Shia 974 (Chiite Réunion) - La Bibliothèque - Shia 974" Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )
La Bibliothèque

 

YASSIN enfants

 

 

 

SOURATOU YÂSSINE

CŒUR DU QUR’AN

 

 

C’est la 36ème sourah du Qur’an.

Elle a été révélée à Makka.

Elle contient 83 ayahs (versets) dans 5 roukous.

Yâssine est le nom du Prophète s.a.w.

 

QALBOUL QUR’AN

 

Chaque chose a un cœur, et la Sourah YÂSSINE est le cœur du Qur’an. QALBOUL QUR’AN

Le mot Qalb est un dérivé du mot arabe Qalaba, qui signifie littéralement, «Tourner». C’est une entité dont la nature est de se tourner.

Il doit se tourner vers Allah et ne doit jamais s’attacher à quelque chose, ni à quelqu’un. Et s’il s’est attaché, il se brisera par la mort….

Un cœur n’est pas un QALB, s’il n’est pas tourné uniquement vers Allah.

Sourah Al Yâssine  enseigne graphiquement comment garder le cœur tourné.

C’est la sourah qu’on récite auprès d’une personne décédée, donc c’est une sourah très  importante dans la vie.

Si nous voulons savoir la signification de la vie, nous devons avoir une expérience de la mort.

Et le Prophète s.a.w a dit : « MOURREZ AVANT QUE VOUS NE SOYEZ MORT. »

Sourah Al Yâssine a été révélé à Makkah, et elle contient 83 Ayahs dans 5 roukous.

 

Les bienfaits de la récitation de Souratou YÂSSINE

Il est recommandé de réciter, ce surah  pour obtenir la Bénédiction et la Miséricorde d’Allah, préférable après Fajr Salaah.

Elle doit être récitée, aussi, lors d’une maladie, ou près du lit d’un mort.    

Les thawaabs pour la récitation de Souratou YÂSSINE est identique que réciter le Qur’an en entier (X 12), et  pardonne les péchés.

Si la sourah est récitée sur un malade, alors pour chaque mot prononcé, Allah envoie 10 anges demandant pardon pour le patient, et si la mort est fixée, alors tous les anges resteront  pour les prières funérailles et l’enterrement.

Ce qui signifie protection contre la catastrophe, et aussi accomplissement des souhaits.

Celui qui écoute toujours Souratou Yâssine obtiendra les Thawaab de 20 Hajj.

Le Prophète s.a.w a dit que si cette sourah  est

récitée sur la tombe, Allah réduira les ‘azaab’ (les châtiments) de la personne sous cette tombe en les remplaçant par des bienfaits.

Notre 6ème Imam, Ja’far Sadiq (a.s) a dit, que celui qui la récite dans la journée sera protégé pour la journée et celui qui la récite la nuit avant d’aller au lit, Allah enverra des anges pour veiller sur lui.

 

« C’est Nous qui rendons la vie aux morts.

Nous inscrivons tout ce qu’ils ont fait et les conséquences de leurs actes.

Nous faisons le compte de tout dans un Livre clair. »

Yâssine 36 :12

 

7

12- « C’est Nous qui ressuscitons les morts, et Nous écrivons ce qu’ils ont fait (pour l’au-delà), ainsi que leurs traces (marques qui ont laissé derrière eux) et Nous faisons le compte de tout dans un Livre clair. »

Dans la sourah Al-Anfal 8 :24 Allah dit :

« Ô Vous qui croyez !  Répondez à Allah et à Son Messager, lorsqu’il (Ce dernier) vous appelle à ce qui vous donne la (vraie) vie….. »

Cette ayah est adressée aux vivants, mais sous-entend un appel à la conscience.

A travers nos actions, nous laissons derrière les effets. Si nous laissons une belle trace derrière nous, cela facilitera la vie pour ceux qui restent après nous, par contre si nous quittons ce monde avec des traces de malhonnêteté et méchanceté, alors ceux qui viendront après devront faire face à cela.

C’est une voie de lumière qu’un ‘martyr’ laisse derrière lui, lequel a donné sa vie.

Il y avait une  fois un homme riche et âgé qui n’aimait pas donner son l’argent pour la charité.

Il avait un bon garçon qui disait toujours à son père qu’il devrait donner son argent pour la voie d’Allah.

Le vieil homme disait à son fils qu’il donnerait tout après sa mort.

Le fils lui répondit que ce serait trop tard pour lui (le vieil homme), qu’il devrait donner maintenant pour avoir des bienfaits dans l’autre monde (tombe et….)

Le vieil homme fit semblant de ne rien entendre.

Une nuit, le vieil homme voulut sortir dehors. Il faisait nuit, alors il demanda à son fils d’apporter une lampe et de marcher devant lui pour qu’il puisse voir le chemin.

Le fils obéit son père, mais au milieu du chemin il marcha derrière son père.

Son père lui demanda : « Pourquoi marches-tu derrière moi ? » Je ne vois rien, j’ai besoin d’une lumière devant moi.

Son fils répondit : « Père ! C’est exactement ce que je voulais vous faire comprendre. Si vous voulez  une lumière dans la tombe alors vous devez donner ce que vous avez sur la voie d’Allah avant de mourir et non après. »

Le vieil homme comprit finalement le message que son fils voulait lui faire passer.

Chaque chose dans notre existence est comptabilisée, mesurée et enregistrée dans un livre. Rien n’y échappe! C’est comme une caméra enregistrant toute notre vie !!!

 

 

13-Donne leur comme exemple les habitants de la cité, quand lui vinrent les envoyés ;

14- Quand Nous leur envoyâmes deux (envoyés) et qu’ils les traitèrent de menteurs,Nous les renforçâmes alors par un troisième et ils dirent :

 « Vraiment, nous sommes envoyés à vous. »

15- Mais ils dirent : «Vous n’êtes que des hommes comme nous. Le Tout Miséricordieux n’a rien fait descendre, et vous ne faites que mentir. »

Ceci se réfère au peuple d’Antioche, une des plus grandes villes de la Syrie du Nord.

C’était une ville grecque fondée par un homme appelé Seleuces Nicator (Successeur d’Alexandre) en mémoire de son père Antiochus.

Le Prophète Issa a.s avait envoyé ses disciples John (Yahya) et Jonah (Younouss)  pour délivrer le message du Tawhid.

Lorsqu’ils se rapprochèrent de la ville, ils abordèrent un berger qui leur demanda qui ils étaient. Ils se présentèrent, mais le berger voulut une preuve de leur identité. Ils lui  racontèrent alors les miracles que le Prophète Issa a.s avait accomplis. Puis, le berger les emmena chez son fils malade, qu’aucun médecin ne pouvait soigner.

Les disciples prièrent Allah et le fils du berger fut guéri.

Ainsi, le berger accepta leur message.

Beaucoup de personnes dans la ville d’Antioche furent guéries. Le roi qui idolâtrait les idoles, emprisonna les deux disciples en entendant leur message du Tawhid. Lorsque le Prophète Issa a .s entendit la nouvelle sur l’emprisonnement des deux disciples,  il envoya  un autre de ses disciples, Simon As-Safi.

Simon arriva en ville et se lia d’amitié avec le roi en cachant sa foi.

Lorsqu’il fut assez proche du roi, il le questionna à propos de John et de Jonah. Il proposa au roi de les interroger au sujet de leurs croyances. Le roi le fit et ainsi, disciples racontèrent l’histoire de Issa a.s et des miracles qu’il avait accomplis.

Simon demanda au roi si les dieux qu’il adorait,

pouvaient accomplir les mêmes miracles, comme par exemple guérir les malades. Le roi rit et dit : « Simon ! Comment peux tu exiger ceci des idoles, qui ne parlent, ni n’écoutent. »

Simon demanda alors au roi pourquoi il n’acceptait pas la foi de John et de Jonah, dont Le Dieu avait de grands pouvoirs.

Le roi accepta, mais son peuple continua à rejeter les messagers, disant qu’ils étaient de simples êtres humains comme eux et qu’ils racontaient des mensonges.

18- Ils (les gens) dirent : « Nous voyons en vous un mauvais présage. Si vous ne cessez pas, nous vous lapiderons, et vous subirez un douloureux châtiment. »

Etant donné que les arabes vivaient dans le désert, ils avaient peu d’écologie, et l’apparition des divers animaux, spécialement les oiseaux, était considérée comme un présage.

19- Ils (les Prophètes) répondirent : « Votre mauvais présage est avec vous-mêmes.Est-ce que (c’est ainsi que vous agissez) lorsqu’on vous (le) rappelle ?

Mais vous êtes des ‘Mousrifounes’ (des transgresseurs, des pervers, des polythéistes.)

Ils ont été prévenus par les messagers qu’eux-mêmes étaient la cause de leurs mauvais présages.

20- Et du bout de la ville, un homme vint en toute hâte et il dit : « Ô Mon Peuple ! Suivez les Messagers. »

Quand les gens de la ville rejetèrent le message du Tawhid, Habib An-Najjar

(Habib le charpentier), qui est connu sous le nom de Momin e Aale Yâssine, vint en courant pour encourager les gens, à obéir les messagers.

Chacun d’entre nous  a son/sa  ‘Habib’, - une voix du fond du cœur qui dit :

« Ecoute ! Le message est vrai ! »

Un hadith du Prophète s.a.w déclare qu’il y a trois personnes qui répondirent à l’appel de trois Prophètes sans hésitation :

1-  Momine Aale Firaun

2-  Momine Aale Yâssine

3-  Ali ibn Talib a.s

21- Suivez ceux qui ne vous demandent aucun salaire et qui sont dans la bonne voie.

Celle-ci est la définition d’un vrai messager. Il y a 2 conditions :

1-  il ne demande, ni n’attend aucune récompense pour cela

2-  ils sont bien guidés.

22- Et pourquoi n’adorerais-je pas Celui qui m’a crée ? C’est vers Lui que vous serez ramenés.

Comme Habib, la voix de notre cœur nous dit, comment serait-il possible de servir quelqu’un d’autre que Celui qui nous a crée et vers Celui que nous allons retourner.

23- Prendrais-je des divinités en dehors de Lui ? Si Le Miséricordieux me voulait du mal, leur intercession ne me servirait à rien ; et elles ne me sauveraient pas.

Quel intérêt d’adorer un autre Dieu qui ne pourrait nous aider en aucun cas si Allah voudrait nous punir, ni ne pourrait nous faire du mal, si nous sommes sous la protection d’Allah.

24- Je serais alors manifestement égaré.

Si nous adorerons quelque chose ou quelqu’un, bien qu’attirant ou apparemment puissant, autre que Allah, alors nous serons dans un égarement évident.

25- Mais je crois en votre Seigneur. Ecoutez moi donc. (On le tua)

Ceci se réfère à ce qu’avait dit Habib An Najjar aux messagers, dont le peuple refusait de le suivre.

La voix intérieure de chacun dit « Ecoutes moi »

26-Alors, on lui dit : « Entre au paradis ».Il dit : «  Ah si seulement mon peuple savait. »

27- Comment mon Seigneur m’a pardonné et m’a placé au nombre de ceux qui sont honorés.

Habib An Najjar a été blessé  et tué par son peuple, puis il a été enterré sur la place du marché d’Antioche.  Habib fut appelé pour entrer au Jannah, et même à ce moment là, il pensa à son peuple, souhaitant qu’il puisse trouver la bonne voie pour obtenir le Jannah.

28- Après lui, Nous n’avons fait descendre du ciel aucune armée sur son peuple.

Nous n’avons rien fait descendre.

29- Ce ne fut qu’un seul cri, et les voilà éteints.

Soudain un désastre arrive sur le peuple qui a tué Habib An Najjar.

Quand la fin arrive, c’est une brusque secousse, tout s’arrête, et impossible de faire quoique se soit.

30- Hélas, pour les esclaves (les humains) !

Aucun Prophète ne vient à eux, sans qu’ils ne se moquent de lui.

Ici, Allah nomme chacun de nous d’esclaves. Nous sommes tous Ses esclaves.

Dommage pour ceux qui refusent de reconnaître leur esclavage à Allah et qui sont esclaves de leurs désirs.

Ils refusent de croire chaque fois qu’un messager vient d’Allah, ils l’injurient, se moquent de lui et de son message.

Si nous réfléchissons, nous ne devons jamais rabaisser quoique se soit- la plus petite créature- les microbes sont nos plus forts ennemies.

 

 

« Voici, pour eux un signe : La terre morte que nous faisons revivre

et dont nous faisons sortir des grains qu’ils mangent. »

Yâssine 36 :33

 

 

«Voici pour eux un signe : La nuit dont Nous dépouillons le jour ;

Ils sont dans les ténèbres. »

 Yâssine 36 :37

 

« Le soleil qui chemine vers son lieu de séjour habituel: tel est le décret du Tout Puissant, de Celui qui sait ! »

La lune à laquelle nous avons fixé des phases jusqu’à ce qu’elle devienne semblable à la palme desséchée.

Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit devancer le jour. Chacun vogue dans son orbite. »

 Yâssine 36 : 38-39-40

 

« Nous courbons la stature de celui à qui Nous accordons une longue vie.

Ne comprennent-ils pas ?

Yâssine 36 :68

 

« Voici pour eux un Signe : Nous avons transporté leur descendance sur le bateau chargé ; Et Nous en avons, pour eux, crée des (montures) semblables sur lesquelles ils montent. Si Nous voulions, Nous les engloutiront ; pour eux alors, pas de secoureur et ils ne seront pas sauvés »

Yâssine 36 : 41-42-43

 

« Mon AHLUL BAYT ressemble à l’arche de NOUH a.s

Quiconque s’accrochera sera sauvé, et quiconque s’en détournera sera noyé et perdu »

Prophète Mohammad s.a.w.

 

 

« On soufflera dans la trompette, et voilà que leurs tombes, ils se précipiteront vers leurs Seigneur ! »

Yâssine 36 :51

 

« …Qui donc fera revivre les ossements alors qu’ils sont poussière ? Dis :

Celui qui les a crées une première fois les fera revivre… »

Yâssine 36 :78 et79

 

Cet ouvrage a été préparé par l’équipe d’ « Al-Shajarah ».

 

 

Menu

 

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Cours du Madressa

Divers Majaliss

 

Le Madressa

Activités du Madressa

Majaliss en vidéo

 

Les Majaliss

Cours Islamiques

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Les Saints Prophètes

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

La Bibliothèque

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2017 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu