Majalis Sheikh Mujtaba du 28 Ramazan 2013 – Sujet La langue

En Angleterre, nous devons réparer notre voiture tous les 6 mois si besoin afin de la maintenir.

De la même façon, notre corps aussi a besoin d’être préservé.

Ainsi Allah(swt) a envoyé le mois béni de Ramazan afin de maintenir non seulement notre corps, mais aussi notre âme.

Nous remarquons que nous sommes affaiblis durant les 5 premiers jours de Ramazan, ce qui est normal car notre corps se purifie. Après les 5 premiers jours, notre corps commence à se maintenir, du coup nous nous sentons beaucoup mieux.

Sayyed Ikram Rizwi, qui est diabétique, dit que par miracle son taux de sucre dans le sang reste stable pendant le mois de Ramazan alors que ce n’était pas le cas auparavant.

Le mois de Ramazan est aussi une occasion unique pour améliorer notre spiritualité et la maintenir.

Je tiens à débuter mon sujet par une histoire :

Hazrat Luqman était un très bon cuisinier.

Un jour, son patron lui dit de préparer un bon plat pour des invités d’honneur.

Le cuisinier a préparé une langue de chèvre.

Pour le tester, le patron lui demande alors de préparer un mauvais plat.

A nouveau, Hazrat Luqman prépare une langue de chèvre.

Son patron lui demande donc la raison de ces deux plats.

Hazrat Luqman répondit alors que c’est la même langue qui, utilisée à bon escient, peut donner le pouvoir à un homme, mais peut aussi le rendre misérable dans le cas contraire.

C’est la même langue qui donne l’honneur et qui donne le déshonneur.

C’est la même langue qui produit l’amour entre les gens et qui crée la haine dans le cœur des gens.

La langue peut être une très bonne chose mais aussi une très mauvaise chose.

Le sujet d’aujourd’hui portera donc sur une partie spécifique du corps : la langue.

Même un homme bénéficiant d’une grande force physique a du mal à contrôler sa langue.

Pendant le mois de Ramazan, nous faisons de notre mieux pour contrôler notre langue mais continuons-nous nos efforts après ce mois béni?

Si nous contrôlons notre langue, nous pouvons être sûrs que nos jeûnes seront valides.

Quand Janabé Nouh (as) a fini de préparer son bateau, il a remarqué la présence d’une personne non invitée à bord de son navire : il s’agissait bien sûr de Ibliss.

Janabé Nouh lui demande alors comment il fait pour contrôler si facilement les Mo’ménines.

Shaytan répondit : « Lorsqu’un mo’mine se trouve dans ces trois états il devient un ballon de foot à mes yeux, je peux en faire ce que je veux :

1) Lorsqu’il est en colère, il devient mon esclave

2) Quand il y a un débat entre le vrai et le faux, je lui montre son intérêt et lui fait prendre la mauvaise décision, il devient alors mon esclave.

[C’est pour cela qu’on nous dit qu’il faut réfléchir avant de témoigner au tribunal car on peut sauver une vie mais on peut aussi en détruire une.]

3) Quand un homme ne contrôle pas sa langue, elle est totalement sous mon emprise »

Un sheikh donne un exemple sur la conséquence de la mauvaise utilisation de la langue :

Quand il y a un nouveau couple,

la première année la femme parle et l’homme écoute,

la seconde année l’homme parle et le femme écoute,

la troisième année les deux parlent et les voisins écoutent.

Un jour, Harun Rashid a vu en rêve que toutes ses dents sont tombées.

Inquiet, il appela ceux qui ont la capacité d’interpréter les rêves.

L’un d’entre eux dit alors que ce rêve signifie que toute sa famille va mourir.

Furieux, le roi ordonna de le décapiter.

Le second, pour ne pas recevoir le même sort, répondit que selon ses calculs il vivra plus longtemps que toute sa famille.

Harun Rashid, très content, ordonna à son ministre de lui offrir plein de pierres précieuses.

Ainsi, selon la manière dont nous utilisons notre langue, nous pouvons changer toute notre vie.

La langue a la capacité de créer l’amour dans la famille mais aussi de créer la haine entre les membres de la famille.

Un compagnon du Prophète, Sa’d ibn Mua’dh avait un rang tellement élevé que lors de son décès il y avait une grande foule et le Prophète saw en personne a participé à ses funérailles. De plus, le Prophète levait ses pieds sans arrêt en marchant car des anges étaient aussi présents à son enterrement.

Il avait un stade tellement élevé que le Prophète l’a enterré de ses propres mains.

Sa mère remercie alors Allah (swt) et dit que son fils est chanceux d’avoir été enterré par le Prophète saw en personne.

A ce moment Rassoulillah lui dit « Détrompe-toi, ton fils est en train de subir le fisharé kabr ».

Sa mère, très étonnée, répliqua « Mais mon fils a accompli tout ses vadjibates ! »

Rassoulillah acquiesça mais il dit que Sa’d n’avait pas un bon comportement envers sa femme et ses enfants, il ne contrôlait pas sa langue, d’où cette punition.

Imam Mohammad Baqir (as) nous enseigne une manière très simple de nous faire pardonner tous nos gounahs : il suffit de rentrer chez soi avec un grand sourire et de dire « je t’aime ma chérie ».

C’est un des moyens de préserver le mariage. En effet, l’Homme a toujours besoin d’amour et d’affection.

L’amour nous rapproche des gens et la haine nous en éloigne et nous plonge dans la solitude.

Un verset du Saint Coran dit : « Ô les croyants, restez avec les véridiques ».

Si nous n’ouvrons pas nos fenêtres, la lumière du soleil ne rentrera pas dans nos maisons. De la même manière, si nous n’ouvrons pas notre esprit nous ne pourrons jamais adopter le modèle de nos Ahlul Bayts (as).

Pour conclure, réfléchissez avant de parler.

Source : https://www.youtube.com/watch?v=K1id_2z4FPQ&list=PLTqzsLlwUdV-aIlzlJnZC2wU9bicRx1-k&index=45

z

Orateur

j

Catégories

Date

23 mars 2020