Le péché et la maladie du mensonge par Sayed Ammar Nakshwani

Le fait de mentir est considéré comme un grand péché aussi bien dans l’Islam que dans les autres grandes religions du Monde. Si vous regardez les grandes sociétés dans l’Histoire, vous voyez que les véridiques et la vérité sont loués tandis que les menteurs et le mensonge sont vus négativement.

En Islam, mentir est une maladie spirituelle. Si vous laissez les maladies physiques ou les maladies spirituelles se développer , elles vont faire des ravages dans la société. Si vous prenez l’exemple du Sida, du cancer ou du diabète, si vous ne faites rien pour les soigner et les arrêter, elles peuvent détruire le tissu social. Les maladies spirituelles sont aussi nocives que les maladies physiques.

Toutes les grandes sociétés s’assurent d’avoir des leaders véridiques. Dans le Saint-Qouran, nous voyons qu’Allah swt insiste sur le fait que Ses Prophètes étaient connus comme dignes de confiance. Par exemple, Allah swt décrit Prophète Idriss et Prophète Youssouf A.S. comme « Siddiq » c’est-à-dire véridiques. Rappelons-nous combien notre Saint-Prophète saw était réputé pour sa sincérité par les Arabes. Quand Abou Soufiyane était en compagnie du roi de Jérusalem quand il reçut la lettre du Saint-Prophète saw l’invitant à l’Islam. Abou Soufiyane était avec des nobles de Qoreish qui avaient entrepris un voyage vers la Syrie. Le roi leur demanda : « Qui parmi vous est le plus proche de ce Mouhammad dont les gens parlent ? » A ce moment-là, Abou Soufiyane répondit : « Je suis le plus proche car je suis le fils de son oncle . Nous avons des ancêtres qui ont des liens familiaux. » Il dit : « J’aimerais vous poser des questions sur lui. » La première question qu’il posa était la suivante : « Est-il d’une noble descendance ? » La réponse fut positive. Puis, il dit : « A-t-il un jour proféré un mensonge avant qu’il ne vous transmette ce message ? » Pourquoi pose-t-il cette question ? Parce que s’il était un menteur, nous n’aurions pas pu savoir quelles parties de la religion viennent de sa part et lesquelles viennent de la part d’Allah swt.

Nous allons aborder les points suivants :
1) Existe-t-il dans la religion islamique des mensonges que l’on pourrait qualifier d’insignifiants ?
2) Comment un mensonge qui semble être isolé peut conduire à des problèmes entre les gens et la communauté ?
3) Que nous dit le Saint-Coran concernant le fait de vérifier les rumeurs ? Et comment les rumeurs ont détruit des réputations au sein de nos communautés ?
4) Pourquoi le mensonge envers Allah swt et Son Messager est-il vu comme le plus grand péché en Islam ?
5) Quel est le concept de Touria et comment nous affecte-t-il dans nos vies ?
6) Grâce à quel mensonge Yazid ibne Mouawiyah devint-il calife ?

Dans la vie quotidienne, nous qualifions certains mensonges de petits, d’autres de grands etc. Les gens attribuent des grades aux mensonges. Ils disent : « Mais ce n’est qu’un petit mensonge ! » Ou alors « Ce n’est qu’un demi-mensonge ! » C’est devenu la norme de donner un statut plus ou moins grave au mensonge. Aussi, il nous arrive d’être dans une réunion, de nous retrouver entre amis par exemple, et de nous dire que même si c’est un mensonge, ce n’est qu’un « petit mensonge ». Par exemple, je passe une soirée avec mes amis et toutes les personnes présentes ont dit des blagues qui ont amusé tout le monde. Je suis le seul à ne pas avoir dit de blague. La pression de groupe me pousse à ne pas être le seul à rester silencieux ce soir. Je décide alors de dire une blague que j’ai entendue auparavant et je décide de me mettre dans cette blague car en s’impliquant dans une blague, cette dernière devient encore plus marrante. Je me dis « Ce n’est pas vrai que je faisais partie de cette histoire mais ce n’est qu’un petit mensonge. Tout le monde va rire de ma blague ! Je vais mettre une bonne ambiance dans le groupe ! »

