Dars Le voyage du Prophete SAW

Nous partons de la Sourate Najm (L’étoile, n° 53) du Saint-Qouran. 

Dans le 1er verset, Allah swt jure par l’étoile.

Il existe 300 000 millions d’étoiles selon les scientifiques. Mais dans la réalité, il y en a plus que cela.

Notre 4ème Imam A.S. dit : « Si je n’avais pas d’autres responsabilités (telles que subvenir aux besoins de ma famille), j’aurais passé mon temps à observer le ciel. »

Cela montre que le ciel contient des trésors que nous négligeons.

Chez les Arabes, les expressions comme « de jour en jour » sont appelés Najm.

On demande à Imam Sadiq A.S. ce que veut dire l’étoile qui disparait[1] dont on parle dans le verset 1 de la Sourate Najm. Imam A.S. répond qu’Allah swt jure par l’être de Rassoulallah. Ce nour était au-dessus et Allah swt l’a envoyé sur la terre.

Imam ajoute : « Cela veut dire le cadenas du cœur de notre Saint-Prophète saw. »

Les bateaux qui font de longs voyages trouvent leur direction grâce aux étoiles. 

De même que les étoiles guident les bateaux, Allah swt envoie le Prophète saw afin que nous profitions de son Savoir. 

Dans le 2ème verset, Allah swt dit : « Votre compagnon ne s’est pas égaré et n’a pas été induit en erreur »

→ Allah swt nous prépare au meraj. Il montre que Rassoulallah ne peut pas s’égarer. Il précise que le Prophète saw ne dit rien par lui-même. Tout ce qu’il dit n’est que révélation de la part d’Allah swt.

Dans les versets suivants, Allah swt précise que c’est Jibraïl qui emmenait cette révélation.

Jibraïl n’est pas une substance, ce n’est pas un être matériel, physique.

Aucun Prophète n’a vu Jibraïl réellement. La plupart du temps, Jibraïl prend une forme humaine. Par exemple, quand le Prophète Youssouf A.S. était dans le puits, Jibraïl vint lui rendre visite sous la forme d’un homme. De même, Jibraïl prit une forme humaine quand il rendit visite à Bibi Maryam ahs  pour lui annoncer la bonne nouvelle du bébé qu’elle portera. 

Le Prophète saw a vu Jibraïl A.S. dans son vraie apparence uniquement 2 fois. 

Nous sommes limités ; donc, si l’intensité est trop forte, on ne peut pas supporter. Par exemple, si une Houri venait dans ce monde, la lumière du soleil serait complètement effacée (par sa lumière). Si nous regardons une Houri, nous aurions perdu conscience. Ainsi, il y a des choses dans l’autre monde qui dépasse notre imagination. 

Lors de la 1ère révélation, c’est la 1ère fois que Rassoulallah a vu Jibraïl sous son apparence véritable. Puis, la 2ème fois  dans Le Sidratoul Mountaha au Mehraj. Jibraïl a 600 ailes selon les rivayates.

Rassoulallah a perdu conscience en voyant Jibraïl.

Si une seule fourmi grimpe sur un câble électrique, elle ne comprend pas l’utilité du câble etc. De la même façon, notre connaissance est très limitée. 

Il y a 18 000 univers. Connaissons-nous cet univers dans lequel nous vivons ?

Selon un hadith, il y a un univers en nous. 

Sayed Khomeini disait à propos de sa connaissance qu’elle est inférieure à l’infime partie d’eau qui reste dans un grain de sable. Imaginez !

Imam A.S. dit à propos de son Ilm qu’il est inférieur à un atome d’Allah swt.

Le 9ème verset de la Sourate Najm dit : « et fut à deux portées d’arc, ou plus près encore »

Kab = quantité

Kawssain = 2 arcs

Il y avait juste une distance de 2 arcs entre le Prophète saw et Jibraïl.

Allah swt parle du Meraj dans la Sourate Najm ainsi que dans le 1er verset de la Sourate Bani Israïl.

