Les wàdjibàtes du Namàze

-1 : Wàdjibé rouqni

Il est très important da savoir qu’un namàze comprend cinq sortes de wàdjibé rouqni et six sortes de wàdjibé ghayré rouqni.

Si un des wàdjibé rouqni est oublié ou omis volontairement ou non, alors le namàze devient bàtil (invalide), et il faut le refaire.

Ces wàdjibé rouqni sont :

**Le Nyat : C’est l’intention d’accomplir le namàze.

**Le Takbiratoul ihràm : C’est le 1er « Allàho Akbar » du namàze.

**Le Qyàm : C’est la station debout pendant la récitation des sourates.

**Le roukou : C’est la position inclinée (Se courber).

**Les sidjdàs : Ce sont les deux prosternations (chaque rak’at comporte toujours deux sidjdàs)

-2 : Wàdjibé ghayré rouqni

Il y a 6 sortes de wàdjibé ghayré rouqni, ce sont :

**Le Qir’at (z:ikr du qyàm) : récitation des deux sourates au qyàm. A noter qu’au moment de Zohr et Assr, la récitation de ces deux sourates doivent être à voix basse.

**Le z:ikr du roukou : « Soubhann Rabbil ‘Azimi wabi hamdi… »

**Qyàm avant sidjdà: bref station debout après le roukou

**Le z:ikr du sidjdà : « Soubhana Rabbil ‘Alà wabi hamdi… »

**Le Joulouss et son z:ikr (tasha’oud) : station assise après les deux sidjdàs du 2è, 3è ou 4è rak’at selon le cas.

**Le salàme à la fin du namàze.

NB: Si on oublie un des wàdjibé ghayré rouqni, il faut accomplir des actes de réparations: (Voir Sidjdà Sawh)

Position et Forme

-1 :** Nyat : Formulation de l’intention :par exemple « J’accomplis un namàze de trois rak’ats pour Maghrib Wàdjib qourbatane ilallàh »

 Rappel : L’iqàmàh est nécessaire avant chaque wàdjib namàze

-2 :** Takbiratoul ihràm : Après le nyat, se tenir bien droit et le plus immobile possible sur son tapis de prière, face à la qiblà, et dire à haute voix : »Allàho Akbar« , il est recommandé (moustahab) de lever en même temps les deux bras, paume des mains face à la qiblà, paralèlles aux oreilles

NB: Après le takbiratoul ihràm, on est entré dans le namàze , fixer les yeux vers l’endroit du sidjdà, et il faut rester concentré, et il est interdit de parler à quelqu’un, ou de rire, manger etc….. sinon le namàze est invalide (bàtil)

-3 :**Qyàm : Après le takbiratoul ihràm, rester debout (aussi immobile que possible), yeux fixé vers le sidjdaghàh (mohr), et réciter les sourates :

 

NB: Le namàze doit être intégralement dit en langue arabe. Les traductions sont mises pour notre compréhension seulement, mais ne sont pas à réciter ou dire.

-4 : Souré Fàtihà (Qir’at):

 Bismillàhir Rahmànir Rahim

Au nom de Dieu Le Clément Le Miséricordieux

 Al hamdo lillàhi rabbil ‘àlamine

Louanges à Dieu Seigneur des mondes

 Ar-rahmànir rahim

Le Clément, Le Miséricordieux

 Màliki yawmiddine

Maître du Jour du Jugement

 Iyàka na’boudou Wa îyake nasta’îne

C’est Toi que nous adorons Et c’est de Toi que nous demandons secours

 Ihdina s:iratal moustaqîm

Guide nous sur le droit chemin

 S:iratal-lazîna ann amta ‘alayhîm

Le chemin de ceux que Tu as comblé de biens

 Ghayril maghz:oubi ‘alayhîm

Non pas de ceux qui ont encouru ton courroux

 Wa lâzz:â~llîne

z

Orateur

j

Catégories

Date

2 juin 2020