Laissez-moi vous donner un autre exemple. Vous êtes invité chez des personnes et la nourriture servie est incroyablement délicieuse. La maîtresse de maison vous demande « Pourquoi ne prenez-vous pas encore un peu ? » et vous répondez « Je promets que mon ventre est plein maintenant. Pour vous dire vrai, mon ventre est vraiment plein. Je ne peux pas manger davantage. » Mais, dans la réalité, vous avez envie de dévaliser toute la table ! Vous avez vu le regard de votre père qui vous indique « Assez maintenant ! Tu as mangé la moitié de leur maison ! »

Nos Ahloul Bayt A.S. nous enseignent que les « petits » mensonges n’existent pas. Tous les mensonges sont enregistrés dans notre livre d’actions. Asma, l’épouse d’Imam Ali A.S. rapporte que la nuit où Aisha épousait notre St-Prophète saw, ce dernier proposa à Aisha de boire dans son bol de lait. Une fois que Aisha but un peu de lait, le Saint-Prophète saw proposa à toutes les personnes présentes de boire un peu de ce lait s’ils avaient faim ou soif. Asma explique que nous regardions Rassoulallah et lui dîmes : « Ô Messager d’Allah, nous n’avons pas soif ! » Alors que dans la réalité, nous avions soif. A ce moment-là, notre Saint-Prophète saw dit : « Ne mélangez pas la faim avec le mensonge ! Ne mélangez pas votre appétit au mensonge car tous les mensonges seront inscrits dans vos livres d’actions. »

La raison est expliquée par notre 6ème Imam A.S. qui dit dans un hadith qu’une personne qui s’habitue à proférer de petits mensonges finira par s’habituer à dire de grands mensonges. C’est comme un virus qui se propage non seulement dans votre être mais aussi dans votre entourage. C’est pour cela que nos Imams A.S. nous recommandent de ne jamais prendre un menteur pour ami car vous allez également être considéré comme un menteur. De la même façon que certaines personnes considèrent certains mensonges comme « petits », certains pensent que certains péchés sont petits tandis que d’autres sont grands. Imam Ali A.S. a dit : « Le plus grand péché est celui que vous considérez comme petit. »

Pourquoi les Ahloul Bayt A.S. disent-ils ceci ? Car il arrive parfois que les plus petits mensonges entraînent de graves dégâts. Vous connaissez tous l’histoire du petit garçon qui criait « au loup ! » pour plaisanter. Quand un loup arriva vraiment, personne ne vint l’aider. Rappelez-vous comment la bataille de Badr a commencé. Elle a été la cause d’un petit mensonge. Abou Soufiyane ainsi que Abou Jahal, Abou Lahab, Outba bin Rabia et Walid ibne Moughira étaient frustrés car ils ne pouvaient pas mettre un terme au Message du Saint-Prophète saw à Makka. Ils étaient énervés car le Saint-Prophète saw réussit à sortir de Makka avant qu’ils n’aient pu le tuer. Ils étaient jaloux car les habitants de Madina le respectaient et l’honoraient comme un roi. Abou Soufiyane décida alors de faire quelque chose pour en finir avec Mouhammad saw. Quand il revenait avec sa caravane de marchandises, il prépara son plan. Il savait qu’une chose que les Arabes ne peuvent pas supporter c’est de perdre de l’argent. Il appela son servant Dam-Dam et se mit à le frapper. Dam-Dam regarda son chef et lui dit : « Qu’est-ce qui vous arrive ? » Il lui dit d’approcher encore et il le frappa de nouveau. Dam-Dam demanda : « Qu’est-ce qui ne va pas ? » Abou Soufiyane lui dit : « Emmène-moi ton cheval ! » Quand il vint avec son cheval , Abou Soufiyane donna des coups au cheval puis demanda à Dam-Dam de déchirer un peu ses vêtements et de retourner à Makka dans cet état. Il lui demanda de dire aux Mecquois que Mouhammad a pillé tous leurs biens. Rassoulallah était à Madina tandis que Abou Soufiyane était dans les environs de Makka avec la caravane de commerce. Dam-Dam arriva à Makka. Il avait une cicatrice suite aux coups que lui avait donné Abou Soufiyane, ses vêtements étaient déchirés de tous côtés, son cheval était également attaqué. En le voyant, Abou Jahal se leva et demanda : « Quelle est la situation ? Qu’est-ce qui ne va pas ? » Il répondit : « Abou Soufiyane et toutes vos marchandises ont été attaqués par Mouhammad qui est venu une des nuits précédentes et a pillé la caravane. » Abou Jahal était très en colère. Il dit : « Comment Mouhammad ose-t-il s’attaquer de la sorte à mes biens ! » Il se tourne ensuite vers Abou Lahab, Outba bin Rabia et dit « Allons en finir avec Mouhammad une bonne fois pour toute ! » Ce petit mensonge leur a valu la préparation d’une grande armée. Suite à ce mensonge, ils préparèrent une armée de quelques 950 personnes. Ils rencontrèrent Rassoulallah à Badr. Quand il entendit ces nouvelles, notre Saint-Prophète saw leur demanda : « Pourquoi est-ce que vous êtes venus me combattre ? » Ils répondirent : « Parce que vous avez pillé nos biens ! » Mouhammad saw répliqua : « Quelles marchandises ? Je n’ai pris aucun de vos biens ! Est-ce que je vous ai jamais menti quand je vivais parmi vous ? N’étais-je pas un véridique ? » Ils répondirent : « Si ! » Notre Saint-Prophète saw dit alors : « Que voulez-vous insinuer ? Pensez-vous que j’ai changé maintenant ? » Ils dirent : « Cela n’a pas d’importance. Nous avons entendu du servant de Abou Soufiyane, Dam-Dam, que vous avez fait ceci. » Rassoulallah dit : « Ne devriez-vous pas vérifier ce qu’il a dit ? Je suis devant vous en ce moment ! » Ils n’acceptèrent pas et dirent : « Que la bataille commence ! »

