Dars 6 Ramadhan 1436 – Agha Moledina

Il y a des personnes qui se réveillent à 4h pour accomplir le namaaz e Shab, mais lorsque nous leur demandons s’ils ont des namaaz qaza, ils disent oui. Accomplir ses prières qaza a autant d’importance qu’accomplir le namaaz e shab. Vous pouvez faire les deux ; n’oubliez pas les actions wajibs et ne vous concentrez pas uniquement sur les actions sounnats ! Au moment de faire les namaaz e nafilah, faites le niyat de namaaz qaza aussi.

Des personnes ne font pas le jeûne mais ils font des régimes. Au lieu de rester affamés et manger très peu, pourquoi n’accomplissez-vous pas votre jeûne directement ?

Un aalim a écrit, un jour le Prophète d’Allah (swt) était assis et il y avait des choses devant lui. Un compagnon est venu et a dit :

     Ô Prophète d’Allah, je prends cette aiguille car j’en ai besoin pour mon travail !

     Si cette aiguille m’appartient je te pardonne, mais si elle appartient à un autre musulman je ne peux pas te pardonner pour l’avoir prise.

     Mais ce n’est qu’une aiguille qui ne coute pas chère !

     C’est une question de haqq oun nass !

Le Prophète (saw) a dit à Imam Ali (as) :

     Ô Ali, lorsque vous verrez que les gens sont occupés à travailler pour le monde d’ici-bas, occupez-vous à travailler pour le monde de l’au-delà.

Il faut passer par le monde d’ici-bas pour aller au Paradis, il faut preuve de patience, faire de bonnes actions etc. Ce monde est comme un tremplin pour le Paradis.

Le Prophète saw ne veut pas dire que nous ne devons pas travailler. Ici, il veut dire que nous ne devons pas en faire notre seule priorité.

Agha Sistani a dit un jour alors que j’étais partis à un Ziyarat : « Éduquez vos enfants, qu’ils aillent à l’étranger (en Amérique, etc). Lorsque ces enfants reviendront chez eux, qu’ils ne travaillent pas pour quelqu’un mais qu’ils ouvrent leur propre commerce et qu’ils travaillent à leur compte pour que ce soit les autres qui travaillent pour eux. »

Si vous vivrez uniquement pour ce bas monde vous serez assoiffé de plaisir et vous ne ferez plus attention à ce qui haraam et hallaal. Profitez de ce que Allah (swt) vous a offert, construisez de grandes maisons en remerciant Allah swt mais il ne faut pas qu’en habitant dans cette maison vous oubliez votre destination finale qui est la tombe.

Ne travaillez pas de sorte à ce que vos waajibats ne deviennent plus une priorité pour vous. Même si vous êtes une personne qui a tout ce qu’il faut, l’argent, une belle voiture, une belle maison, etc. mais si vous n’avez pas la foi, vous échouerez en face des difficultés.

Marhoum Allama Majlissi a écrit :

Le Prophète Issa (as) et son compagnon partaient en voyage. Le Prophète avait un rotli[1] et son compagnon en avait deux. À un moment, ils ont retiré leur rotli pour manger. Lorsque le Prophète est allé laver ses mains, le compagnon a vite mangé un de ses rotli en voyant que le Prophète n’en avait qu’un.

Le Prophète, en revenant, a dit :

     N’y avait-il pas deux rotlis à cet endroit ?

     Je ne sais pas.

     Ah bon ?

     Oui il y avait un seul rotli.

     Bon, d’accord.

Après avoir mangé, le Prophète a vu un animal qu’il a tué et qu’il a cuit. Le Prophète fit un miracle et l’animal s’est remis à vivre. Le compagnon est resté étonné et le Prophète lui a dit:

     As-tu vu ce miracle ?

     Oui, ô Prophète d’Allah!

     Qui a donc mangé le deuxième rotli ?

     Un deuxième rotli ? Je ne sais pas de quoi vous parlez.

Le Prophète a marché et a vu trois briques qu’il a transformé en or. Il a dit :

     La première brique est pour moi, la deuxième pour toi et la troisième pour celui qui a mangé le rotli.

     Ô prophète d’Allah, c’est moi qui ai mangé le deuxième rotli !

     Je n’ai pas besoin de ta compagnie. Prends les trois briques pour toi si tu n’es intéressé que par ce genre de choses.

