Alhamdoulillah, nous sommes si chanceux d’avoir l’opportunité de vivre un nouveau Ramadhan cette année, un mois si rempli de miséricorde !

Cette série de conférences portera sur une réflexion de 10 minutes sur notre propre piété et notre propre taqwa et la relation que nous entretenons personnellement avec Allah (swt) afin que nous puissions profiter encore plus des bienfaits de ce mois.

Rappelons-nous comment notre Saint Prophète (s) décrit le mois de Ramadhan dans son sermon. Imaginons notre statut ! Rassouloullah (s) dit qu’Allah (swt) nous invite et Il est notre hôte ! Quand quelqu’un nous invite, que faisons-nous ? Nous essayons d’être de bons convives. Et une façon d’être un bon convive est d’avoir le ma’rifat de notre hôte. Qui est notre hôte ? Quelle est notre connexion avec cet hôte ? Qui nous reçoit alors que nous avons commis tant de péchés en ce mois de miséricorde et de générosité ?

Nos réflexions porteront sur le Jawshan al-Kabir, un dou’a que nous récitons certainement durant ce mois béni (même si nous ne le récitons pas forcément les autres mois). Cela nous aidera à développer notre ma’rifat d’Allah (swt). Ce dou’a nous aidera à connaître Allah (swt).

Quand nous voulons en savoir plus sur l’imamat, nous avons le ziyarat jaamia kabira. Lorsque nous voulons en savoir plus sur l’akhlaq, nous avons le ziyarat aminoullah.

Comment le dou’a Jawshan al-Kabir nous est-il parvenu ? Le narrateur de ce dou’a est Imam Sajjad (a). Nous connaissons tous le Sahifa-e-Sajjadiyya, une compilation des dou’as de notre bien-aimé Imam Zainoul Abidine (a) mais ce ne sont pas les seuls dou’as de notre Imam. Et le dou’a Jawshan al-Kabir en est un exemple. Imam Sajjad (a) rapporte d’Imam Houssayn (a) qui rapporte d’Imam Ali (a). Notre 1er Imam (a) dit à son fils Imam Houssayn (a) : « Mon chéri, as-tu envie que je te révèle l’un des secrets parmi les nombreux secrets d’Allah (swt) ? »

En général, quand deux personnes parlent à propos d’un secret, c’est naturel que nous avons envie de savoir quel est ce secret. Et si ces deux personnes sont des awliyas, nous savons très bien que quelque chose de très important va être dit.

Quand le Prophète (s) se préparait pour la bataille d’Ohod, le jawshan (l’armure) était très lourd et Rassouloullah (s) était très mal à l’aise avec cette armure. À ce moment, Jibraïl est descendu et lui a dit : « Ô Rassouloullah (s), Allah (swt) vous a envoyé une protection telle qu’après cela, vous n’aurez plus besoin d’aucune protection de ce monde. Ce jawshan, cette armure est kabir, si grande. Le Prophète (s) a demandé de quoi il s’agissait et Jibraïl a emmené ce dou’a qui contient environ 100 Noms d’Allah et une centaine de moyens de comprendre Allah (swt). Selon les narrations, il s’agit de 100 ou 101 Noms d’Allah (swt). Jibraïl dit à Rassouloullah (s) que c’est une protection pour lui et pour sa oummah.

Quel trésor❣️ 💎 Quelle chaîne de transmission❣️

Selon les rivayates, Imam Ali (a) a dit à son fils : « Garde une copie de ce dou’a dans mon kafan quand tu me mets dans ma tombe. » Et nous mettons aussi ce dou’a sur notre kafan.

Celui qui récite ce dou’a la 1ère nuit du mois de Ramadhan, Allah (swt) l’aidera à comprendre la signification profonde de laylatoul qadr. Et nous sommes tous prêts à tout faire pour comprendre le ma’rifat de cette nuit qui équivaut à mille mois !

Source : https://youtu.be/WsUe3wvXAG0
Traduit par l’équipe Shia974 ✨