Biographie de Yazid - Majaliss - Shia 974 - Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Les Majaliss > Compte-rendus des majaliss de Sayed Ammar Nakshwani
Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )

LA BIOGRAPHIE DE YAZID[1]



Il y a quelques années, il y a eu un désir de réhabiliter le personnage de Yadid ibne Mouawiya, de reconstruire sa vie ainsi que de réformer son caractère afin que son personnage soit décrit dans des lignes plus favorables. De nombreux livres ont été publiés, le nommant comme Amiroul Moeminine ou comme Khalifatil Mouslimine afin de changer l’image de Yazid qui se trouve dans les ouvrages de Tarikh.

C’est Yazid qui a ordonné les événements du 10 Moharram. Toutefois, les derniers écrits tentent de prouver qu’il n’a rien à voir avec ces événements, prétendant qu’il était à Damas tandis que l’assassinat de Houssein A.S. se fit à Karbala. Ces écrits prétendent que ceux qu’il faut blâmer sont Ibn Ziyad et Oumar-e-Saad. Et ceci est postulé par beaucoup de conférenciers connus dans le monde islamique. Ces paroles prononcées par de grandes personnalités musulmanes affectent les pensées de ceux qui n’ont pas étudié la biographie de Yazid ou ceux qui n’ont pas compris sa position exacte dans l’histoire islamique.

Quand on demanda au moufti de l’Arabie Saoudite à propos de Yazid, il répondit par le verset 141 de la Sourate 2[2] : « Voilà une génération bel et bien révolue. A elle ce qu'elle a acquis, et à vous ce que vous avez acquis. Et on ne vous demandera pas compte de ce qu'ils faisaient. » Il veut dire que nous ne devrions pas discuter de ce sujet.

Voici les points que nous allons aborder :

1 – Est-ce un sujet dont nous devrions discuter ou est-ce que le fait d’en parler risque d’apporter encore plus de friction dans la communauté islamique ?

2 – Quelle la biographie de Yazid ? Qui était sa mère et quel était son milieu et comment ce milieu a eu des effets sur le caractère de Yazid ?

3 – Comment est-il devenu calife et quel hadith son père utilisa-t-il pour le nommer ?

4 – Est-ce lui qui a ordonné l’assassinat d’Imam Houssein A.S. ou était-ce Ibne Ziyad ?

5 – Après les événements de Karbala, qu’a fait Yazid à Madina et Makka ?


1) Est-ce un sujet dont nous devrions discuter ou est-ce que le fait d’en parler risque d’apporter encore plus de friction dans la communauté islamique ?


Le verset 141 de la Sourate 2 est un des versets dont les musulmans abusent le plus. En effet, dès qu’on leur demande des explications concernant des événements du passé, ils citent ce ayat. Quand vous demandez à propos de Saqifa ou de Fadak par exemple, ils prétendent que cela appartient au passé et que nous ne devrions pas en parler. Quand vous essayez de parler des problèmes entre le 3ème calife et Abou Zharr-e-Ghiffari ou du fait que Ayesha, l’épouse du St-Prophète saw a combattu Imam Ali A.S. ils vous balancent le même verset du Saint-Coran !

Dans l’école d’Ahloul Bayt, nous croyons qu’Allah swt nous a donné l’histoire afin que nous l’analysions, que nous y tirions des leçons, que nous apprenions des erreurs des autres, que nous apprenions des principes de ceux qui ont porté le flambeau de la religion islamique. Dans l’école d’Ahloul Bayt, l’histoire est une science vivante, ce n’est pas une science morte.

Lorsque je demande des explications concernant un événement historique et que la personne en face de moi me répond que cela fait partie du passé et que nous ne devrons pas répondre de cet événement, cela me montre que cette personne a quelque chose à cacher, cela prouve qu’elle n’est pas convaincue par cette histoire. Cela montre que la personne n’est pas convaincue par ces personnalités qu’elle vénère. Autrement, elle aurait accepté de débattre sur le sujet et aurait mis ses cartes sur la table tout comme je mets mes cartes sur la table.

