Dars 18 Ramadhan 1436 – Agha Moledina

Il est écrit que lorsqu’Imam Ali (as) a eu le Khilaafat, le premier jour il est allé creuser un puits qu’il a offert au peuple.

Sheikh Hussain Ansaarian a dit que pendant la bataille de Jamal, Malik al Ashtar a vu que Imam Ali (as) pleurait très fort en marchant entre les corps de ses compagnons, Malik al Ashtar a dit que c’est la première fois qu’il voyait ce genre de scène de ses propres yeux. Il a dit :

     Ô Maula, nous avons gagné, pourquoi pleurez-vous?

     J’ai pitié d’eux [de l’armée d’en face], car ils ont accepté l’Islam, ils accomplissent leurs prières et leurs jeûnes. Leur place est au Paradis mais en raison des désirs de leur âme, leur place permanente n’est que l’enfer.

Hanif ibn Usmaan a envoyé une lettre à Imam Ali (as). Imam lui a dit :

     Vous ne pouvez pas être comme moi. Mais aidez-moi en acquérant la piété.

N’est-ce pas le but, l’objectif de ce mois béni ?

La seule barrière face à la piété est le péché.

L’assassin d’Imam Ali (as) ne le connaissait-il pas ? Imam Ali lui a demandé :

     N’étais-je pas un bon Imam pour toi ? Est-ce que je méritais cela ? Dis-moi, quel a été mon erreur ?

Et ibn Muljim a dit :

     Une personne pour laquelle l’enfer a été destiné ne peut faire que cela.

Imam Ali (as) a dit : « Soignez les maladies de votre âme à travers le Saint Qur’an, car il guérit les plus grandes maladies. »

Nous soufflons des Sourates du Saint Qur’an sur de l’eau, faisons en même temps le niyat pour ces maladies avant de boire.

Imam Ali (as) a aussi dit « Le Saint Qur’an est une lumière, soignez la maladie de votre âme grâce à sa lumière. »

Imam Sadiq (as) a dit : « Accomplissez une petite action mais sur une longue période d’au moins une année. Ensuite, les effets apparaitront. »

Récitez 11 fois la Sourate al Ikhlaas après le namaaz soubho et peu importe les efforts de Shaytan, il n’arrivera pas à vous égarer.

Imam Sadiq (as) a dit que celui qui récitera la Sourate al Muhammad sera sauvé des péchés et ne doutera pas de sa foi.

Certaines Sourates sont à lire tous les jours si possible, comme la Sourate az Zalzalah, Sourate al Qariah, Sourate an Naba et la Sourate at Takathour.

Imam Sadiq (as) a dit : « Lorsque vous récitez le Saint Qur’an, regardez-le, même si vous le connaissez  par cœur. Vos yeux bénéficieront de sa lumière, les péchés de vos parents seront pardonnés et les châtiments de leur tombe diminueront même s’ils sont kaafir. »

Etant donné que nous ne comprenons pas la langue arabe, nous récitons des Sourates par habitude et ne faisons pas attention aux prononciations.

Demandons à ceux qui connaissent l’arabe de nous écouter réciter le Saint Qur’an ou même notre prière, il n’y a pas de honte à demander de l’aide dans ce genre de situation, au contraire.

Le Prophète (saw) a dit : « Rendez obligatoire pour vous la récitation du Saint Qur’an car c’est un kafaara pour vos péchés. »

Questions-Réponses : 

      Nous récitons le Salawat en disant à la fin « wa ‘aajil farajahoum », n’est-ce pas quelque chose en plus rajouté de notre part ? [par rapport au Dars précédent]

Non, ce n’est pas quelque chose de supplémentaire. Agha Sayed Muhammad Salim Alawi a écrit dans un livre consacré au Salawaat que Imam Sadiq (as) a dit : « Celui qui récite le salawat avec « wa ‘ajil farajahoum » après la salaat zohr et la salaat al fajr,  ne mourra pas tant qu’il ne rencontrera pas l’Imam Mahdi. »

Sheikh Mohsin Qaraati a dit qu’Imam Raza (as) a dit : « Le namaaz en assemblée encourage ceux qui sont paresseux à faire plus de ibaadats. »

Il est sounnat pour celui qui dirige la prière de ne pas réciter de longues Sourates et de longs Zikrs sauf si c’est le public qui le demande.

Le plus grand problème dans notre société est la médisance, le salawaat peut résoudre ce problème.

Quelqu’un a posé une question au Prophète Iliass (as) et au Prophète Khizr (as) :

     Dans notre société, la corruption, la médisance se sont propagées et nous ne pouvons plus rien empêcher. Que devons-nous faire ?

Le Prophète Iliass (as) a dit :

     Lorsque vous partez à un endroit où plusieurs personnes sont rassemblées, et lorsque vous sentez un début de médisance, dites : « Bismillahir rahmaanir rahim wa salallahu ‘ala muhammadin wa aale muhammad » et Allah (swt) enverra un ange pour changer la situation.

z

Orateur

j

Catégories

Date

1 mai 2020