Imam Sadiq A.S. dit que quiconque nie 4 choses, c’est comme s’il nous rejetait. Ces 4 choses sont :
–         Le meraj physique et spirituel du Prophète saw
–         Le questionnement de Mounqar et Naqir
–         Le châtiment de la tombe 
–         Notre intercession (shifa’at)

De même, Imam Ali Riza A.S. cite 6 choses : ces 4 ainsi que
–         Le sirat et le mizaan
–         Le Paradis et l’enfer

Quand a eu le miraj ?

Le miraj a eu lieu après le boycott des Bani Hashim qui a duré 3 ans. Nous savons aussi que Hazrat Khadija ahs a été shahid[2] après le boycott.

Combien de fois le Prophète saw est-il allé en miraj ?

Il n’est pas allé une seule fois.

Plusieurs rivayates parlent de deux fois (2 ans avant le Hijrat + 2 ans après le Hijrat)

Certaines narrations avancent le chiffre de 120.

A quelle date a eu lieu le miraj ? 

On trouve plusieurs dates dans les rivayates : 27 Rajab, 17 Ramadhan, 21 Ramadhan, durant le mois de Rabioul Awwal, au cours du mois de Shawwal

D’où le voyage du Prophète saw a-t-il commencé ?

Nous trouvons encore une fois des réponses différentes selon les narrations, parmi lesquelles :

Du Hajr-e-Aswad

De la maison de Oumme Hani (la sœur aînée d’Imam Ali A.S.)

De la maison de H. Khadija

De la vallée d’Abou Talib

De la montagne de Makka

Les endroits en rouge sont proches

Les endroits en vert également

Notre Saint-Prophète saw dit qu’en pleine nuit, il sent que « quelqu’un » lui touche le pied. 

Bouraq était blanc, il marchait tellement vite qu’on avait l’impression que c’était une lumière qui traversait.

Selon les rivayates, notre Saint-Prophète saw reviendra sur ce même Bouraq le Jour du Jugement.

Notre Saint-Prophète saw quitte Makka et entend une voix. C’est Nabi Moussa A.S. qui lui fait salam. Un peu plus loin, les mêmes paroles sont prononcées par Nabi Issa A.S. 

Le voyage continue. Il passe par Tiba c’est-à-dire Madina. Il descend et fait 2 rakats de namaz. 

Ensuite, il s’arrête à la mosquée de Koufa où il fait également 2 rakats de namaz. 

Il se rend ensuite à Baytoul Mouqaddass où 4414 Prophètes l’attendent et où il fait le namaz jamat.

Intéressons-nous à présent au 1er verset de la Sourate Bani Israïl[3] : « Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni l’alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C’est Lui, vraiment, qui est l’Audient, le Clairvoyant. »

Aqssa n’était pas le nom de la Mosquée al-Aqssa que nous connaissons tous aujourd’hui. Aqssa est un terme arabe qui signifie lointain. La mosquée al-Aqssa a pris ce nom car cette mosquée était très loin.

Quelqu’un demande à notre 6ème Imam A.S. de quelle Masjid-e-Aqssa il s’agit. Imam A.S. dit qu’Allah swt parle de Baytoul Mamour qui se trouve au 2ème ciel ou au 4ème ciel. C’est une Khana-e-Kaaba qui se trouve juste au-dessus de la Sainte-Kaaba à Makka. 

En cours de route, notre Saint-Prophète saw remarque une terre d’une couleur safran et qui a une odeur de musc. Il demande de quelle terre il s’agit. On lui informe que cette terre sera habitée par les descendants et les partisans d’Imam Ali A.S. Il voit un vieil homme portant un chapeau sur cette terre. C’est Shaitan. Rassoulallah demande à descendre du Bouraq. Il demande à Shaitan de partir de cette terre. Le terme qu’il utilise pour dégager Shaitan est « Qoum » qui signifie « va-t-en ». C’est pour cela que la ville de Qoum est connue sous ce nom.

Ensuite, le voyage se poursuit. 

L’Ange Ismaïl est le 1er ange que Rassoulallah rencontre. C’est le gardien du 1er ciel. Le Prophète saw est accueilli en fanfare par 1000 anges.

Toutefois, notre Saint-Prophète saw fait salam en 1er à Ismaïl.

Quelle bonne habitude que nous devrions tous adopter !

Le 1er ciel est très grand. C’est là que se trouve l’ange de la mort, le alam-e-Barzakh et le Paradis.