Quand le verset dit : « Et on ne vous demandera pas compte de ce qu'ils faisaient », cela ne veut pas dire que je ne dois pas en parler, que je ne dois pas étudier ces événements, cela veut dire tout simplement que je ne peux pas revenir sur ce qu’ils ont fait dans le passé, qu’ils devront en subir les conséquences. Par contre, ce que je peux faire c’est apprendre de leurs leçons et de leurs fautes. Oui, c’est vrai que je ne peux pas changer ce qu’ils ont fait. Mais il y a une chose que je peux faire, c’est analyser ce qu’ils ont fait et l’appliquer dans ma vie. S’ils ont fait des erreurs, j’essaie de ne pas commettre les mêmes erreurs et s’ils ont laissé de bons principes, j’essaie d’appliquer ces principes dans ma vie.

Yazid a été le calife des musulmans 50 années après le décès de notre St-Prophète saw et pourtant 50 ans seulement après le départ de Rassouloullah, le corps de son petit-fils se trouve en morceaux sur la terre de Karbala. C’est certainement une partie importante de l’histoire ! D’un côté, nous avons l’homme qui a apporté la religion et l’a établi à Makka, et de l’autre, 50 ans plus tard, le corps de son petit-fils assassiné se trouve sur le sol de Karbala.


2) Quelle est la biographie de Yazid ? Qui était sa mère et dans quel environnement a-t-elle vécu ?


Yazid est le fils de Mouawiya et le petit-fils de Abou Soufiyane. Sa grand-mère était Hind. Sayyida Zainab ahs le lui rappelle dans son sermon à Sham[3]. Elle lui dit : « Comment puis-je espérer de la pitié et de la compassion de la part de quelqu’un dont la grand-mère a mâché le foie des nobles et qui est né du sang des martyrs ? » La grand-mère de Yazid est celle qui a mangé le foie de H. Hamza. Elle essaya de manger le foie mais n’arriva pas à le digérer. La maman de Yazid était Mayssoun al-Qilabia qui était une syrienne chrétienne. Aussi, son père essayait de l’élever selon l’Islam et de l’autre côté, sa mère l’élevait avec les principes du Christianisme. Je vous recommande de lire un article sur la vie de Yazid écrit par Lawrence Conrad. Il parle des aspects laïques de sa vie. Il explique comment Yazid aimait être en compagnie de la famille de sa mère plutôt qu’avec celle de son père. Pourquoi ? Parce que la famille de sa mère était bien moins religieuse que celle de son père. Sa mère Mayssoun habitait dans le désert syrien. Sa famille jouissait du mode de vie bédouin. Elle n’aimait pas le style de vie des palais, elle aimait le mode de vie auquel elle était habituée depuis toute petite et qui était bien plus naturel. Quand Yazid se rendait chez la famille de sa mère, l’environnement qui l’entourait était bien différent de celui de son père : la musique, les femmes, la mixité, l’alcool faisaient partie du quotidien.

La question qui se pose est quand est-il né ? Barbari affirme que Yazid est né en l’an 22 A.H. Waqidi indique qu’il est né en l’an 25 A.H. tandis que Souyoufi annonce qu’il est né en l’an 26 A.H. Si l’on prend la première date, cela signifie que Yazid avait 39 ans durant les événements de Karbala. Yazid s’est marié jeune. Sa première femme était Oumme Hashim binte Hashim. Ils eurent de nombreux fils, dont le plus connu est Mouawiya qui mourra plus tard ayant dans son cœur l’amour d’Amiroul Moeminine[4]. Yazid lui avait donné le même nom que son père. Yazid se maria également à une femme du nom de Oumme Koulthoum. Ils eurent plusieurs fils dont Abdoullah, Asghar et Oumar.


3) Comment est-il devenu calife et quel hadith son père utilisa-t-il pour le nommer ?


Le père de Yazid devint gouverneur de Wilad-e-Sham[5] (incluant le Liban, la Jordanie, la Palestine et la Syrie) en l’an 20 A.H. Il resta gouverneur durant 20 ans jusqu’à ce qu’il devienne calife en l’an 40 A.H. à l’époque d’Imam Hassan A.S. Mouawiya garda le califat durant approximativement 20 ans mais il eut un problème : il savait qu’il mourrait bientôt et il voulait s’assurer de sa succession. Le problème qui se posait était le traité que Mouawiya avait signé avec Imam Hassan A.S. En effet, une des clauses du traité stipulait qu’à la mort de Mouawiya, le califat revenait à Imam Hassan ou à Imam Houssen A.S. Mouawiya s’était mis d’accord avec Imam Hassan A.S. Mouawiya trouva donc un plan ingénieux pour assurer le califat à son fils Yazid. Il demanda à Moughira bin Shoiba, un de ses conseillers, comment il devrait s’y prendre. Moughira le regarda et dit : « Je ne pense pas que ça va marcher. » Mouawiya demanda : « Pourquoi ? » Il répondit : « Parce que votre fils est connu comme étant entouré de musiciens, de femmes, de boissons alcoolisées. Tout le monde sait que le sport favori de votre fils est de jouer avec son singe. Personne ne va le prendre au sérieux. Attendez quelques années et vous verrez comment ça se présente. »

Mouawiya demanda ensuite à Ziyad, le père de Obeidoullah. Ce dernier répondit : « Pour vous dire la vérité, je ne pense pas que vous puissiez faire de lui votre successeur tout de suite. » Mouawiya demanda : « Pourquoi ? » Il répondit : « Parce qu’il y a de meilleures personnes qui peuvent devenir califes. » Mouawiya demanda : « Qui par exemple ? » Il répondit : « Abdour Rahman, le fils du premier calife Abou Bakr, Abdoullah ibne Oumar al-Khattab, Abdoullah ibne Zoubayr, Houssen ibne Ali. Je ne pense pas que les gens accepteront votre fils car il y a des compagnons qui sont supérieurs à vous dont les fils sont encore de ce monde. » Il lui demanda alors : « Quel conseil me donnes-tu pour le faire passer ? » Il répondit : « Trouve un hadith que Mouhammad saw a dite et attribue-le à Yazid. » Il dit : « Que veux-tu dire par là ? » Ziyad répondit : « Il y a sûrement un hadith qui peut s’appliquer à Yazid. » Il lui conseilla de prendre le hadith suivant : « L’armée qui combat à Constantinople, Allah swt pardonnera tous ses péchés passés. » Yazid était connu comme un pécheur alors il fallait trouver un hadith qui puisse mettre un voile sur ses péchés. Mouawiya demanda : « Comment est-ce que je devrais faire ? » Ziyad répondit : « Laisse-le juste faire une apparence. Il y a une armée à Constantinople en ce moment. Il y a eu une armée qui s’y est rendue avant mais nous allons appliquer le hadith à cette armée-ci. » Quand la plume est entre vos mains, vous pouvez changer l’histoire, n’est-ce pas ? Vous pouvez changer le cours de l’histoire si vous le voulez. Ziyad recommanda à Mouawiya : « Dites à Yazid de rejoindre cette armée et de faire en sorte que quelqu’un le voit. Une fois que quelqu’un le voit, nous allons annoncer que ce hadith se réfère à Yazid. » Mouawiya dit alors à son fils de se rendre à Constantinople, d’y faire une apparence et de revenir une fois qu’il est sûr qu’une personne l’y a vu[6]. Yazid s’y est rendu avec son épouse Oumme Koulssoum et ils restèrent dans la maison de campagne de Marwan ibne Haqam. Marwan avait une résidence secondaire là-bas et c’est là que Yazid est resté avec sa femme. Mouawiya reçut un rapport lui disant que son fils ne quittait pas la maison. En effet, Yazid passait du bon temps avec sa femme dans cette maison de vacances. Vous savez que Yazid était un grand poète et que lorsque quelqu’un lui posait une question, il répondait par des vers de poésie. Quand on demanda à Imam Zainoul Abidine A.S. ce qu’il pensait de Yazid, il répondit qu’il est un bon poète. Quand on dit à Yazid : « Mais tu n’es pas dans l’armée ! », il répondit par ces vers : « Alors que les autres soldats de l’armée sont sur le champ de bataille, je préfère m’asseoir ici avec Oumme Koulssoumi[7] » voulant dire par là : « je préfère rester ici avec ma femme. » Mouawiya dit à ses hommes : « Faites le sortir, je ne l’ai pas envoyé en vacances ! Envoyez-le sur le champ de bataille et arrangez-vous pour que quelqu’un le voie ! » Ensuite dès qu’une personne a vu Yazid sur le champ de bataille, Moughira bin Shoiba alla voir les Oulamas de Koufa et leur demanda de tous signer que ce hadith se réfère à Yazid et que les péchés passés de Yazid sont donc pardonnés. L’ironie est que quand Mouawiya vit ces Oulamas, il leur demanda : « Combien avez-vous eu pour vendre votre religion ? » Ils répondirent : « 30 000 Dinars ! »


4) Est-ce Yazid qui a ordonné l’assassinat d’Imam Houssein A.S. ou était-ce Ibne Ziyad ?


Mouawiya s’assura donc que le califat revienne à son fils Yazid. Mais il l’avertit en lui disant de faire attention à certaines personnes : Abdoullah ibne Zoubayr et Houssein ibne Ali. « Assure-toi que ces deux personnes soient fermement sous ton contrôle ! » lui conseilla-t-il. C’est pour cela que dès la première année de son califat, Yazid avait 4 gouverneurs sous son autorité : Walid ibne Outba à Madina, Amr bin Sa’id à Makka, Ibne Ziyad à Bassora et al-Nou’man ibne Bashir à Koufa. Il dit à Walid à Madina d’attraper Houssain A.S. et de l’obliger à prêter serment d’allégeance au calife. Il lui demanda de lui trancher la tête s’il refuse de faire son bai’yat.

Mais Yazid avait un problème : les habitants de Koufa avaient écrit à Imam Houssein A.S. lui disant qu’ils le soutiendraient. Le gouverneur de Yazid à Koufa était al-Nou’man ibne Bashir, le beau-père de H. Moucktar. C’est pour cela que lorsque H. Mouslim ibne Aqil s’est rendu à Koufa, il résida au début chez H. Moucktar car le beau-père de H. Moucktar l’aidait. Quand Yazid sut cela, il dut trouver une solution très rapidement. Il trouvait que al-Nou’man ibne Bashir n’était pas sans pitié.

Il fit venir à Koufa Ibne Ziyad, son gouverneur de Bassora[8].

Yazid et Ibne Ziyad ne s’aimaient pas l’un l’autre. Ils avaient tous deux la trentaine, ils étaient tous les deux riches, ils avaient tous deux une belle apparence mais ils ne se supportaient pas. Il y avait une rivalité entre eux.

Yazid avait un conseiller personnel du nom de Sir John. Imaginez ! Un conseiller chrétien au service d’un calife musulman ! Yazid demanda conseil à Sir John. Il lui dit : « Je ne sais pas ce que je devrais faire à Koufa. J’ai un gouverneur qui n’est pas assez puissant. » Le conseiller répondit : « Voulez-vous que je vous dise ce que votre père aurait fait à votre place[9] ? Il aurait fait venir immédiatement Ibne Ziyad à Koufa. » Yazid lui dit : « Ibne Ziyad ? » Il dit « Oui, car il n’y aucune personne aussi impitoyable que Ibne Ziyad ! Faites venir Ibne Ziyad à Koufa et il vous apportera Houssein ibne Ali et ses soldats ! » Et en vérité, Ibne Ziyad est venu à Koufa et a massacré les shias des Ahloul Bayt A.S.

Le 10 Moharram ou juste un peu avant, Omar-e-Saad était indécis. Il se demandait s’il devait combattre Imam Houssein A.S. ou pas. C’est Ibne Ziyad qui lui fit se décider. Il lui dit : « Si tu ne combats pas Houssein, je vais le rapporter à Yazid. Si tu ne combats pas Houssein, tu peux oublier la position de gouverneur de Ray ! »

Ibne Ziyad était le leader de la part de Yazid. Ensuite, il emmena les femmes et les orphelins à Koufa puis à Sham. Quand ils arrivèrent à Sham et qu’on apporta la tête sacrée d’Imam Houssein A.S. auprès de Yazid, ce dernier manquait de respect envers la tête sacrée et il récitait des vers qui prouvent qu’il ne croyait pas en Dieu. Il dit : « J’aurais aimé que mes ancêtres tués lors de la bataille de Badr soient présents… » Est-ce que la bataille de Badr était entre les Bani Oumayyah et les Bani Hashim ou entre l’Islam et le Shirk ? Il continua « …pour qu’ils puissent voir ce que je suis en train de faire. » Pourquoi dit-il cela ? Son grand-père Abou Soufiyane n’a pas combattu à Badr. Abou Soufiyane provoqua Badr. C’est lui qui a propagé la rumeur selon laquelle la caravane des Mecquois a été pillée, aussi Abou Jahal se mit en tête d’une armée avec Outbah ibne Rabia, le père de Hind[10]. Yazid dit cela car ses ancêtres ont combattu la religion de Mouhammad saw et ont perdu alors que lui est en train de détruire la religion de Mouhammad saw. Il veut dire : « Je suis en train de détruire le cœur même de Mouhammad[11]. » Yazid continua : « Hashim jouait avec le royaume. » Il ne considérait pas l’Islam comme une religion, il le considérait comme un royaume qu’on se passe l’un à l’autre comme un ballon de football. Yazid termina par ces mots : « Il n’y avait pas de nouvelles qui venaient vers eux et il n’y avait pas de révélation. » Peut-on considérer quelqu’un qui ne croit pas au Wahi[12] comme un musulman ? Yazid montre de façon très claire qu’il n’est pas croyant, qu’il n’est pas d’accord avec l’Islam.

Imam Zainoul Abidine A.S. lui offre même l’opportunité de se repentir en lui disant : « Si vous priez le salat-e-Ghouffaila durant 40 nuits d’affilée, Allah swt vous pardonnera. » Mais un homme comme lui ne se baisse pas pour se prosterner ! Un homme qui dit qu’il ne croit pas à la révélation ne peut pas aller en soujoud !


5) Après les événements de Karbala, qu’a fait Yazid à Madina et Makka ?


Ce que Yazid a fait après les événements de Karbala confirment sa personnalité.

Les gens de Madina se soulevèrent contre Yazid. 'Abd Allah b. Hanzala se souleva contre Yazid 2 ans après la tragédie de Karbala. A ce moment-là, Yazid dit à son gouverneur : « D’abord, essayez de régler les choses pacifiquement avec eux. S’ils n’acceptent pas, pillez leurs biens et dites à mes soldats que tout ce qui se trouve à Madina leur appartient désormais. » Savez-vous ce que cela veut dire ? "Tout ce qui se trouve à Madina" ne signifie pas les habitations. Cela veut dire "tout ce que mes soldats voient devant eux est à eux". Les soldats de Yazid se rendirent à Madina. C’est l’événement de Harra[13]. La première chose qu’ils firent est de laisser leurs chiens près de la tombe de Rassouloullah et les chiens ont uriné sur la tombe. Et leurs chevaux ont uriné près de la tombe. Ils ont tué certains des Oulamas les plus connus du début de l’Islam. Ils ont violé les femmes et l’année suivante, 1000 bébés sont nés à la suite de ces viols. Madina qui était la fleur de la vie de notre St-Prophète saw devint un lieu de pillage[14] ! Mouslim ibne Aqaba attaqua Médine puis Yazid dit : « Si vous ne trouvez pas leur direction, rendez-vous à Makka. » Mouslim ibne Aqaba mourut et c’est Houssein ibne Noumayr qui prit la direction. C’était l’assassin de H. Ali Akbar. Il arriva à Makka et ordonna qu’on emmène des catapultes avec de grosses roches. Il ordonna qu’on détruise la Sainte-Kaaba. Toute la Sainte-Kaaba fut détruite. On a du la reconstruire après l’attaque de Yazid.