Pourquoi le mensonge est-il considéré comme un grand péché en Islam ? Parce qu’il ne détruit pas seulement la vie d’une personne mais anéantit une communauté toute entière. Rappelez-vous ce qu’Imam Hassan A.S. avait l’habitude de dire : « La différence entre la vérité et le mensonge est de 4 doigts. » c’est-à-dire que notre second Imam A.S. nous recommande de vérifier de nos yeux ce que nous entendons de nos oreilles. Quand vous entendez quelque chose sur quelqu’un, ne le prenez pas pour argent comptant ! Allez voir la personne et demandez-lui si ce qui se dit est vrai ou si c’est juste une rumeur. Et notre Saint-Prophète saw nous disait de trouver 70 raisons avant d’attaquer une personne, trouvez 70 bénéfices du doute . Quand vous entendez des nouvelles, vérifiez de qui elles proviennent : est-ce quelqu’un de véridique ou est-ce que cette personne est rongé par la haine et la jalousie ? Dans le Saint-Qouran, Allah swt dénonce Walid ibne Outba dans la Sourate 49, verset 6 : « ô vous qui avez cru ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait. » Walid ibne Outba était originellement un ennemi de l’Islam. Quand il devint musulman, notre Saint-Prophète saw lui dit : « Walid, j’aimerais que tu ailles voir les membres de la tribu des Bani Moustalaq. » Les Bani Moustalaq détestaient Walid avant qu’ils ne deviennent musulmans. Donc, avant qu’ils ne deviennent musulmans, les membres des Bani Moustalaq et Walid ne se supportaient pas, ils se haïssaient. Normalement, maintenant qu’ils sont tous musulmans, ils doivent partir sur de nouvelles bases et se considérer frères. Rassoulallah demande donc à Walid d’aller voir les Bani Moustalaq et de récupérer leurs taxes islamiques. Il accepta. Quand il arriva près des Bani Moustalaq, il vit que les membres de cette tribu s’avançaient vers lui pour le rencontrer. Il commença à se poser des questions. Il se dit : « Pourquoi viennent-ils vers moi comme ça ? Peut-être qu’ils me détestent encore ? » Il décide donc de retourner voir le Saint-Prophète saw à Madina et de lui dire que les Bani Moustalaq sont devenus de nouveau Kaffirs . En entendant Walid, notre Saint-Prophète saw était étonné et dit : « Mais les Bani Moustalaq viennent de devenir musulmans et ils étaient fermes dans leur foi. Que me dites-vous là ? » Walid répliqua : « Non, non, ils sont tous redevenus mécréants. Je les ai vu de mes propres yeux adorer les idoles. » Le verset 6 de la Sourate 49 fut révélée tout de suite. Imaginez ! Si on avait cru aux paroles de Walid, les musulmans ne se seraient pas rendus chez les Bani Moustalaq, ils auraient refusé de les aider, ils n’auraient pas marié leurs enfants à des membres de cette tribu. Les conséquences auraient été graves. Parfois un seul mensonge peut causer des dégâts sur la réputation d’une famille ou d’une tribu. Le Saint-Qouran qualifie cet homme de « fassiq », quelqu’un qui commet des péchés au vu de tous. Aussi, Abou Bakr ainsi que Oumar le rejetèrent. Mais l’ironie de l’histoire est que durant le califat d’Ousman, il devint gouverneur de Koufa pour les musulmans ! L’homme que le Saint Qouran traite de Fassiq en raison de son mensonge est nommé gouverneur de Koufa par le 3ème calife !

Imaginez ! Quand vous nommez un homme comme lui en tant que gouverneur, va-t-il se soucier de la réputation de l’Islam ? Cet homme causa des dégâts au sein de la religion islamique. Allez sur google et tapez « Walid ibne Outba » et vous verrez vous-mêmes ce qu’il a fait. Ousman l’a placé à ce poste car il était son beau-frère. Une des catastrophes qu’il a fait est d’accomplir 4 rakats de namaz en fajr. Réfléchissez, à quel point faut-il être saoul pour accomplir 4 rakats au lieu des 2 rakats de namaz soubho ! Et au 4ème rakaat, il se tourne vers les autres personnes du jamaat et leur demande « Voulez-vous que je continue encore ? » Les gens sont allés voir le 3ème calife et lui ont dit : « Votre beau-frère fait des dégâts. Il conduit la prière en état d’ébriété. » Il répondit : « Mais je ne peux pas l’enlever. C’est mon beau-frère. Que puis-je faire ? » Ali bin Abi Talib dit : « Si vous ne pouvez pas l’enlever, je vais m’en charger ! » Dès que Imam Ali A.S. prit le califat en main, il enleva les gouverneurs injustes et cruels. C’est pour cela que Walid voulut se venger d’Amiroul Moeminine à Siffin.

Quand nous regardons certains hadiths, nous nous demandons qui a pu les rapporter. En effet, le plus grand mensonge est celui à l’encontre d’Allah swt et de Son Prophète. Parfois, nous nous appuyons sur Allah swt pour mentir. Nous disons : « Je jure par Allah je n’ai pas fait cela ! » alors que dans la réalité, nous l’avons fait. L’un des plus grands péchés est d’attribuer un hadith au Saint-Prophète saw alors qu’il ne l’a jamais dit. Certaines personnes ont fabriqué des hadiths dans le seul but de détruire la réputation de cette religion et de Son Prophète. Par exemple, selon un hadith, quand l’ange de la mort vint enlever l’âme du Prophète Moussa A.S., il lui donna des coups de poing ! Réfléchissons un moment ! Comment ce hadith peut-il être crédible ? Un ange vient de la part d’Allah swt et un Prophète est la représentation physique de l’obéissance envers Allah swt. Il y a de nombreux hadiths de la sorte à propos du Saint-Prophète saw notamment. Le hadith était devenu une industrie pour l’argent. Vous me dites le hadith, payez-moi le montant adéquat, je vais rapporter le hadith et l’attribuer à Rassoulallah. Combien de hadiths ils ont concocté pour anéantir la réputation d’Imam Ali A.S. ! Quand notre Mawla est décédé, les gens de Damas demandaient : « Comment Ali ibne Abi Talib est-il décédé ? » Quand on leur répondait : « Durant la prière », ils posaient la question : « Est-ce que Ali bin Abi Talib faisait le namaz ? » Tellement Mouawiya et ses compagnons avaient dit du mal d’Imam Ali A.S. aux gens !