Ismaïl fait visiter l’endroit à notre Saint-Prophète saw.

Rassoulallah voit un ange qui ne sourit jamais. C’est Malik, le gardien de l’enfer. Notre Saint-Prophète saw souhaite voir l’enfer. Malik fait sortir une seule flamme mais elle est si insupportable que les anges demandent au Prophète saw de demander à Malik de rejeter cette flamme dans le feu de l’enfer.

Il y a un homme qui regarde tantôt à droite, tantôt à gauche. C’est Nabi Adam A.S. Quand il regarde sur la droite et voit ses descendants vertueux, il est heureux. Mais quand il voit les mauvaises personnes qui commettent de mauvais actes, il est triste.

Rassoulallah voit un ange qui a 1000 mains, Malekoul Mawt. Il demande à l’ange de la mort s’il lui est arrivé un jour de ressentir de la pitié ou avoir eu envie de rire. Il a expliqué : « Un jour, Allah swt m’a ordonné de prendre l’âme tous les passagers d’un bateau, à part une femme enceinte. Quelques jours plus tard, Allah swt m’a demandé de retirer l’âme de cette femme également. Je voyais son bébé de 2-3 jours accroché à une planche. Il était au beau milieu de l’océan et il était si fragile ! J’ai eu pitié de lui ! »

Alla swt explique : « L’ange de la mort a eu pitié de ce bébé. Cependant, J’avais tout programmé. J’ai fait en sorte que la planche emmène le bébé près du rivage. J’ai envoyé une biche, J’ai mis dans son cœur de l’amour et de la compassion pour ce bébé de telle sorte qu’elle allaitait ce nourrisson. J’ai fait pousser des plantes à cet endroit. En compensation de toute sa famille décédée, J’ai donné tellement de choses à cet enfant ! Mais il n’a jamais été reconnaissant ! »

L’ange de la mort explique que le moment où il a eu envie de rire de la bêtise humaine est lorsqu’il est venu enlever l’âme de Shidad qui se prenait pour Dieu et qui a pris 100 ans pour construire un paradis. Ce paradis qu’il avait construit était tellement merveilleux que même Allah swt en fait les louanges. Mais Shidad n’a pas eu l’occasion de profiter du paradis qu’il a fait bâtir pour son plaisir. Dès que son paradis était prêt, Allah swt a ordonné à l’ange de la mort de retirer son âme. Quand Malekoul Mawt arriva pour faire son travail, Shidad le supplia pour avoir 2 secondes pour observer le paradis qu’il avait construit. « J’ai trouvé cette situation très grotesque » a confié l’ange de la mort à Allah swt. 

L’ange de la mort dit qu’il y a 2 âmes qui seront retirées par Allah swt Lui-même : celle de notre Saint-Prophète saw et celle d’Imam Ali A.S. 

L’ange de la mort dit que sa 2nde mission est de regarder qui fait namaz à l’heure prescrit (awwal-e-waqt). Comme il aura l’habitude de regarder les personnes qui font namaz au awwal-e-waqt régulièrement, il enlèvera leurs âmes de façon très douce.

Durant le miraj, Rassoulallah a vu de telles choses qu’il en pleurait régulièrement. Un jour, Sayyida Fatima ahs demande à son père pourquoi il pleure autant. Notre Saint-Prophète saw dit : « Parmi ma communauté, j’ai vu une femme qu’on avait pendu par ses cheveux. Ce sont les femmes qui montrent leurs cheveux aux na-mehram. J’ai vu une autre femme pendue par sa langue. C’est celle qui se plaint sans cesse auprès de son mari et lui manque de respect. J’ai vu une femme pendue par sa poitrine. C’est une femme qui refusait d’avoir des rapports avec son époux. J’ai vu une femme dont les pieds étaient attachés à un puits.          C’est une femme qui sortait de chez elle sans l’autorisation de son mari. J’ai vu une femme assise sur une chaise remplie de feu, on coupait les parties de son corps et on lui faisait manger. C’est une femme qui s’habillait pour montrer aux autres. »

[1] L’étoile à son déclin
[2] Elle n’est pas décédée naturellement, elle a été shahid.
[3] N° 17


j

Catégories

Date

3 février 2015