LA RELATION ENTRE LE PROPHÈTE YOUSSOUF A.S. ET SES FRÈRES (par Sayed Ammar Nakshwani)

L’histoire du Prophète Youssouf A.S. est l’une des plus importantes dans le Saint-Qouran. La discussion sur la relation qu’avait le Prophète d’Allah avec ses frères nous affecte tous dans nos vies. Comme vous le savez, les relations familiales[1] sont considérées comme très importantes en Islam. Lorsque vous regardez le Saint-Qouran, vous voyez que l’on parle des familles de chacun des Prophètes d’Allah. Par exemple, Allah swt évoque l’histoire d’Adam A.S. ainsi que celle de Habil, Qabil et Eve[2] ; Il parle de Nouh A.S. mais aussi de son épouse et de ses enfants ; Il raconte les anecdotes d’Ibrahim A.S. ainsi que celles de ses femmes et de ses enfants ; Il restitue l’histoire de Moussa A.S. et de sa femme ; Il parle de Jésus A.S. et de sa mère. De la même manière, lorsqu’Allah swt parle de Yacoub et de Youssouf A.S., Il évoque les relations familiales. Pourquoi ? Parce qu’Allah swt veut montrer qu’Il a testé même les personnalités les plus importantes à travers leurs familles. Allah swt insiste sur le fait qu’il teste Ses créatures, que ce soit par leur santé, leurs biens, leur éducation ou leur famille.

De même, prenons exemple sur la façon dont les Prophètes d’Allah réagissaient lorsqu’ils se faisaient agresser par des membres de leurs familles. Il est déplorable de constater que deux frères qui jouaient ensemble et se protégeaient durant leur enfance, ne se parlent plus dans la mosquée.

Nous examinerons les points suivants :

1) Pourquoi Allah swt a-t-il révélé la Sourate Youssouf avec autant de détails ?

2) Quel était le rôle du père de Youssouf A.S. au début ? Pourquoi est-ce important qu’un père se rende compte que ses enfants ne sont pas tous pareils ? En quoi est-ce important pour lui de maintenir l’unité au sein de la famille ?

3) Quelle maladie détruit la relation entre frères et comment se débarrasser de cette maladie ?

4) Comment Youssouf A.S. agit-il envers ses frères à la fin ?

5) Quels autres frères ont affronté le même problème dans l’histoire islamique ? Et pourquoi ?

6) Quels frères ont sacrifié leurs vies pour Aba Abdillahil Houssain le 10 Moharram ?

Pourquoi la Sourate Joseph[3] fut-elle révélée ? Les Juifs venaient voir les polythéistes en Arabie et leur disaient : « Si ce Mohammad prétend être un Prophète de Dieu, testez-le ! Il est un faux prophète alors qu’il y a eu de grands Prophètes qui sont venus sur cette Terre avant lui : Moïse, Joseph, Jacob, Abraham etc. Lui est un faux messie. Lancez-lui un défi ! Demandez-lui à propos de la migration des enfants d’Israël en Égypte et en Syrie et vous verrez qu’il ne saura pas quoi vous répondre ! » Quand les polythéistes posèrent cette question au Prophète Mohammad saw, il leur raconta toute l’histoire en détail. D’habitude, notre Saint-Prophète saw répondait par un verset. Mais cette fois-ci, Allah swt lui révéla toute la sourate. Le nom originel de Yacoub A.S. est Israël. Ses descendants sont les enfants d’Israël. Il n’est pas étonnant de voir qu’un film entier a été créé sur l’histoire du Prophète Youssouf A.S. car elle regorge d’un grand nombre d’exemples. Elle affecte aussi bien les jeunes que les moins jeunes. Elle concerne aussi bien les personnes pieuses que les laïcs. Elle affecte aussi bien les savants que les ignorants. Elle concerne chacun d’entre nous.

