MAJALISS DE MOULIANI MASSOUMA HASSAN 13 SAFAR 1434, 27 DECEMBRE 2012

Il est très recommandé d’accomplir le sajda-e-shoukr[1], en particulier après les namazs wadjibs[2].

Notre 5ème Imam A.S. a dit qu’Allah swt désigne un ange pour répondre à l’appel de Ses créatures.

Allah swt demande aux anges : « Qu’est-ce que je devrais donner à ceux qui font le sajda-e-shoukr ? » Les anges ne savent pas quoi répondre et demande à Allah swt de dire Lui-même ce qu’Il souhaite leur donner en échange de ce grand acte d’adoration. Allah swt dit : « Je vais lui donner l’honneur, Je pardonnerai ses péchés, Je le couvrirai de bienfaits. »

Le sajda-e-shoukr consiste tout simplement à réciter 3 fois « shoukralillah ».

Durant le ghaybate soughra[3], un aalim a écrit à Imam A.S. pour lui demander si le sajda-e-shoukr est wadjib[4] ou sounnate[5]. Imam A.S. répond que c’est un tel sounnate que son sawaab[6] est supérieur aux actes wadjibs.

Le verset que j’ai récité au début de mon majaliss est le dernier verset de la sourate Falaq[7].

Le jaloux s’irrite, il est mal dans sa peau. La jalousie est une grande maladie.

Les akhlaqs[8] sont une beauté de notre être.

Dastaghaib-e-Shirazi écrit dans Gounahe Kabira[9] que les mauvais akhlaqs sont les causes de nos péchés.

Rappelez-vous comment notre 4ème Imam A.S. nous a recommandé d’agir envers ceux qui sont plus âgés que nous, ceux qui sont plus jeunes et ceux qui ont le même âge que nous[10].

Imam Hassan A.S. a dit : « 3 choses emmènent une communauté vers la perdition : le takabbour[11], la jalousie et l’avidité. »

Souvenons-nous de l’histoire de Habil et Qabil[12].

Dans Hayatoul Qouloub de Allama Majlissi, nous avons un passage qui décrit la rencontre entre Fira’aun et Shaytan. Fira’aun dit : « Y a-t-il quelqu’un de pire que nous deux ? » Shaytan répond : « Le jaloux est pire que nous car nous reconnaissons qu’il y a un Dieu mais le jaloux est tellement concentré sur sa jalousie qu’il oublie son Seigneur. »

La calife Haroun Rashid demande si quelqu’un a entendu de ses propres oreilles un hadith de notre St-Prophète saw. Un vieillard très âgé déclare qu’il a entendu un hadith du Prophète saw. Il est tellement vieux et fragile qu’on l’emmène au palais du calife enveloppé dans du coton. Sa voix est tellement faible que des personnes doivent s’approcher tout prêt de lui pour entendre ce qu’il a à dire. Il déclare qu’il a entendu Rassoulallah dire que plus une personne prend de l’âge et plus elle est avide et plus elle espère encore vivre. Le calife est très heureux d’avoir eu l’opportunité de rencontrer un tel homme qui rapporte personnellement un hadith qu’il a entendu. Il ordonne à ce qu’on lui donne des cadeaux valeureux. Au moment de partir, les lèvres du vieil homme sont en train de bouger. Le calife demande à ses hommes de s’approcher de lui pour écouter ce qu’il a à dire. Le vieil homme demande : « Est-ce que si je reviens l’an prochain pour vous faire part d’un autre hadith, vous me donnerez d’autres cadeaux ? » Imaginez ! Cet homme est si fragile et si âgé ! Mais il veut encore vivre jusqu’à l’année suivante et il veut encore plus de biens de ce monde !

Voici les 4 nassihates[13] d’Allah swt à Moussa A.S.

 Tant que tu ne sais pas que tous tes péchés ont été pardonnés, ne te mêle pas des fautes des autres

 Ne demande pas le rizk[14] aux autres tant que tu ne vois pas que Mes Bénédictions sont épuisées. Je suis le seul qui donne le rizk. Je suis garant du rizk.

[Rappelez-vous l’histoire d’Imam Ali A.S. qui va au Masjid-e-Koufa. Un jeune homme se propose de garder son cheval. En sortant de la mosquée, Imam Ali A.S. sort 2 Dirhams de sa poche pour les donner à l’homme qui a gardé son cheval tout ce temps. Mais il voit que son cheval est tout seul et qu’il n’a plus de selle. Imam A.S. va au marché et achète cette même selle (qui appartenait à son cheval) à 2 Dirhams. Imam A.S. dit : « Cet homme devait gagner 2 Dirhams de façon halal[15] mais il a préféré les gagner de façon illégale. »[16]]

 N’espère pas des autres tant que J’ai la royauté

Haroun Rashid envoie une bourse d’argent à Behloul et lui dit que cet argent lui sera amplement suffisant pour le reste de ses jours, il n’aura plus besoin de rien de sa vie. Behloul lui renvoie l’argent et lui dit que le Seul qui l’aidera est Allah swt.

 Tant que tu n’as pas eu nouvelle que Shaytan est mort, méfie-toi de lui et agis avec ruse

Cf le Isteaza (pour se protéger de Shaytan) de Dastaghaib-e-Shirazi

Cheick Mourtaza Anssari raconte qu’un jour, il n’y avait pas de nourriture chez eux. Sa famille était affamée et il ne savait pas quoi faire. Quelqu’un avait déposé un Qouran chez lui en tant que amanate[17]. Il a pensé un petit instant vendre ce Qouran, acheter de la nourriture puis racheter un autre Qouran qu’il rendrait ensuite à la personne. Il se rend compte que c’est une idée insufflée par Shaytan car lorsque que quelqu’un nous confie quelque chose, nous n’avons pas le droit de le toucher et encore moins de le vendre.

À Karbala, Imam Houssain A.S. rencontre Oumar-e-Saad (qui a un Qouran à son cou). Ce dernier est un fervent musulman, il fait le namaz. Imam A.S. lui demande pourquoi il s’apprête à le tuer. Il répond qu’il souhaite le gouvernement de Ray (région riche d’Iran où il y a du bon blé). Houssain A.S. dit : « Tu vas détruire tout ton au-delà comme ça ? » Oumar répond : « Ce que tu me proposes est encore lointain et je ne suis pas sûr tandis que ce que Yazid me donne c’est du cash tout de suite. »

[1] Prosternation de remerciement
[2] Prières obligatoires
[3] Petite occultation de notre 12ème Imam A.S.
[4] Obligatoire
[5] Recommandé
[6] Récompense
[7] N° 113
[8] Le bon comportement, les bonnes manières
[9] Les péchés capitaux
[10] voir rubrique madressa/akhlaq_4_en_power_points.html (leçon 6)
[11] Arrogance, fierté
[12] Abel et Caïn, les fils du Prophète Adam A.S.
[13] Recommandations, conseils
[14] La subsistance
[15] Légale, licite
[16] Cf https://youtu.be/W6lw5zdJMMI
[17] Bien confié 

z

Orateur

j

Catégories

Date

18 mai 2020