Le sens et la philosophie du Lanat - Majaliss - Shia 974 - Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Les Majaliss > Compte-rendus des majaliss de Sayed Ammar Nakshwani
Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )

LE SENS ET LA PHILOSOPHIE DU LANAT



Dans le verset 108 de la Sourate 6[1], Allah swt dit : « N'injuriez pas ceux qu'ils invoquent, en dehors d'Allah, car par agressivité, ils injurieraient Allah, dans leur ignorance. »

Ce verset nous permet de discuter du fait d’envoyer les malédictions sur les ennemis des Ahloul Bayt A.S., l’acte appelé "lana". Les gens se demandent si cet acte est islamique ou non, si c’est un acte qui rapproche les gens de Dieu ou pas, si c’est un acte qui unit les musulmans ou qui créée la désunion au sein de la Oummah[2].

Le problème est que l’on a tendance à traduire le mot "lana" par "malédiction". Aussi, l’on se demande si ce terme est digne des akhlaqs[3] des musulmans. Dans la Ziarat-e-Ashoura, l’une des ziarates les plus connues, ou même dans la Ziarat-e-Waritha, nous constatons que le mot "lana" est répétée à plusieurs reprises. Nous envoyons les "lana" sur Abou Soufiyane, sur Mouawiya, sur Omar ibne Saad, sur Shimr bin Jawshan etc. En lisant cela, certains se disent que c’est une dissociation de ceux qui ont été responsables des événements de Karbala. D’autres, au contraire, disent que l’Islam est une religion d’amour et non pas une religion de haine. Ils suggèrent donc que nous supprimions ces lignes de ces ziarates afin d’apporter l’union au sein de la Oummah.

Concernant le "lana", nous avons quatre opinions différentes :

- Un groupe pense que c’est un acte qui apporte la désunion : un musulman appartenant à une des écoles islamiques n’adresse pas la parole à un autre musulman d’une autre école. Ces personnes pensent qu’il faut retirer ces lignes de "lana".

- Un groupe demande : « Qui êtes-vous pour décider qui Allah swt considère comme bon et qui Il considère comme mauvais ? Allah swt est Pardonneur et Miséricordieux. Quand vous envoyez les «lanat» sur Yazid, comment pouvez-vous être sûrs qu’Allah swt qui est Rahman et Rahim[4] ne pardonnera pas Yazid le Jour du Jugement ? »

- Un groupe, à l’extrême inverse, affirme que le «lanat» n’est pas seulement important mais il est de plus primordial de citer les noms des ennemis des Ahloul Bayt et de parler d’eux publiquement (via Youtube etc.)

- Un dernier groupe pense que le «lanat» est important car si vous vous opposez franchement à une injustice, vous pourrez contrer d’autres injustices.

Beaucoup de personnes disent qu’elles se rendent compte que certaines personnalités historiques étaient mauvaises mais elles ne sont pas d’accord d’envoyer les «lanat» sur eux.

Nous allons aborder les points suivants :

1 – Avons-nous traduit correctement le terme «lanat» dans les ziarats ?

2 – Allah swt a-t-Il déjà envoyé le «lanat» dans le Saint-Qouran ?

3 – Même si Allah swt se sert du «lanat», autorise-t-Il l’être humain à le faire également ou est-ce un acte réservé à Lui Seul ?

4 – Lorsque j’envoie les «lanat» sur un individu, quelles précautions dois-je prendre pour que cela ne se retourne pas contre moi un jour ?

5 – Quelles sont les personnalités sur lesquelles nous envoyons les «lanat» ? Et pourquoi le faisons-nous ?

Alhamdoulillah, nous nous servons des nouvelles technologies dans nos Imamwarah. Lorsque nous récitons les ziarates, nous diffusons le power point avec le texte en arabe et sa traduction en français. Malheureusement, il y a une erreur fondamentale dans la traduction du mot "lana" que nous devrions rectifier. En effet, «lanat» est traduit par envoyer ses malédictions sur untel et untel. En lisant ceci, les gens sont confus : ils disent « On me dit dans l’Islam de ne pas maudire quelqu’un et puis là, je maudis untel et untel. » Le problème ici ne vient pas du concept de «lanat», il vient de la traduction qu’on en a faite. Le terme arabe pour "malédiction" n’est pas «lanat» mais c’est "sab". Dans l’école d’Ahloul Bayt A.S., "sab" est l’acte le plus abominable que l’Homme peut commettre.