Prophète Yacoub A.S. avait 4 femmes et 12 enfants. Parmi ces derniers, il y avait 2 enfants qui avaient le même père mais une mère différente des autres : Youssouf et Binyamin[4]. Ces deux enfants étaient toujours ensemble. Nos enfants sont comme les doigts de notre main : ils ne sont pas pareils. Nabi Yacoub A.S. remarqua que Youssouf A.S. avait des connaissances que les autres n’avaient pas. Il avait cette capacité exceptionnelle de pouvoir interpréter les rêves. Quand Youssouf A.S. parla de son rêve à son père, ce dernier se rendit tout de suite compte qu’il était un Prophète d’Allah. Pourquoi ? Parce qu’il parla des étoiles en train de se prosterner. Or, les étoiles étaient considérées pour les personnes ordinaires comme des objets inanimés qui ne prosternent pas. En fait, quand Youssouf A.S. raconta son rêve il donna le tafssir[5] de ce rêve. Dès qu’il entendit ceci, Nabi Yacoub A.S. demanda à son fils de ne pas parler de son rêve à ses frères. En tant que père, Yacoub A.S. voulait s’assurer de l’unité au sein de la famille. Il connaissait très bien ses enfants et savaient comment les frères de Youssouf A.S. réagiraient s’ils étaient au courant de ce talent.

Certains accusent Yacoub A.S. de favoritisme. Ils disent que Yacoub A.S. préférait son fils Youssouf A.S. aux autres, et donc Allah swt n’appréciait pas cette attitude. Pas du tout ! En tant que père, il y a un favoritisme positif et un favoritisme négatif. Si je préfère untel de mes fils car il est plus beau ou plus riche, ce favoritisme est mauvais. L’Islam n’autorise pas ce genre de favoritisme. Par contre, si mon favoritisme repose sur la piété et la connaissance sur la Voie d’Allah swt, alors il est licite. Car je montre à mes autres enfants comment ils devraient être respectés quand ils sont sur la Voie d’Allah swt. Nabi Yacoub A.S. n’a jamais dit que ses autres fils étaient mauvais. Mais il voulait montrer qu’étant donné que Youssouf A.S. était le plus proche d’Allah swt, il méritait plus le respect.

Beaucoup d’érudits écrivent un testament spécial avant leur décès dans lequel ils donnent des conseils à leurs enfants. Car ces conseils agissent psychologiquement sur les enfants. Ces derniers sont touchés d’entendre ou de lire leur père leur conseiller de ne jamais se désunir.

Que dit Yacoub A.S. ? Il conseille à son fils de ne pas parler de son rêve à ses frères. Il lui dit : « Ils pourraient comploter contre toi car Shaytan leur insufflera de mauvaises pensées. » Il met en garde Youssouf A.S.

Certains prétendent que notre Saint-Prophète saw n’a pas écrit de testament. Si ! Il a écrit un testament qu’Imam Ali A.S. a exécuté ! Mais il donnait des conseils dans ce testament.

Nous devrions nous aussi écrire un testament de conseils à nos enfants dans lequel nous devrions leur dire : « Je ne veux surtout pas qu’un jour, vous ne vous parliez pas à cause de l’argent. »

Pour quelle raison les frères de Youssouf A.S. voulaient-ils comploter contre lui ? Parce qu’ils étaient atteint d’une maladie qui touche de nombreuses fratries et qui causent la désunion dans les familles : l’envie. Si vous regardez n’importe quelle religion, elle considérera l’envie comme quelque chose de mauvais. Par exemple, Gautama Boudha disait : « Si vous voulez la paix de l’esprit, ne soyez pas envieux. » Dans le Christianisme, l’un des 7 péchés capitaux est l’envie. Jésus disait : « L’amour est bon, l’amour est patient et l’amour n’inclut pas l’envie. »

En ce qui concerne la religion islamique, elle ne condamne pas tous les types d’envie. L’Islam est la seule religion qui dit qu’il y a une envie qui est bonne et une envie qui est mauvaise. Par contre, le bouddhisme, le christianisme etc. disent que toutes les sortes d’envie sont mauvaises. Nos Imams A.S. nous ont montré que l’envie entre frères qui est bonne est ce qu’ils appelaient ghibta. Un moemine[6] peut éprouver le ghibta mais pas le hassad. Que veut dire ghibta ? Par exemple, mon frère est plus riche que moi ; je le regarde et dis : « MashAllah, mon frère a tout cela ! Ya Allah, donne-lui encore plus et donne-moi autant que lui ! » Ghibta est une bonne forme d’envie.