Lorsqu’il est parti, deux voleurs sont venus voir le compagnon. Le compagnon leur a dit :

     Écoutez, nous sommes à trois. Chacun prend une brique comme ça nous aurons chacun ce que nous désirons.

C’était l’heure de manger et quelqu’un devait bien aller chercher de la nourriture. Le compagnon a dit :

     Nous avons tous les trois faim mais si je vais prendre de la nourriture, je n’aurai pas confiance en vous. Et si vous allez, vous n’aurez pas confiance en moi. Alors qu’un d’entre vous reste avec moi et que l’autre aille chercher de la nourriture.

Les deux hommes ont ensuite comploté pour tuer le troisième qui est allé chercher la nourriture pour qu’ils aient chacun une brique et demi et de son côté l’autre personne a mis du poison dans la nourriture. Lorsqu’il est venu, il a été tué par les deux autres hommes et ensuite ces hommes ont mangé la nourriture empoisonnée et sont ensuite décédés.

Lorsque le Prophète Issa (as) a appris cette nouvelle, il a dit :

     Voilà à quoi conduit l’amour de ce bas-monde !

Si vous avez fait une erreur, acceptez-la. C’est le début de toute chose ! Reconnaissez vos erreurs et vous verrez le changement dans votre vie.

Sachez que Imam Mahdi (as) réagira de la même manière que le Prophète Issa (as). Des personnes fuiront lorsqu’ils entendront la justice d’Imam et voudront qu’il reparte en occultation !

Dans le Nahjul Balagha, Imam Ali (as) a dit : « Celui qui abandonne quelque chose de la religion pour la vie d’ici-bas, Allah (swt) fera entrer une difficulté dans sa vie. »

Ayatullah Hussain Muzaaheri a raconté que son professeur Ayatullah Khomeini a dit :

« Je suis allé voir un étudiant malade et je voyais qu’il était en sakharaat al maut. Quand je me suis approché de lui, il a ouvert les yeux et il m’a dit :

     Est-ce vous ?

     Oui, c’est moi.

     Dieu est cruel !

     Pourquoi dites-vous cela ? Nous sommes tous les deux étudiants !

     Dieu veut me séparer de ma famille ! J’ai tellement de choses à faire et Il veut que je quitte ce monde alors que je veux encore vivre ! Il est si cruel !

Si nous sommes trop attachés à ce bas-monde, nous vivrons la même situation sauf si nous vivons pour Allah (swt).

Un jour, quelqu’un est venu voir Imam Ja’far Sadiq (as).

     Ô Imam j’ai trop peur d’être la cible des punitions d’Allah (swt) !

     Pourquoi dis-tu cela?

     Allah (swt) me donne tout ce que je veux dès que je lui demande quelque chose. J’espère que je ne suis pas en train de passer par une épreuve.

     Que fais-tu lorsque tu vois qu’Il te donne ce que tu désires ?

     Je lève mes mains et je le remercie.

     Ton remerciement est plus important que toutes les richesses, c’est pour cela que Allah (swt) ne cesse de te donner ce que tu veux.

Allama Majlissi raconte qu’un jour, un homme est venu voir Imam Ja’far Sadiq (as) :

     Ô Imam, j’ai peur d’être égaré !

     Pourquoi dis-tu cela ?

     Car je commence à tomber amoureux!

     De quoi commences-tu à être amoureux ?

     De l’argent ! Je veux être riche je veux beaucoup d’argent, des chevaux, une belle maison, etc.

     Et pour quelle raison veux-tu autant d’argent ?

     Pour que ma famille puisse vivre tranquillement, qu’ils ne souffrent pas, qu’on puisse aller au ziyarat et au hajj, aider les pauvres, etc.

En entendant cela, l’Imam lui a dit :

     Mais qui t’a dis que cela est un attachement pour la vie d’ici bas ?! C’est la preuve d’une foi pure ! Celui qui veut de l’argent pour la vie d’ici bas, sera prêt à mentir et à commettre des péchés pour l’avoir. Mais si c’est pour Allah (swt) et en ayant de bonnes intentions, il fera très attention pour avoir cet argent et veillera à ne pas commettre de péchés lorsqu’il l’aura.


[1] galette de blé (équivalent du pain dans notre culture)

z

Orateur

j

Catégories

Date

1 avril 2020