Analysons le verset que j’ai cité au début de mon majaliss. Au début de l’Islam, les nouveaux musulmans passaient devant les idoles des Qoreishites. Ils savaient que le shirk[5] était le pire des péchés qui ne pourra pas être pardonné le Jour du Jugement. En sachant cela, les musulmans insultaient les idoles sur leur passage. Quand notre Saint-Prophète saw apprit cela, ce verset lui fut révélé. Notez bien le terme utilisé dans ce verset : Allah swt ne dit pas "N’envoyez pas les lanats sur les idoles", Il dit "Ne maudissez pas les idoles". Aujourd’hui, si j’insulte les divinités des autres, si je me moque des autres religions, que va-t-il se passer ? Ils me rendront la pareille, ils se moqueront aussi de ma religion. Dans son tafssir du Saint-Qouran intitulé Rouh al Ma’ani, Mahmoud Al-Aloussi mentionne cette idée. Il explique que les Shias maudissaient les compagnons de notre Saint-Prophète saw ; aussi, ils se mirent eux aussi à maudire Amiroul Moeminine. Nous ne sommes pas d’accord sur le fait de maudire. En effet, le terme «lanat» ne signifie pas envoyer les malédictions.

Lorsque nous lisons le Nahjoul Balaga, nous nous rendons compte qu’Imam Ali A.S. raconte que lors de la bataille de Siffin, certains de ses compagnons se mirent à maudire Mouawiya. Imam Ali A.S. leur dit : « C’est vrai que nous sommes venus combattre un homme avec qui nous ne sommes pas d’accord mais je ne veux voir aucun d’entre vous maudire Mouawiya. Vous pouvez dire que quand Ousman avait besoin d’aide, Mouawiya était assis dans son palais à Sham[6] et n’est pas allé à son secours ; vous pouvez dire que Mouawiya a tué Houjr bin Adi al-Kindy ; dites que Mouawiya a assassiné Ammar-e-Yassir ; expliquez aux gens pourquoi vous n’êtes pas d’accord avec Mouawiya, donnez-leur toutes les preuves mais ne maudissez pas Mouawiya. » Dès le départ, Amiroul Moemenine A.S. a été clair, il a expliqué à ses adeptes qu’il ne souhaitait pas que ses partisans maudissent qui que ce soit.

Regardez la différence entre Mouawiya et Imam Ali A.S. Ce dernier est triste en apprenant que ses hommes maudissent son ennemi et leur demande de ne plus le faire tandis que Mouawiya instaure la tradition de maudire Amiroul Moeminine A.S. Il disait aux musulmans d’envoyer les malédictions sur Ali ibne Abi Talib A.S. dans les sermons du vendredi. Et combien de compagnons d’Imam Ali A.S. ont été tués parce qu’ils le défendaient ! Cette tradition demeura durant 60 ans.

La question qui se pose est la suivante : si "sab" signifie malédiction, que veut dire «lanat» ? Le «lanat» est un doua dans lequel nous demandons à Allah swt de retirer Sa Bénédiction sur une personne. Notre Saint-Prophète saw nous a expliqué que seule une part des 100 parts de la Miséricorde Divine nous est donnée dans ce monde, les autres 99 nous seront attribuées le Jour du Jugement.

Imam A.S. dit à Safwan : « Ô Safwan, quand tu récites le lanat dans le Ziarat-e-Ashoura, lève tes mains en doua. » Pourquoi ? Parce que le «lanat» était à l’origine un doua. Malheureusement, beaucoup de Shias ne considèrent pas le «lanat» comme un doua qu’on demande à Allah swt. Si nous modifions la traduction du «lanat» et que nous disons : « Ô Allah, retire Ta Miséricorde sur untel et untel », nous nous rendons compte que cette école de pensée est pleine de Grâce et de Miséricorde sauf contre l’injustice.

La question qui se pose est la suivante : Allah swt sanctionne-t-il le «lanat» dans le Saint-Qouran ? Non ! Car Allah swt nous montre que le «lanat» est une opposition, c’est un acte qui prouve que l’on est contre l’injustice. En effet, je ne peux pas aimer quelqu’un et aimer également ses ennemis ! Je dois avoir des principes.