Mouhalla ibne Qounays, un compagnon de notre 6ème Imam A.S., disait : « Nous éprouvions du ghibta envers Imam Jaffar as-Sadik A.S. Nous disions : « MashAllah, comme Imam Sadik a un rang élevé aux yeux des gens ! Ô Allah, augmente ce niveau et permets-nous également d’atteindre ce rang ! » » Mouhalla raconte que ses amis et lui voulaient savoir comment il avait atteint ce stade. Ils virent Imam A.S. quitter sa maison en pleine nuit, portant un gros sac de pain. Il marchait et distribuait du pain aux pauvres qu’il croisait. À un moment donné, un pain est tombé par terre. Mouhalla dit : « Je ne pouvais pas supporter de voir Imam A.S. se baisser pour récupérer le pain. Aussi, je courus pour ramasser le pain. Imam A.S. me demanda : « Mouhalla, que fais-tu ici ? » Il répondit : « Ô Imam, pardonnez-moi, j’éprouve du ghibta envers vous. Excusez-moi, je voulais observer ce que vous faites. Dites-moi, Imam, est-ce que vous distribuez ces pains à nos partisans ? » Imam A.S. répondit : « Non ! Je les distribue à des êtres humains nécessiteux qui ne font pas partie de ceux qui me suivent ! »

La seconde forme d’envie est une maladie dont vous devez vous méfier avant qu’elle ne se transforme en virus qui détruit toute la communauté. C’est le hassad, la jalousie. Imam Ali A.S. disait : « Le hassad dévore la foi d’une personne de la même manière que le feu consume le bois. » En effet, la personne qui dit « La ilaha ilallah, Mouhammad-our-Rassouloullah » et qui est jalouse n’a pas le cœur de Mouhammad saw. La personne qui est jalouse de son frère n’a pas la foi ; sa foi est entièrement consumée par l’envie.

Imam Khomeini avait l’habitude de dire : « Une personne envie l’autre pour deux raisons : par fierté[7] ou par crainte[8]. Elle éprouve de la jalousie soit en raison des caractéristiques internes[9] qu’elle a, soit à cause de ses caractéristiques externes[10]. Rassoulallah avertissait les gens concernant le hassad : il leur disait « Méfiez-vous de cette maladie ! » »

Quand Imam Hassan et Imam Houssain A.S. sont nés, notre Saint-Prophète saw demanda à sa fille Sayyida Fatima ahs de réciter un doua avec lui afin que l’envie n’affecte pas Hassan et Houssain A.S. Imaginez ! Rassoulallah craint tellement cette maladie qu’il demande à Allah de faire en sorte qu’elle n’atteigne jamais ses petits-fils.

L’envie peut se manifester tout simplement par le regard. Le nazar peut avoir des effets néfastes.

Le Saint-Qouran est très clair concernant la jalousie. Rappelez-vous la Sourate Falaq[11] : « Je cherche protection auprès du Seigneur contre le mal de l’envieux quand il envie. »

Comment se protéger de l’envie ? Notre Saint-Prophète saw nous recommande les actes suivants :

 Réciter les Sourates Nass[12] et Falaq le matin

 Faire le sadaqa avant de quitter la maison

Revenons à l’histoire du Prophète Youssouf A.S. Les frères de Youssouf A.S. étaient jaloux de lui et ont comploté un plan afin de l’éliminer. Comme vous le savez, les frères jetèrent Youssouf A.S. dans un puits puis montrèrent à leur père sa chemise remplie de sang, lui annonçant que Youssouf A.S. a été dévoré par un loup. Yacoub A.S. était surpris car les loups ne laissent pas intact les vêtements des personnes qu’ils dévorent ! Le Prophète Yacoub A.S. se rendait bien compte que ses fils mentaient.

