Compte-Rendu du Majalis de Mouliani Bashira bén Vazir du 17 mars 2015

Vous vous rappelez des 4 responsabilités de la femme dont nous avons parlé hier.

Dans le verset 7 de la Sourate Ibrahim[1], Allah swt dit : « Si vous êtes reconnaissants, très certainement J’augmenterai [Mes bienfaits] pour vous. »

Je vous recommande de lire le sermon de Fadak qui fait 107 pages.

Lorsque Sayyida Fatima ahs s’est rendue au Masjid-e-Nabawi, elle a prononcé un sermon de 4 heures et elle n’a pas seulement parlé de son droit de propriété de Fadak.

Je vous recommande de lire les testaments d’Agha Najafi Marashi et de son père, Ayatoullah Abdoullah Mamkani qui sont pleins d’enseignements pour nous.

10ème wassiyate d’Agha Najafi Marashi → il recommande à son fils de lire le sermon de Fadak car de grands érudits ont étudié et analysé ce sermon. Ce sermon est si subtil que même de grands doctorants en langue n’ont pas réussi à comprendre ce sermon et les mots qui y sont utilisés.

Le sermon de Fadak comprend les Louanges d’Allah swt ; Sayyida Fatima ahs parle de l’importance du shoukr[2], apporte une explication sur les wajibates et souligne l’importance des Ahloul Bayt A.S.

Analysons un extrait de ce sermon qui concerne le shoukr. Sayyida Fatima ahs dit qu’il n’y a personne qui peut remercier Allah swt comme il se doit. Pourtant dans le Saint-Qouran, Allah swt nous demande de Le remercier.

Référons-nous au Dua-e-Arafat d’Imam Houssain A.S. Notre 3ème Imam A.S. parle des Bénédictions qu’Allah swt nous a accordées. Il donne l’exemple de la salive qui a pour rôle de sentir le goût des aliments.

Allah swt est Si Bon qu’Il veut que nous Le remercions afin qu’Il nous donne encore plus.

Allama Majlissi raconte dans Hayyatoul Qouloub l’histoire d’un couple pauvre qui était très reconnaissant. Un soir, le mari rentre les mains vides à la maison. Il explique qu’il a fait beaucoup d’efforts toute la journée mais n’a réussi à rien avoir. Il propose à sa femme de trouver un objet qu’il est possible de vendre pour avoir un peu d’argent pour avoir de quoi manger. Elle ne trouve rien sauf une corde abîmée. Son mari va au marché et se rend vers un marchand qui vend du poisson frais et d’autres abîmés. Il pense que vu ce qu’il a en main (la corde abîmée), il ne mérite pas le poisson frais. Il emmène du poisson abîmé à la maison. Quand la femme voit le poisson, elle remercie tout d’abord Allah swt. Ensuite, quand elle coupe le poisson, elle y trouve une perle précieuse de grande valeur. Le mari se rend chez le marchand et va lui rendre la perle en disant que son épouse l’a trouvée dans le ventre du poisson qu’il leur a vendu. Mais le marchand répond que c’est la chance de cet homme.

Le mari vend la perle et rentre à la maison avec beaucoup d’argent.

Quelques temps après, un mendiant se présente à la porte et demande de quoi se nourrir. L’homme pense à sa pauvreté de la veille, il donne la moitié de ses biens au mendiant. Le mendiant lui dit alors : « Je suis un ange et j’étais venu pour t’éprouver. »

Rappelez-vous ce qu’Allah swt dit dans les versets 15 et 16 de la Sourate Fajr[3] : « Quant à l’homme, lorsque son Seigneur l’éprouve en l’honorant et en le comblant de bienfaits, il dit : « Mon Seigneur m’a honoré ». Mais par contre, quand Il l’éprouve en lui restreignant sa subsistance, il dit : « Mon Seigneur m’a avili ». » La plupart d’entre nous oublions Allah swt lorsque nous sommes heureux. Mais regardez ce couple ! L’homme et la femme remercient Allah swt en tout temps et sont toujours satisfaits de ce qu’Il leur a accordé.

Notre Saint-Prophète saw a dit qu’il y a 4 choses qui rendent une personne mauvaise et qui détériorent notre destin :
         Oublier les péchés que nous avons commis
         Se rappeler les bonnes œuvres que nous avons faites
         Dans le domaine de la religion, se comparer à ceux qui sont inférieurs, ceux qui sont moins pieux que nous
         Dans le domaine matériel, se comparer à ceux qui ont plus (qui sont plus riches)

Un ingénieur qui est très pieux téléphone son ami qui lui raconte que sa femme est malade depuis 53 jours. Les médecins ne comprennent pas sa maladie et elle est désespérée. La dame demande à l’ingénieur de faire doua pour elle. C’étaient les jours de Ayyame Fatema. C’était un mardi et il y avait un programme de Dua-e-Tawassoul suivi du Massaeb de Sayyida Fatima ahs.

Dès que l’ingénieur est arrivé à ce programme, il réfléchissait comment il pouvait venir en aide à cette femme malade. Il a pris son tasbih et a récité 530 fois le salawat sur Sayyida Fatima ahs (Allahoumma salli ala fatima wa abiha wa ba’aliha wa baniha)

Puis, lors du massaeb, tandis que tout le monde pleurait sur les malheurs de Sayyida Fatima ahs, l’ingénieur demanda à Allah swt de guérir la femme de son ami par le wassila de Sayyida Fatima ahs. Puis, quand le programme était terminé, il rentra chez lui.

Le lendemain, l’ingénieur téléphone chez son ami et il est surpris car c’est sa femme qui répond au téléphone. Elle remercie l’ingénieur pour ses douas et explique que Sayyida Fatima ahs est venue la voir vers 23h et l’a guérie. L’ingénieur se rappelle que ce moment correspondait au moment du massaeb lorsqu’il a demandé l’aide de Sayyida Fatima ahs.

Imam Raza A.S. nous recommande de réciter le Ayatoul Kourssi[4] avant de dormir afin d’être protégé de la Paralyse

[1] N° 14
[2] Remerciement
[3] N° 89
[4] En plus des 3 fois Sourate Ikhlas

z

Orateur

j

Catégories

Date

8 mai 2020