Dans le Saint-Qouran, nous voyons des Prophètes d’Allah envoyer le «lanat» sur des personnes. Dans le verset 78 de la Sourate 5[7], Allah swt dit : « Ceux des Enfants d'Israël qui n'avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus fils de Marie, parce qu'ils désobéissaient et transgressaient. »

Le Saint-Qouran nous demande également d’envoyer les «lanat» sur celui qui a fait un pacte avec un Prophète et qui l’a ensuite rompu. Dans le verset 60 de la Sourate 5, Allah swt parle des gens du sabbat. Quand le Prophète leur a demandé de prendre un jour de congé hebdomadaire et de le consacrer aux actes d’adoration, ce peuple était très réticent. Ils ont dit oui au Prophète mais quand ils priaient dans la synagogue, leur esprit était dans les affaires et l’argent qu’il perdait. Ces gens ont mis en place un plan pour continuer à attraper les poissons[8] tout en étant dans leur lieu de culte. Ils avaient fait un pacte avec Allah swt mais ils étaient trop attirés par la richesse de ce monde et ils ont rompu leur pacte. Aussi, Allah swt a envoyé les «lanat» sur eux car ils ont rompu le pacte qu’ils avaient envers Allah swt. De même, si quelqu’un rompt le pacte envers notre Saint-Prophète saw, il mérite le «lanat».

Les gens demandent : « Y a-t-il des versets du Saint-Qouran ordonnant aux musulmans d’envoyer le «lanat» ? » La réponse est oui ! Regardez le verset 159 de la Sourate al-Baqarah[9] : « Certes ceux qui cachent ce que Nous avons fait descendre en fait de preuves et de guide après l'exposé que Nous en avons fait aux gens, dans le Livre, voilà ceux qu'Allah maudit et que les maudisseurs maudissent. »

Dans les premiers temps de l’Islam, certaines personnes savaient quels versets étaient révélés pour quelle raison et concernant quelle personne mais elles le cachaient des autres. Allah swt envoie les «lanat» sur ces personnes et nous ordonne de faire de même.

Dans le verset 48 de la Sourate 4, Allah swt envoie les «lanat» sur Shaytan. Cela montre que n’importe quelle personne qui s’interroge sur la position et l’importance d’un Prophète d’Allah mérite le «lanat».

Dans le verset 57 de la Sourate 33[10], Allah swt dit : « Ceux qui offensent Allah et Son messager, Allah les maudit ici-bas, comme dans l'au-delà et leur prépare un châtiment avilissant. »

Allah swt utilise le terme "youthounna", ceux qui blessent Allah swt et Son Prophète méritent le «lanat» dans ce monde et dans l’au-delà. Notre Saint-Prophète saw emploie ce même terme dans son fameux hadith : « Fatima fait partie de moi, celui qui la blesse me blesse. »

Les gens demandent : « Rassoulallah envoyait-il le «lanat» sur qui que ce soit ? » Les musulmans clament haut et fort qu’ils suivent la Sounnah du Saint-Prophète saw. Dans un hadith très connu, notre Saint-Prophète saw a déclaré : « Que le "lanat" soit sur les soldats qui ne se joignent pas à l’armée d’Oussama ! » Vous vous souvenez du jeune Oussama bin Zayd, âgé de 18 ans, que Rassoulallah avait désigné comme commandant de l’armée musulmane. Son père Zayd fut martyrisé lors de la bataille de Mout’a tout comme Djaffar-e-Tayyar. Notre Saint-Prophète saw était sur le point de mourir et il ordonna à tous ses compagnons sauf Imam Ali A.S. de suivre l’armée d’Oussama. Les gens ont commencé à rouspéter : « Comment ça ? Pourquoi devrions-nous suivre un jeune de 18 ans ? » Les compagnons de Rassoulallah refusèrent d’obéir à ses ordres !

Lorsque j’envoie les «lanat» sur untel ou untel, je dois m’assurer de ne pas me comporter comme eux. Par exemple, pourquoi est-ce que nous demandons à Allah swt de retirer Sa Miséricorde de Shimr bil Jawshan ? Parce que Shimr volait l’argent des musulmans. Si je vole l’argent des musulmans, est-ce que je ne mérite pas aussi le «lanat» ? Pourquoi envoyons-nous le «lanat» sur Ibn Ziyad ? Car il avait des relations illicites, il commettait l’adultère. Pourquoi est-ce que nous demandons à Allah swt de ne pas couvrir Yazid ibne Mouawiya de Ses Bénédictions ? Parce que le 10 Moharram, Yazid étais assis sur son trône et écoutait les musiciens chanter. Certaines personnes me demandent : « Sayed Ammar, je ne sais pas dans quel camp j’aurais été le 10 Moharram ! » Je leur réponds : « C’est très simple ! À Karbala, Imam Houssain A.S. était concentré dans la prière et les supplications tandis qu’à Sham[11], Yazid était occupé à écouter de la musique. Interrogez-vous : lequel de ces deux actes faites-vous davantage ? » Si je ne peux pas m’endormir ou conduire ma voiture quand je n’entends pas le son de la musique, quelle différence y a-t-il entre Yazid et moi ?

Certaines personnes disent : « Mais l’Islam est une religion de paix et d’amour ! Ce n’est pas une religion de haine ! Or, le «lanat» est une forme de haine ! » Notre 5ème Imam A.S. disait : « La religion n’est rien d’autre que de l’amour et de la haine. » En effet, si j’aime la vérité, je déteste le mensonge ; si je prône la justice, je ne peux pas supporter l’injustice ; si j’aime le Prophète saw et sa Famille, je hais tous leurs ennemis. Ce n’est pas de la haine pure, de la haine pour de la haine. Non ! Je hais ce que ces gens-là représentent ! Yazid, Mouawiya, Abou Soufiyane, Ibn Ziyad etc. représentent le zoulm, l’oppression, la trahison, la tromperie etc. Lorsque je récite le «lanat» dans le Ziarat-e-Waritha chaque jeudi soir, je me mets face au miroir et me dis : « Fais attention à ne pas devenir un oppresseur, un zaalim comme ces gens-là ! »

Un groupe de gens dit : « Lorsque vous demandez à Allah swt de retirer Sa Miséricorde de Abou Soufiyane, ce dernier est devenu musulman et il est possible qu’Allah swt le pardonne un jour ! » Dans un poème perse célèbre, on lit : « On me dit de ne pas faire de «lanat» sur Yazid car Allah swt pourrait le pardonner ; aussi, j’accomplis le «lanat» doublement car si Allah swt peut pardonner Yazid après qu’il ait tué Imam Houssain A.S. alors je suis sûr qu’Allah swt me pardonnera d’avoir envoyé le «lanat» sur lui ! » Si une personne qui tue le petit-fils du Saint-Prophète saw peut être pardonné, alors mes paroles de «lanat» peuvent très facilement être pardonnés !

Quand nous récitons le «lanat», il y a un baromètre, celui du tabarra et chaque acte de tabarra nous rapproche d’Allah swt et de Son Prophète et des Ahloul Bayt A.S.

La question que certaines personnes posent est la suivante : pourquoi est-ce que notre 6ème Imam A.S. ne mentionne pas certaines personnalités dans le Ziarat-e-Ashoura ? Dans cette Ziarat, les noms d’Abou Soufiyane, Shimr, Mouawiya etc. sont bien précisés mais il y a d’autres oppresseurs dont les noms n’ont pas été mentionnés. Pourquoi ? Imam Sadik A.S. nous enseigne que le «lanat» se fait dans un contexte et un lieu donnés. Malheureusement, certains chiites ne respectent pas les dires de notre 6ème Imam A.S. et envoie les «lanat» publiquement sur telle et telle personne. Dans toutes les formes de tabarra, il y a des conditions à respecter. Le tabarra est très important pour s’opposer franchement au 10 Moharram durant lequel la plus grande injustice a été commise.


Source : Majaliss de Sayed Ammar Nakshawani, Fatemiyyah 2011
Traduit de l’anglais par l’équipe de http://www.shia974.fr


--------------------------------------------------------------------------------


[1] Al-An’am (Les bestiaux)
[2] Communauté musulmane
[3] Bonnes manières
[4] Miséricordieux
[5] Associer quelqu’un à Dieu, polythéisme…
[6] Damas
[7] Al-Ma’idah, la table servie
[8] Ces gens-là étaient pêcheurs.
[9] La vache, n° 2
[10] Al-Ahzab, les coalisés
[11] Damas

 

Menu

Les Majaliss

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Mosquée de Saint-Denis à la Réunion

Divers Majaliss

Le Madressa

Mosquée de Saint-Paul à la Réunion

Majaliss en vidéo

Mentions légales

Les Majaliss

Mosquée de Saint-Pierre à la Réunion

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Mosquée de Saint-André à la Réunion

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

Mosquée de Mamoudzou à Mayotte

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2018 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu