Majaliss de Cheick Moucktar Abbass Nuit du 17 Safar 1436

Il n’existe aucun médicament qui permet aussi bien la guérison que la protection de toute crainte.

Ce doua dont je vous ai parlé hier se trouve dans le Mafati en français aux pages 1478-1479.

Dans la vie actuelle, il y a beaucoup de crainte : crainte de l’honneur, crainte du vol etc. L’insécurité règne.

Que signifie la crainte ?

Dans la Sourate Ta-ha (n° 20), Allah swt parle du mounajat du prophète Moussa A.S. Allah swt lui dit : « Ô Moussa, qu’y a-t-il dans ta main ? » Il répond : « J’ai un bâton. » Allah swt sait tout. Pourquoi pose-t-Il cette question à Son Prophète ? Parfois, les questions servent à mettre fin à l’ignorance (de certaines personnes). Moussa A.S. dit qu’il se sert de ce bâton pour plusieurs tâches quotidiennes. Allah swt dit : « Ô Moussa, ce bâton ne sert pas seulement à tout ce que vous mentionnez là. » Ensuite Il lui ordonne de jeter son bâton ; ce bâton se transforme en serpent et commence à avancer vers Moussa A.S. qui prend peur. Allah swt lui dit : « Reprenez-la ! » Allah swt lui dit : « Ne craignez pas ! Nous allons en refaire un bâton ! » Moussa A.S. est un Prophète d’Allah swt ! C’est un Ouloul Azm Paygambar ! Ce bâton est le sien ! Pourtant, il a peur !

Comparons le Prophète Moussa A.S. à Imam Ali A.S. Ce dernier a 5 jours quand un grand serpent est envoyé par les ennemis. Quand le serpent arrive, le bébé Ali A.S. fait un signe et le serpent se fend en deux.

Aujourd’hui, lorsque nous voyageons, il y a tellement d’insécurité. Emmenez un khak-e-shifa avec vous. Même lorsque vous partez au travail, gardez un petit mohr dans la poche de votre chemise.

Demandez à Allah swt d’augmenter votre rizk par le wassila du khak-e-shifa.

Dans le mazhab-e-Ahle-Bayt, la pratique de mettre du khak-e-shifa sous la joue du défunt n’a commencé qu’à partir d’Imam Mohammad al-Baqir A.S. C’est un wassiyate qui a été fait par notre 5ème Imam A.S. Pourquoi est-ce que notre 5ème Imam A.S. a-t-il instauré cette pratique ? Le défunt a une arme, le khak-e-shifa et grâce à cette arme, il peut obtenir le Paradis.

Rappelez-vous l’histoire de Bahloul qui frabriquait des maisons de sable et les vendait aux gens. Zouleikha en a acheté une. Si Bahloul peut fabriquer des palais au Paradis avec la terre de Baghdad, que ne pouvons-nous pas faire avec la terre de Karbala ?

Un jour, Ayatoullah Kadhim Bouchairi (Bouchair est une région d’Iran) voyage en bateau ; il part du Koweit vers Mumbai pour faire le tabligh. Il a un khak-e-shifa (un mohr) dans la poche. En cours de route, le bateau fait naufrage. Le capitaine recherche une personne qui aurait de la terre de Karbala. Ayatoullah se manifeste et on l’escorte vers le capitaine. Ce dernier jette le mohr dans l’océan. À peine ce mohr touche l’eau de l’océan que la mer devient toute calme. Tout le monde est en sécurité. Ayatoullah demande au capitaine qui il est. Il dit qu’il est chrétien. Il dit qu’il a un jour entendu des musulmans qui étaient rassemblés (dans un majalis) et la personne se trouvant sur le mimbar a annoncé que s’il y a une tempête[1], si vous mettez de la terre de Karbala dans la mer, elle va se calmer tout de suite.

[1] Un « toufan »

z

Orateur

j

Catégories

Date

12 mai 2020