L’envie ne s’arrête pas là ! Plus tard, quand les frères rendent visite à Youssouf A.S.[13], ils cachent une tasse dans leur sac et accusent Binyamin d’avoir volé la tasse de Youssouf A.S. Ils précisent également qu’il avait un frère plus jeune qui était également un voleur. Regardez où l’envie peut mener ! Même après s’être débarrassé de Youssouf A.S., ils ne le laissent pas tranquille ! Ils continuent à le critiquer.

Youssouf A.S. nous enseigne que même si nos frères nous causent du tort, laissons les portes du pardon ouvertes car Allah swt ne ferme jamais Ses portes. Quand ses frères se rendirent compte qu’il était devenu roi, ils lui demandèrent pardon pour ce qu’ils lui avaient fait. Youssouf A.S. leur dit de ne pas s’inquiéter : il leur pardonnait leurs actes.

Nous voyons que le premier crime commis par l’Homme concernait des frères. En effet, nous nous souvenons tous de l’histoire de Habil et Qabil. Lorsque Qabil dit à son frère « Je te tuerai ! », Habil a une réaction exemplaire ; il continue à entretenir la relation familiale (sile rahm). Habil montre qu’il n’est pas faible mais il ne rend pas la pareille à son frère car il craint Allah swt.

Certains se demandent pourquoi nous devrions faire le sile rahm. Les Ahloul Bayt A.S. nous ont enseigné que le fait de maintenir les relations familiales a beaucoup d’avantages :

 Augmentation du rizk[14] : rizk ne signifie pas seulement gains financiers ; cela veut aussi dire qu’Allah swt nous aide dans l’éducation de nos enfants, améliore notre santé etc.

 Suppression de la punition de la tombe

 Augmentation de la durée de vie

Un jour, un homme emmène son frère rendre visite[15] à notre 7ème Imam A.S. à Makka. Imam Moussa Qazim A.S. ordonne à ce qu’on emmène les 2 hommes. Il s’adresse ensuite à l’un d’eux en ces termes : « Ton frère décèdera l’année prochaine ! » Intrigué, il demande des explications. Imam A.S. répond : « Étant donné qu’il a abusé de toi durant ce voyage, Allah swt a décidé d’écourter sa vie. Quant à toi, Il a décidé de prolonger ta vie car tu es bienveillant envers ta tante que tout le monde néglige dans la famille. »

Lorsque le Prophète Yacoub A.S. voyait à quel point ses fils se détestaient, cela lui faisait beaucoup de peine. Combien de parents sont désespérés parce que leurs enfants ne se parlent pas ! J’en rencontre dans toutes les communautés dans lesquelles je me rends.

Si vous voulez avoir des modèles de complicité entre frères, tournez-vous vers Karbala. Prenez l’exemple de Hazrat Abbas A.S. Regardez Aun et Mohammad. Rappelez-vous Mohammad et Ibrahim.

 

Source : Majaliss de Sayed Ammar Nakshawani, Moharram 2011

[1] Sil-e-raham
[2] Bibi Hawa ahs
[3] Youssouf, n° 12
[4] Benjamin
[5] L’interprétation, l’explication
[6] Croyant
[7] Sa fierté est blessée
[8] Nous craignons que l’autre soit plus populaire que nous
[9] Par exemple, je suis jaloux du savoir que possède mon frère
[10] À titre d’exemple, mon frère est plus beau ou plus riche que moi.
[11] L’aube naissante, n° 113
[12] Les hommes, n° 114
[13] Ils ne savent pas qu’il est Youssouf
[14] Subsistance
[15] Faire le ziarate

z

Orateur

Date

23 mai 2020