Comment rendre ce mois plein de bénédictions efficace pour nous ?
Rappelons-nous le sermon de notre Saint Prophète (s) sur le mois béni.

Dans la Sourate Baqarah, verset 185, Allah (swt) dit : « (Ces jours sont) le mois de Ramadhan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens et preuves claires de la bonne direction et du discernement. »

Je vous recommande de garder près de vous le Qour’an et votre livre de dou’as durant les dars.

Ne nous comparons pas avec les autres. Comparons notre « hier » à notre « aujourd’hui ». Avons-nous amélioré par rapport à hier ? Si nous avons amélioré, ne serait-ce qu’un tout petit peu, nous sommes vainqueurs.

Allah (swt) nous accueille et nous invite en ce mois. Parfois, nous ne nous rendons pas compte de ce festin ouvert pour nous !

Nous sommes humains et nous faisons des erreurs. Mais Allah (swt) attend de nous que nous reconnaissions notre erreur et que nous retournions vers Lui. De même, pardonnons-nous les uns les autres. En effet, quand nous vivons ensemble (en famille, en communauté), nous avons parfois des malentendus et des différences d’opinion. Nous connaissons tous le fameux dicton en Gujarati : « Thaam hoy to khakhre ».

Notre Saint Prophète (s) dit : « Le meilleur acte d’adoration de ma Oummah est le tilawat du Qour’an. »

Rassouloullah (s) dit qu’il y a de la rouillure sur notre cœur. Comment enlever cette rouille ? Par le tilawat du Qour’an et par le dhikr de la mort.

Un ayah du Qour’an peut être compris par un autre ayah.

Rappelons-nous quand Allah (swt) demande à Nabi Nouh de construire un arche puis Il lui demande de faire dou’a. C’est le Plan d’Allah (swt) mais Il demande à Son Prophète de faire dou’a.

Quel est l’objectif du Qour’an ?
Regardons l’ayah 6 de la Sourate Yassin : « Pour que tu avertisses un peuple dont les ancêtres n’ont pas été avertis : ils sont donc insouciants. »
Le but du Qour’an est de lutter du ghaflat, de l’insouciance.
Ghaflat ne signifie pas que nous ne savons pas mais cela signifie que nous sommes distraits. Cela veut dire que nous ne voyons pas la vérité en face de nous.
Le Qour’an a pour objectif de nous ramener vers Allah (swt), de nous sortir des distractions.

Dans la Sourate Ibrahim, n° 14, verset 1, Allah (swt) dit : « Alif, Lam, Ra. (Voici) un livre que nous avons fait descendre sur toi, afin que – par la permission de leur Seigneur – tu fasses sortir les gens des ténèbres vers la lumière, sur la voie du Tout Puissant, du Digne de louange. »

Donner le hidayat est le travail d’Allah (swt) mais c’est nous qui avons l’intention (niyyat) ferme.

Regardons la Sourate Youssouf, n° 12, verset 2 : « Nous l’avons fait descendre, un Coran en [langue] arabe, afin que vous raisonniez. »
Le Qour’an est un Livre de réflexion pour nous.

Allah (swt) dit dans la Sourate Youssouf, verset 104 : « Et tu ne leur demandes aucun salaire pour cela. Ce n’est là qu’un rappel adressé à l’univers. »

Regardons la Sourate Nahl, n° 16, verset 89 : « Et le jour où dans chaque communauté, Nous susciterons parmi eux-mêmes un témoin contre eux, Et Nous t’emmènerons [Mouhammad] comme témoin contre ceux-ci. Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose, ainsi qu’un guide, une grâce et une bonne annonce aux musulmans. »

Enfin, dans la Sourate Fourqan, n° 25, verset 30, Allah (swt) dit : « Et le Messager dit : « Seigneur, mon peuple a vraiment pris ce Coran pour une chose délaissée ! »

Ces ayat nous expliquent comment utiliser le Qour’an.

Compte-rendu réalisé par l’équipe Shia974 ✨