vous que Sayyida Zainab ahs n’a vu que la vertu et le Bien malgré les difficultés (cf le sermon récité par Sayyida Zainab ahs à Sham).

Un zakir-e-Houssain était sur le point de mourir. Il savait qu’Imam Houssain as viendrait lui rendre visite. Mais il n’avait pas de force. Aussi, il dit à sa fille qu’il lui ferait un signe quand son Imam viendrait le voir pour qu’elle l’aide à se lever par respect pour Imam as.

A Mashhad, un aalim-e-Dine est décédé. Il était un grand aalim mais il ne savait pas réciter les majalis. Quand on emmenait le cercueil, le corps a commencé à bouger. Il explique : « J’étais en train de mourir. J’ai vu qu’il y avait une longue queue pour aller au Jannate. Il y avait une seconde porte et les gens qui l’utilisaient avançaient très vite. J’ai emprunté cette porte mais les anges m’ont renvoyé en me disant que cette porte était réservée à ceux qui étaient zakir-e-Houssain. J’ai alors demandé à Allah swt de me redonner une chance, de me redonner la vie pour que je devienne un zakir-e-Houssain. » Allah swt lui a donné une seconde chance !

Les scientifiques ont montré que pleurer est très bénéfique. En pleurant, l’être humain se débarrasse des toxines du cerveau. Pleurer permet d’apporter la tranquillité dans l’esprit et le cœur.

Il y a qu’une seule chose qui permet d’éteindre le feu de l’Enfer.

Si nous voulons qu’Imam-e-Zamana réapparaisse rapidement, chaque jour, nous devons développer une bonne habitude en nous et chaque jour, nous devons nous débarrasser d’un de nos défauts.

Quand nous venons au majalis-e-Houssain, nous venons « pécheur », quand nous en repartons, nous devrions partir meilleur.

Quel est le meilleur acte d’adoration ? Notre Saint-Prophète saw dit : « Le meilleur acte d’adoration est celui que l’on fait en continu. »

Le Saint-Qour’an dit que chaque difficulté est due à nos péchés. Aussi, à chaque fois que nous avons un problème, quel qu’il soit, nous devrions demander pardon de nos péchés. Quand nous serons pardonnés, notre problème disparaîtra.

Nous apprenons de ces majalis que nous ne devrions pas nous décourager de la Bénédiction d’Allah swt.

Le khak-e-shifa pur et le Ziarat-e-Ashoura sont des remèdes contre le cancer.

Un jour, un bateau était sur le point de faire naufrage. Une personne a lancé son tasbih de khak-e-shifa dans la mer et a ordonné à la mer de se calmer par le wassto du khak-e-Shifa. A peine le khak-e-shifa a touché la mer qu’elle s’est calmée.

Ayatoullah Behjat a vu dans son rêve son maître Sayed Ali Qazi. Il était dans le Paradis à un rang élevé. Son étudiant lui a demandé : « Avez-vous un vœu/souhait ? » Il répondit : « Oui, j’aimerais revenir dans le monde pour commencer chacune de mes journées par le Ziarate-e-Ashoura. » Imaginez ! Un si grand aalim-e-Dine ! 

z

Orateur

j

Catégories

Date

10 janvier 2020