Certains posent des questions à propos de la Touria. Par exemple, une personne téléphone chez moi et me demande : « votre père est ici ? » Mon père n’a pas envie d’être dérangé pour parler à cette personne. Je le prends dans le sens de « ici, à côté de vous à l’instant » et je réponds « Non, mon père n’est pas ici. » Alors qu’il est au rez-de-chaussée. Quand quelqu’un vous pose une question, vous répondez en essayant d’être vague dans votre réponse. Les gens demandent si la Touria est autorisé. Selon nos Oulamas, c’est autorisé dans 2 situations :
 Quand il est question de vie ou de mort
Par exemple, un gouverneur oppresseur cogne à ma porte et demande si mon père est là. Il est venu tuer mon père. Car la vie est toujours prioritaire en Islam.
 Quand nous essayons de réconcilier un mari et son épouse. Par exemple, la femme vous demande « Est-ce qu’il lui arrive de parler de moi ? » Vous avez le droit de dire : « Oui, vous ne me croiriez pas si je vous disais combien de fois il parle de vous ! » même si dans votre tête, vous vous dites « Franchement, il n’a dit que 3-4 choses à propos de vous ». Quand nous disons, « Oui, vous ne me croiriez pas si je vous disais combien de fois il parle de vous ! » nous voulons dire « Si je vous disais qu’il n’a parlé de vous que 3-4 fois, vous ne me croiriez pas, vous auriez pensé qu’il parlait de vous plus souvent. » Notre Saint-Prophète saw a dit à Imam Ali A.S. : « Allah swt aime le touria s’il réconcilie et Il hait la vérité si elle détruit, si elle a pour conséquence la séparation. » Si nous disons quelque chose de vrai qui détruira une communauté, Allah swt n’aime pas ce genre de véracité car notre intention est de causer la désunion. C’est pour cela que notre Saint-Prophète saw avait l’habitude de dire : « La réconciliation est meilleure que la prière et le jeûne car l’essence de l’humanité est la fraternité. »

Nous voyons dans l’histoire que les grands dictateurs ont menti pour arriver au pouvoir, que ce soit en mentant à l’électorat ou en inventant des hadiths pour attribuer le califat à leur fils. Vous vous souvenez comment Mouawiya s’est appuyé sur un hadith du Saint-Prophète saw qu’il a attribué à Yazid pour le nommer calife . C’est ainsi que Sayyida Zainab ahs dit à Yazid : « Tes idées sont instables et ton gouvernement est transitoire » voulant dire par là qu’un gouvernement reposant sur un mensonge ne touchera jamais les cœurs des gens en profondeur. Il ne réussira jamais à gagner le cœur des gens. Vous pouvez avoir de grands palais dans ce monde et le quitter de sorte que personne ne sait où se trouve votre tombe tandis que Aba Abdillah n’avait pas de palais dans ce monde mais aujourd’hui 14 millions de personnes rendent visite à sa tombe ! Parce que le cœur de notre 3ème Imam A.S. était grand comme un palais et parce que sa véracité enveloppe les cœurs des gens. Et c’est comme cela que le 10 Moharram, aucun des compagnons d’Imam Houssein A.S. ne l’a abandonné pour rejoindre Yazid alors que 30 soldats de Yazid ont quitté ses rangs pour rejoindre Imam Houssein A.S. Avez-vous jamais entendu une chose pareille ? Une armée de 72 contre 10 000 et aucun des 72 ne quittant son armée tandis qu’une partie des 10 000 vont dans le camp adverse ? Pourquoi ? Parce que le mensonge ne peut jamais prendre le pas sur la vérité. Un menteur ne peut jamais être respecté.

C’est pour cela que les Ahloul Bayt A.S. nous disent : « Faites attention au mensonge car
 il retire la guidance d’Allah swt sur vous dans votre vie
 il enlève la Miséricorde, le rahmat d’Allah
 il entraîne l’oubli (Imam Ali A.S. affirme que la corde du menteur est très petite. La première fois, vous dites quelque chose et quand on vous pose la même question, vous ne vous souvenez plus de ce que vous aviez dit précédemment alors vous dites autre chose.)

Source : Majalis de Sayed Ammar Nakshawani, Ahr-e-Zainabia 1433, 2012
Traduit par l’équipe de Shia974

z

Orateur

Date

28 mai 2020