Nous sommes inconscients et « en sommeil » et quand nous serons décédés, nous serons éveillés. Mais nous avons l’impression d’être éveillés et pensons que les morts sont endormis.

Mais parfois, dans le monde, nous avons des moments d’éveil, en particulier quand nous sommes face à une difficulté. Finalement, les épreuves nous semblent négatives mais elles nous « réveillent » de l’insouciance.

Notre Saint Prophète (s) était un Qour’an parlant. Avant la révélation, il avait tellement de akhlaq (bonnes manières) qu’il était un modèle pour tous ceux qui l’entouraient. Après la révélation, il mettait en pratique les versets révélés.

Nous devons, nous aussi, être des réflexions du Qour’an de telle sorte que quand les gens nous regardent, ils voient le Qour’an devant leurs yeux.

Le Qour’an est une lettre d’amour d’Allah (swt) : Il nous aime tellement !

Allah (swt) promet dans le Qour’an que si nous nous souvenons de Lui, nous aurons la tranquillité du cœur.

Dans la Sourah Qamar, n° 54, verset 17, Allah (swt) dit : « En effet, Nous avons rendu le Coran facile pour la médiation. Y a-t- il quelqu’un pour réfléchir ? »
Dans le verset 22 de la même Sourah, puis plus loin, dans le verset 32, puis encore dans le verset 40, Il répète la même chose.
Pourquoi Allah (swt) nous rappelle-t-Il si souvent la même chose ?

Aujourd’hui, quand notre enfant emmène un « A » ou un « 20/20 » même s’il n’a pas fourni beaucoup d’efforts, nous sommes fiers et nous en parlons à tout le monde. Il y a quelques années, les professeurs se basaient sur les efforts fournis. C’était le critère important, peu importe les notes. De la même façon, Allah (swt) regarde les efforts !

Hier, nous avons parlé de la présence du cœur et de la pureté du cœur.

Comment connaître Allah (swt) ?
Notre intelligence (aql) n’est pas ce qui nous aidera à connaître Allah (swt) ; c’est le cœur qui permet de connaître Allah (swt).

Cf Sourate Joumou’ah

Imaginons que nous étions à l’époque du Prophète (s). L’aurions-nous accepté ? Il était pauvre et orphelin. L’aurions-nous pris comme président ?

Durant le mois de Ramadhan, nos batteries se rechargent, notre conscience se réveille. Mais une fois le mois terminé, nous revenons à nos habitudes précédentes. Pourquoi ? Car il y a des mauvaises herbes qui ont poussé en nous et nous plantons de nouvelles choses mais ces nouvelles plantations sont envahies par les mauvaises herbes ! Nettoyons d’abord notre cœur et purifions notre âme !

Comment obéissons-nous à Shaytan ? En étant comme Shaytan, notamment en ayant la fierté. Shaytan nous incite à accomplir beaucoup de namaz mais ensuite à nous sentir fiers de nos actes d’adoration.

Terminons par la Sourate Aal Imran, n° 3, verset 164 : « Allah a très certainement fait une faveur aux croyants lorsqu’Il a envoyé chez eux un messager de parmi eux-mêmes qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu’ils fussent auparavant dans un égarement évident. »

Compte-rendu réalisé par l’équipe Shia974 ✨14