Majaliss 6 Ramadhan 1436 – Agha Moledina

La foi du croyant est plus importante que le Paradis, car entrer au Paradis dépend justement de la foi du croyant.

Nos Imams ont dit que si vous rencontrez des problèmes de santé ou physique alors utilisez l’argent pour vous soigner mais ne laissez pas périr votre foi.

Le namaaz a l’effet d’éloigner les difficultés et le mal.

Ayatullah Dast Ghayb a dit qu’Allah (swt) a mis 4 000 secrets dans le namaaz. Nous devons méditer là-dessus.

Allama Najmoul Hassan Karavi a écrit que le plus grand namaazi qui ait pu exister est Azaazil (Ibliss).

Sur terre, lorsqu’il n’y avait pas encore d’être humain mais que des djinns, de nombreux types de mal s’étaient propagé (le shirk, etc.). Cependant, Azaazil ne faisait pas partie des djinns qui commettaient ces actes.

Il a été emmené au septième ciel, lorsqu’il a entendu, dans le ciel, tout ce qui se passait sur terre, il a dit :

     Ô Allah, autorise-moi à faire le tabligh sur terre et s’ils ne veulent pas m’écouter, donne-moi l’autorisation de faire le Jihaad.

En faisant cela, est-ce que le nombre de prières qu’il accomplissait a diminué ? Comment la fierté a-t-elle pu entrer dans son cœur s’il ne faisait aucun péché ? Comment est-il devenu jaloux ? Pourtant c’était un aalim ! Lorsqu’il est arrivé au septième ciel, tous les anges allaient derrière lui pour faire le namaaz jamaat.

Un jour, un ange est venu dans sa direction et l’ange était très triste. Azaazil lui a demandé :

     Pourquoi es-tu triste ?

     Nous avons lu dans le Lawh e Mahfouz, qu’Allah (swt) enverra Ses malédictions sur un serviteur qui Le trahira.

     Es-tu massoum ? N’adores-tu pas Allah (swt) ? Si oui, alors n’aies pas peur !

     Peu importe, prie pour nous pour que cela ne nous concerne pas.

Et Ibliss priait de cette manière : « Ô Allah, fais en sorte que ces gens soient épargnés ! »

Il priait pour les autres et non pas pour lui, car il se croyait trop savant. Il était trop sûr de ce qu’il faisait.

Ibliss disait aux anges :

     C’est maintenant que vous lisez ça et vous êtes inquiets ? Moi je connais ça depuis longtemps !

Ensuite, il a lu qu’Allah (swt) a écrit au Paradis qu’Il a offert toutes les Bénédictions à un serviteur, Il lui a ouvert les voies de la terre et des cieux, mais à cause d’une seule désobéissance, Sa malédiction s’abattra sur lui.

Azaazil a ensuite dit à Allah (swt) :

     Cette personne mérite les malédictions !

Il s’est prosterné pendant 1 000 ans et a envoyé des la’nats sur cette personne.

Et un jour, il a demandé à Allah (swt) qui était cette personne et Allah (swt) lui a dit

     Ô Azaazil, tu sauras lorsque le moment viendra.

Et cette personne était lui-même. Quand il a eu la chance d’être calife sur terre et quand il a pu faire le djihaad, il disait qu’il n’existait pas plus aalim que lui et pas plus grand adorateur que lui. Il disait qu’il méritait toutes les louanges.

Lorsqu’il partait au Paradis, il faisait ses propres éloges devant les anges. Les anges n’aimaient pas entendre toutes ces paroles, et donc ils restaient silencieux.

Après avoir vu tout cela, Allah (swt) a créé le Prophète Adam (as) et la réalité est apparue.

L’être humain doit toujours se dire qu’il a besoin d’Allah (swt) à chaque situation ; nous ne devons pas ignorer les zikr sounnats qui nous rappellent que nous sommes sous l’ordre et la protection d’Allah (swt). Ne nous croyons jamais trop supérieur ! Nous devons toujours faire passer Allah (swt) avant nous même surtout lorsque quelqu’un vient devant nous et fait notre éloge en disant par exemple que nous faisons du bon travail. Nous devons nous dire que c’est grâce à Allah (swt).

Maula Moussa Khoussravi a dit qu’un jour, un roi a rencontré des difficultés et a commencé à prier :

     Ô Allah, si tu éloignes ce malheur de moi, tout ce que contient ma trésorerie sera donné aux pauvres !

Sa difficulté a disparu et au moment de donner, une personne a dit :

     Mais si vous donnez tout, qui va payer vos employés ? Vous avez dit ça un peu trop rapidement sans réfléchir ! Ce n’est pas une décision à prendre à la hâte !

     Oui c’est vrai. J’ai fait une erreur.

Une personne pieuse était à coté et il lui a demandé conseil :

     Qu’en dis-tu ?

     Est-ce que c’est seulement aujourd’hui que vous avez besoin d’Allah (swt) ? N’aurez-vous pas besoin de Lui plus tard, dans le futur ?

     Si, j’aurais encore et toujours besoin de Lui.

     Alors accomplissez ce que vous avez promis, pour qu’Il vienne vous aider la prochaine fois.

z

Orateur

j

Catégories

Date

1 avril 2020