Durant les dernières années de sa vie, Yazid était claustrophobe. Il était sorti chasser et retourna avec un seul membre. Personne ne sait ce qui est arrivé au reste de son corps et il n’a pas non plus de tombe.

De toute sa vie, personne ne l’a attaqué comme l’a fait Sayyida Zainab ahs. Sayyida Zainab est la preuve la plus évidente que cet homme n’avait rien à voir avec l’Islam. Elle lui dit[15] : « Ô Yazid, penses-tu que Dieu t’ait rendu honorable et nous a rendu méprisables ? Maintenant que selon toi, tu as été sévère envers nous, tu nous as privé de la terre et des cieux et ne nous as laissé aucune solution, penses-tu que ta réputation envers Dieu t’a mené à la victoire ? Descends de ton haut cheval ! N’as-tu pas lu dans le Saint-Qouran quand Allah swt dit : "Que ceux qui n'ont pas cru ne comptent pas que ce délai que Nous leur accordons soit à leur avantage. Si Nous leur accordons un délai, c'est seulement pour qu'ils augmentent leurs péchés. Et pour eux un châtiment avilissant."[16] Ô Yazid, ô celui dont le père a été libéré par mon grand-père, est-ce juste que tu mettes tes femmes derrière le hijab tandis que les filles de Rassouloullah sont envoyées de ville en ville ? Même si la détresse m’a poussé à te parler, je trouve que te parler a peu de valeur mais te gronder est bien. Aussi, je continuerai de te réprimander. Les yeux sont remplis de larmes, le cœur est chagriné. Comme c’est ironique que les membres du camp d’Allah sont tués par les membres du camp de Shaytan ! » Quand elle prononce cette phrase, elle lui dit clairement qu’il n’a aucune foi en Allah swt. Puis elle continue : « Ô Yazid, malgré tous tes efforts, tu ne réussiras jamais à enlever notre amour et notre souvenir des cœurs des gens. Tes idées sont instables et ton gouvernement est transitoire. Tu rencontreras bientôt Allah où tu entendras l’appel "Ala lanatoullah-e-ala qawm-uz-zalimine." Je remercie Allah qui nous a donné le martyr et qui nous a honoré de Ses bienfaits. Il n’y a personne d’aussi gracieux qu’Allah swt ! »[17]


Source : Majaliss de Sayed Ammar Nakshawani, Ashr-e-Zainabia 2010
Traduit par l’équipe de http://www.shia974.fr


--------------------------------------------------------------------------------


[1] Pour en savoir plus sur la personnalité de Yazid, cf http://www.al-islam.org/Yazid_not_amiralmuminin/
[2] Al-Baqara, la vache
[3] Damas, Syrie
[4] Imam Ali A.S.
[5] La Grande Syrie
[6] Quand Yazid demanda des explications à son père, ce dernier ne lui en dit pas plus. Il dit: «
Fais juste ce que je te dis.»
[7] "Oumme Koulssoumi" pour rimer avec le vers précédent se terminant par "i".
[8] C’est lui qui poussa H. Mouslim ibne Aqil du haut du château.
[9] Sir John était également le conseiller de Mouawiya.
[10] Il a été tué par Imam Ali A.S. à Badr.
[11] Car Houssein A.S. est le cœur de Mouhammad saw.
[12] Révélation
[13] Waqiatal Harra
[14] Cf http://www.al-islam.org/fr/achoura/16.htm
[15] Dans le Palais de Yazid (Mosquée des Omeyyades) à Damas, Syrie.
[16] Sourate Ale Imran, n° 3, verset 178
[17] Pour lire l’intégralité du sermon de Sayyida Zainab ahs, voir http://www.youtube.com/watch?v=t2NENTJUhkw

 

Menu

Les Majaliss

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Mosquée de Saint-Denis à la Réunion

Divers Majaliss

Le Madressa

Mosquée de Saint-Paul à la Réunion

Majaliss en vidéo

Mentions légales

Les Majaliss

Mosquée de Saint-Pierre à la Réunion

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Mosquée de Saint-André à la Réunion

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

Mosquée de Mamoudzou à Mayotte

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2018 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu