Majalis de Cheick Hasnain Saleh, Nuit du 1er Moharram 1440 - Majaliss - Shia 974 - Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Les Majaliss > Majaliss de Saint Denis > Majaliss du mois de Moharram 1440 Ile de la Réunion
Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )

Majalis de Cheick Hasnain Saleh
Nuit du 1er Moharram 1440 - lundi 10 septembre 2018


Repenser l’avenir de notre communauté



Notre communauté a de nouveaux défis et si nous ne repenserons pas à la façon de répondre à ces défis, notre communauté sera détruite dans 10 ans.

Aujourd’hui, tous veulent la réforme et le changement dans la communauté.

Qu’est-ce que la réforme selon le dictionnaire ? Il ne s’agit pas de nouvelles idées. Réforme signifie aller vers ses racines et avancer. Réforme signifie aller en arrière puis avancer. Notre problème est que nous voulons oublier nos racines et aller de l’avant. Et ceci est le siffat de Yazid. C’est Yazid qui voulait ignorer le passé et aller de l’avant.

La principale différence entre Houssayn (as) et Yazid est que Yazid voulait ignorer le passé tandis qu’Imam Houssayn (as) souhaitait se baser du passé pour avancer.

Quand Allah (swt) parle de réforme dans le Saint Qour’an, Il parle tout de suite du tawbah, du pardon.

Prenons l’exemple de la Sourate Ma’idah, n° 5, verset 39 : « Mais quiconque se repent après son tort et se réforme, Allah accepte son repentir. Car, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux. »

De nos jours, l’un des défis auquel nous faisons face est que certains veulent  supprimer le système du majalis et de l’azadari. Ils disent que pleurer sur Imam Houssayn (as) est un signe de faiblesse.

Souvenons-nous : Si nous cessons de faire le gham, l’identité du majalis sera perdue. Tout l’azadari écroulera.

La majalis a commencé à l’époque de Rassouloullah (s).

Dans la Sourate Moujadila, n° 58, verset 11, Allah swt dit : « Ô vous qui avez cru ! Quand on vous dit : « Faites place [aux autres] dans les assemblées », alors faites place. Allah vous ménagera une place (au Paradis). »

Nous pensons qu’il s’agit de faire de la place « physiquement ».

Qais était un compagnon de Rassouloullah (s). Un jour, Qais est venu à un majalis et il n’y avait plus de place. Il était très déçu. C’est à ce moment-là que cet ayah du Qour’an a été révélé ; Allah swt n’a pas aimé que Qais reste dehors alors que le majalis était en cours à l’intérieur.

Notre Saint-Prophète (s) faisait le tabligh et récitait le majalis dans les cercles des pauvres.

Un houssayni ne peut jamais rester dehors ! Car quand Qais est resté dehors, cela n’a pas plus à Rassouloullah (s). Et ce qui ne plait pas à Rassouloullah (s) ne plait pas à Imam Houssayn (as)

Un aalim se rend à Karbala et observe les personnes qui viennent rendre visite à Imam Houssayn (as). Chacun demande des choses de ce monde ; quelqu’un demande une maison, un autre demande un enfant, un autre demande une augmentation de son rizk. Cet aalim est étonné ; il s’approche du zari d’Imam (as) et lui demande : « Ô Houssayn, faites en sorte que je puisse avoir la ma’rifah de vous connaître ! »

Pourquoi allons-nous au majalis ? Il est vrai que les Ahloul Bayt (as) sont très généreux et nous donneront tout ce que nous souhaitons mais le but principal du fait que nous venons au majalis doit être d’avoir la ma’rifah de connaître Imam Houssayn (a).

Rappelons-nous le fait qu’Imam Houssayn (as) a demandé une nuit supplémentaire pour :
- Éprouver les compagnons
- Préparer les femmes
- Faire en sorte que des personnes viennent de l’obscurité vers la lumière (et c’est le but principal du majalis-e-Houssayn)

Dans l’Islam, il y a 3 groupes de personnes qui pleurent :

1. Ceux qui regrettent
Dans la Sourate Hadid, n° 57, verset 23, Allah swt dit : « …afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n'exultiez pour ce qu'Il vous a donné. » (Allah swt parle ici de ceux qui pleurent car ils ont perdu quelque chose.)

2. Ceux qui font semblant de pleurer (les hypocrites qui ont des larmes de crocodile et qui contrôlent leurs pleurs)

3. Ceux qui sont sincères ; ils essaient de comprendre les valeurs d’Imam Houssayn (as) et cela leur fait pleurer

Pleurer a de nombreux avantages ; notamment, cela :
- Diminue la dépression et l’anxiété
- Permet de faire un auto-jugement ; permet de s’améliorer

Imam Zayn al-Abidine (as) explique la philosophie des pleurs dans le Dou’a-e-Abou Hamza Thoumali.

Imam Ja’far as-Sadiq (as) promet à Masma qu’Imam Houssayn (as) viendra lui rendre visite dans sa tombe car il pleure sincèrement pour Imam Houssayn (as).

Certains disent que nous exagérons quand nous disons que selon un hadith, si nous pleurons sur Imam Houssayn (as), nos péchés seront pardonnés.

Pourtant, Dans la Sourate an-Nissa, n° 4, verset 31, Allah swt dit : « Si vous évitez les grands péchés qui vous sont interdits, Nous effacerons vos méfaits de votre compte, et Nous vous ferons entrer dans un endroit honorable (le Paradis). »

Celui qui est conscient des valeurs d’Imam Houssayn (as) et pleure sincèrement essaie de suivre les traces de son héros et s’épargne des péchés.

D’ailleurs, quand Sayyidah Fatimah (ahs) a appris à propos des évènements de Karbala, la chose pour laquelle elle s’est souciée était de savoir qui pleurera Imam Houssayn (as). Ceci parce que pleurer est si important.


Compte-rendus réalisés par l’équipe de http://www.shia974.fr

 

Menu

Les Majaliss

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Mosquée de Saint-Denis à la Réunion

Divers Majaliss

Le Madressa

Mosquée de Saint-Paul à la Réunion

Majaliss en vidéo

Mentions légales

Les Majaliss

Mosquée de Saint-Pierre à la Réunion

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Mosquée de Saint-André à la Réunion

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

Mosquée de Mamoudzou à Mayotte

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2018 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu