Majaliss de Zakira Shyrose Dhalla – 5 Moharram 1436

« Allah aime les pieux. »

Allah swt cherche toujours une occasion pour nous inspirer Son rappel, comme une mère qui attend toujours des nouvelles de son enfant, même si son enfant a complètement oublié sa mère.

On le dit dans l’invocation de l’ouverture (Dua e Iftetah) « Ô mon Dieu ! Alors que Tu m’appelles, je Te tourne le dos. »

Lorsqu’une mère veut une faveur de son enfant, elle l’appellera par : « ô mon gentil garçon », même si l’enfant n’était pas enclin à rendre service au départ, mais parce que sa mère l’a interpellé comme cela, il deviendra gentil.  De même, lorsqu’on appelle Allah swt pour une faveur spéciale, il faut l’appeler avec le Nom qui correspond, si on l’appelle par « Ya Rahman », Il nous regardera automatiquement d’un regard Miséricordieux. Voilà pourquoi Il a plusieurs Noms.

Notre 6ème Imam as dit : « Appelez les gens vers l’Islam par vos actions, et non par vos langues. »

Un mouttaqi doit être attentif à son apparence extérieure, à son comportement (akhlaq). Même si parfois l’on se dit que, au fond je suis une bonne personne, ce n’est pas pour montrer aux autres que je vais faire attention à mon apparence. Mais cette idéologie est fausse, il faut que, quand on pose les yeux sur nous, on sache directement que c’est un(e) Hussayni/Zeynabi.

On doit porter fièrement le voile. Le voile est notre identité. Souvent des femmes occidentales sont impressionnées par notre vêtement, elles pensent que c’est plus libérateur, car nous ne sommes pas obligées de nous conformer aux vagues de la mode.

Nous nous voilons pour cacher notre beauté aux yeux du monde, car nous ne recherchons pas l’admiration du monde entier, mais le plaisir d’une seule personne (le mari) nous suffit.

L’Imam Ali as dit : « Une personne sans taqwa (piété) est similaire à une personne dont le corps et la tête sont séparés. »

Comment acquérir le taqwa? Il suffit de s’éloigner du haram et accomplir les wajibates.

Car notre 6ème Imam nous dit :  « Commencez par ne faire que les obligations et s’abstenir de l’illicite. Ensuite embellissez vos actions en faisant les moustahabs et en s’abstenant du makrouh. »

Une personne qui se contente de faire ses prières obligatoires sans plus du fait qu’elle est occupée par la recherche du rizq halal, mérite tout notre respect. Elle obtient la récompense de 70 hajj accomplis !

Allah SWT dit au prophète Moussa, être pieux, mouttaqi signifie avoir deux choses :

 S’éloigner des péchés. La personne qui s’en tiendra loin n’aura pas de comptes à rendre le Jour du Jugement.

 Avoir peur de Ma colère. Je donnerai à cette personne là un rang élevé dans ce monde et dans l’au delà.

Un jour, Luqman le Sage était en train de donner un sermon à des milliers de personnes.

Un homme qui l’avait connu par le passé le vit et s’exclama :

 Luqman ! Est-ce bien toi ? Toi qui était un esclave, et qui plus est, tu es noir. Pourtant toutes ces personnes sont en train de d’écouter attentivement, qu’as-tu donc fais de si special, quel est ton secret ?

 Eh bien, c’est simple, j’ai atteint le taqwa (piété)

 Que veux-tu dire par là ?

 C’est à dire, que quand je suis face a une scène illicite, je baisse mon regard, je fais attention à ce que je dis, je prend garde à ce que je mange (halal rizq), je contrôle mes désirs (chasteté), je prends soin de mes voisins et de mes invités. Je n’ai jamais tendu la main vers l’illicite, je ne m’occupe pas des affaires des autres (éviter les commérages).

Il était mouttaqi à ce point, qu’il ne parlait pas souvent, il réfléchissait beaucoup, il rigolait très peu, n’était jamais en colère, n’a jamais trop pleuré malgré la perte de plusieurs de ses enfants en bas âges, séparait deux personnes qui se disputaient en faisant diversion.

Nous devons très certainement prendre exemple sur lui !

z

Orateur

j

Catégories

Date

13 mai 2020