DARSS SUR AYATOULLAH ALI AL-HOUSSEINI AS-SISTANI DU 08 JUIN 2011, SAYED SHAFAQAT

BIOGRAPHIE D’AYATOULLAH ALI AL-HOUSSEINI AS-SISTANI


Sayed Sistani est né le 9 Rabbioul Awwal 1349 A.H. à Mashad. Il a 83 ans aujourd’hui. Son père s’appelle Marhoum Sayed Mouhammad Baqir et son grand-père paternel est Sayed Ali. Il est un descendant de notre 3ème Imam A.S. À l’époque Saffavie en Iran, son arrière grand-père – Mouhammad – qui vivait à Isfahan, est nommé Cheick-oul-Islam à Sistan[1] avec beaucoup d’honneur. La famille s’est installée à Sistan. C’est comme ça que notre moujtahid a eu le surnom de Sistani. Quand il avait 5 ans, il a commencé à apprendre le Saint-Coran et a commencé ses études. En 1360 A.H., il vint à Qoum selon les recommandations de son père. Il a assisté aux cours d’Ayatoullah Bouroujardi et Sayed Houjjat Ouhkamari. Il est resté à Qoum pendant 11 ans et a assisté aux cours de Hawza. Il part en ziarate à Karbala (tseloum d’Imam Houssein A.S.) puis s’installe à Najaf en 1371 A.H. Il intègre le hawaza appelé Boukharaï.

Il a ensuite assisté aux cours d’Ayatoullah Khouy et de Cheick Houssein Hilli. Il a également participé aux cours d’Ayatoullah Hakim et d’Ayatoullah Shahrouddin.

Il voulut ensuite étudier le Ilm-e-Rijjal – la chaîne de transmission des hadiths.

Mouhaddis Agha Bouzourgh Tehrani était le maître du Ilm-e-Rijal. C’est avec lui que Agha a appris le Ilm-e-Rijal. Il revint ensuite en Iran puis repartit à Najaf quelques temps après. Il a commencé à enseigner le Oussoul puis fikh-e-darss-e-kharij.

Un des disciples très doués de Agha Khouy était agha Sistani.

Celui qui prit la responsabilité du Hawza-ilmiyya Najaf était Ayatoullah Sistani.

Quand on voit la vie modeste d’agha, cela nous rappelle la vie des Ahloul Bayt.

Quelqu’un a interviewé Agha Sistani. Il a dit qu’il loue depuis 47 ans la maison dans laquelle il vit, il n’en est pas propriétaire. « Ma chambre est dans un tel état que je n’ose pas inviter les membres de ma famille » dit-il. Il confie que cela fait une dizaine d’années qu’il n’a pas pu aller au mausolée d’Imam Ali A.S. alors qu’il habite à 30-40 mètres du haram car il a des pressions.

Les différends (dans les fatwas) entre les moujtahids concernent uniquement les ehtiyyat, mais jamais concernant les bases de la religion. Selon leurs recherches, ils donnent leurs fatwas tout comme deux médecins qui ont fait les mêmes études prescrivent des médicaments parfois différents.

Ceux qui ne sont pas obligés de faire le taqlid :

          Moujtahid lui-même

          Celui qui fait ehtiyyat (prend des précautions – si un moujtahid demande de faire qasr et un autre dit en entier, il fait aussi bien ses prières qasr que en entier.

Notes prises par une Kaniz-e-Fatema



[1] Vers la frontière entre l’Iran et le Pakistan.

z

Orateur

Date

30 juillet 2020