Allah (swt) pardonne tout le monde sauf un groupe de personnes : ceux qui ont de la haine envers leurs frères ou sœurs mo’mine. Si un mo’mine ne parle plus à un autre mo’mine, si un mo’mine a un malentendu avec un autre mo’mine, il ne sera pas pardonné à Laylatoul Qadr.

Si quelqu’un m’a fait du mal, j’ai 2 façons de réagir :
– Je garde la haine en moi et j’attends le jour où je pourrai me venger de lui [Si je garde cette haine dans mon cœur, elle augmentera et se manifestera d’une très mauvaise manière plus tard]
– Je le pardonne et je tourne la page

Imam Ali (a) dit : « 2 choses sont telles dont le thawab n’est pas mesurable [il y a tellement de thawab qu’aucun autre acte n’a autant de thawab] : pardonner et faire preuve de justice. »

📖 Dans la Sourate ash-Shoura, n° 42, verset 40, Allah (swt) dit : « La sanction d’une mauvaise action est une mauvaise action [une peine] identique. Mais quiconque pardonne et réforme, son salaire incombe à Allah. Il n’aime point les injustes ! »

Notre Saint Prophète (s) a dit : « Le Jour du Jugement, une voix invitera un groupe de personnes à entrer au Paradis sans aucun hissab : ceux qui pardonnent les autres. »

Si une personne pardonne les autres, Allah (swt) lui pardonnera.

Un jour, quelqu’un dit de mauvaises choses à Qambar (l’esclave d’Imam Ali (a)) devant son maître. Qambar a envie de se venger ; il a envie de répondre à la personne. Imam (a) lui dit : « Reste silencieux ; ne dis rien ; ne fais pas comme lui. Ton ennemi tombera de lui-même. Je jure par Allah (swt) que le mo’mine fait plaisir à son Seigneur en contrôlant sa colère. »

Une des caractéristiques d’Imam Ali (a) est qu’il ne se vengeait pas des autres.

Un homme injurie Imam Ali (a). Imam (a) ne lui dit rien. Le lendemain, cet homme a besoin de l’aide d’Imam (a) et Imam (a) l’aide sans problème.

Quand une personne a la possibilité de se venger, quand elle est forte et qu’elle pardonne, c’est la meilleure action ! Rappelons-nous le moment où Nabi Youssouf (a) est le ministre d’Égypte, il pardonne sincèrement ses frères qui l’avaient jeté dans le puits.

En l’an 8 AH, quand Rassouloullah (s) a conquis Makka 🕋, il avait le pouvoir ; il pouvait se venger de chaque chose que les Mecquois lui avaient fait. Mais notre Prophète (s) les a tous pardonnés.

Après la Bataille de Jamal, Imam Ali (a) entre à Bassorah (qui ont soutenu la guerre contre Imam Ali (a)) et il pardonne tout le monde.

Compte-rendu réalisé par l’équipe Shia974 ✨