Si quelque chose me dérange, ce n’est pas forcément le cas pour les autres. Je vois les choses d’une façon mais les autres n’ont pas forcément la même vision.

Quand nous lâchons prise, nous avons de l’énergie, nous nous sentons bien. Cela nous libère.

Rappelons-nous ce qu’Allah (swt) dit dans la Sourate Ya Sin : « Nous avons mis des carcans à leur cou ». C’est nous qui nous enchaînons.

Nous devons nous observer au lieu de dévisager les autres de la tête aux pieds et nous faire une opinion (souvent infondée) d’eux.

Quand nous sommes dans un groupe et qu’on dit du bien d’une personne, combien de temps cela va-t-il durer ? Mais si on dit du mal de quelqu’un, combien de temps cela va-t-il durer ?

Quand nous disons du mal de quelqu’un, c’est mauvais pour notre âme.

Là où vous allez, regardez ce qu’il y a de beau.

Qui parmi vous est heureux ? Êtes-vous heureux en raison d’une chose extérieure ? Êtes-vous calme en tout temps ?

Allah (swt) est Rahim quand Il nous éprouve de la même façon qu’une maman emmène son enfant se faire vacciner ou comme le chirurgien qui opère un patient.

Quand nous essayons de nous purifier, nous nous rendons compte qu’il y a un bonheur à l’intérieur.

Observons les petits enfants. Ils sont heureux en tout temps. Ils sont tristes seulement quelques instants quand nous les grondons et ils sont de nouveau heureux très vite.

Le problème est que nous pensons que le bonheur vient de l’extérieur.

Nous ne devrions pas attendre la satisfaction des autres mais espérer qu’Allah (swt) soit satisfait de nous. Celui qui veut satisfaire l’autre sera comme un caméléon qui prend les couleurs du support sur lequel il est. Il vit dans la peur car il se dit : « Que va-t-il penser de moi ? »

Celui qui cherche le bonheur et la tranquillité à l’intérieur de lui est libre. Il n’a pas besoin de contrôler qui que ce soit. Il n’a pas de masque.

Beaucoup de femmes disent qu’elles n’ont pas porté leurs vêtements depuis un an en raison de la pandémie. Cela veut dire que nous ne portons pas ces vêtements pour nous-mêmes mais pour les autres. Quand nous allons à la mosquée et que nous portons de beaux habits, nous sommes tristes car nous ne sommes pas contents du fait
que quelqu’un d’autre porte de plus beaux habits que nous et même si quelqu’un a le même vêtement, cela ne nous plaît pas !

Celui qui cherche le bonheur à l’intérieur est indifférent quand on le critique. Quand il veut faire quelque chose, il n’a pas peur des défis, il n’a pas peur de l’échec. Il ne se sent pas inférieur, ni supérieur aux autres. Peu importe le défi que vous lui donnez, il essaiera de le surmonter.

Allah (swt) dit dans la Sourate Maryam, verset 96 : « À ceux qui croient et font de bonnes œuvres, le Tout Miséricordieux accordera Son amour. »

Allah (swt) dit que nous ne pourrons pas satisfaire tout le monde. Si nous nous purifions, c’est Allah (swt) qui mettra l’amour envers nous dans le cœur des gens.

Compte-rendu réalisé par l’équipe Shia974 ✨