Majaliss de Sayed Abid Bilgrami – Wilaadat Imam Sajjad (as) - Majaliss - Shia 974 - Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Les Majaliss > Majaliss de Saint Denis > Majalis de Sayed Abid Bilgrami
Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )

Majalis de Maulana Sayed Abid Bilgrami
Wilaadat Imam Sajjad (as) - Lundi 1er mai 2017



Ne vous arrêtez jamais de demander ce que vous voulez. L’invocation ne dépend pas de la pratique mais du ma’refat, ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité.

Le dua est l’arme la plus importante de la vie, c’est une bénédiction qui nous permet de nous lier à Allah (swt), la relation entre la créature et le Créateur.

Il y a des personnes qui rencontrent tellement de problèmes, qui voient tout noir autour d’eux, qui ne connaissent aucun succès dans ce qu’ils entreprennent. Le 4ème Imam a dit que lorsque vous êtes dans cette situation, faites le isteghfaar. Quand l’être humain commet des péchés, un genre de toit se forme au-dessus de sa tête et qui empêche les bénédictions de l’atteindre.

Dire 30 fois après le namaz subho « Ya musababo asbaar » : Allah (swt) fera disparaître toutes les barrières qui se trouvent devant vous, notamment au niveau de la subsistance.

Dire également 18 fois « Ya wahhabou », 17 fois « Ya fataho » en mettant la main sur la poitrine, toujours pour augmenter la subsistance.

La subsistance augmente lorsque vous donnez, vous offrez. Donnez aux nécessiteux. La subsistance diminue quand les parents sont mécontents, quand vous rompez les relations avec vos proches.

Un jeune de 37-38 ans avait un grand business  et avait une grande villa. Son business a connu une grande faillite. Un dimanche, il me dit qu’il veut venir me voir. Il m’a dit que son business était tellement grand et aujourd’hui il est arrivé à 0. "Je suis dans un appartement de deux chambres que j’ai loué. J’ai perdu tout ce que j’avais." me raconta-t-il. Je lui ai demandé :
-  Fais-tu tes namaaz ?
-  Oui
-  Accomplis-tu le namaaz e shab ?
-  Oui
-  Et le Ziyarat e imam Hussain (as) ?
-  Oui, je récite tous les jours le ziyarat e Ashura et le ziyarat e Jamea Saghir

J’étais inquiet, car il donnait même le sadqa. Comment avait-il autant problèmes de rizq ? Il faisait tout cela depuis 2 ans.
-  Tes parents sont encore en vie ?
-  Ma maman n’est plus en vie, mais mon père oui. Mon frère habite à Dubai. J’ai deux sœurs aussi, une habite à Chicago, une à Houston.  Mais je ne m’entends pas avec une de mes sœurs notamment avec mon beau-frère car nous avons eu des problèmes au niveau des affaires.
-  Appelle ta sœur de suite

Il a appelé sa sœur et est allé à sa rencontre. Les choses se sont vite arrangées entre eux.

L’année suivante, quand je suis reparti à Chicago, j’ai de nouveau récité un majaliss dans sa villa.

Imam Zamana (ajtfs) a donné 3 conseils à Abdullah ibn Ali et qui concerne toutes les personnes qui rencontrent tellement de problèmes mais qui n’arrivent pas à s’en sortir « Fais le namaaz e Shab, récite le Ziyarat e Ashura et le Ziyarat e Jame’a ».

En vous réveillant le matin, dites « alhamdulillahi lazi arafni nafsahu wa la yardukni » «  Ô Allah je te remercie pour m’avoir réveillé en pleine forme », car quelle garantie avions-nous de nous réveiller le matin ?

« Alhamdullahil lazi jaa’i min al ummati Muhammadin salallahi wa aalihi » « Ô Allah merci de m’avoir donné naissance dans la Umma du Saint Prophète (saw). »

Après namaaz subho, réciter « Ya Muhammad » 92 fois et le destin de celui qui fera cette récitation changera.

Un jour, le Prophète Musa (as) était debout à l’extérieur de chez lui avec son bâton. L’ange de la mort est apparu, le Prophète lui a demandé pourquoi il est venu et l’ange e la mort lui a dit qu’il est venu lui enlever son âme.

Le Prophète Musa (as) a regardé sa fille de 6 ans  et il se dit :
-  Que se passera t-il pour elle ? Qui s’occupera d’elle à présent ?

Allah (swt) a dit
-  Ô Musa qu’y a-t-il dans ta main ?
-  Ô Allah, un bâton
-  Tu vois une petite montagne devant toi, frappe la avec ton bâton.

Le Prophète obéit. Allah (swt) lui demanda :

Qu’y  a-t-il ?
-  Il y a un trou

Le Prophète Musa (as) est descendu dans le trou.
-  Ô Musa, que vois-tu ?
-  De l’eau, de l’herbe et des pierres
-  Frappe la pierre

Un autre trou s’est formé.

Allah (swt) a dit au Prophète Musa (as) de descendre.
-  Ô Musa, que vois-tu ?
-  De l’eau, de l’herbe
-  Regarde bien
-  Il y a de l’herbe
-  Regarde bien l’herbe

Dans l’herbe, le Prophète vit un insecte qui mangeait. Allah (swt) dit au Prophète :
- Ô Musa, Je prends soin de lui aussi…

Remercions Allah (swt) en disant aussi « Ô Allah, je Te remercie pour avoir dissimulé mes péchés face à l’humiliation des gens ».

Si Allah (swt) ne dissimulait pas de péchés, aucun père n’aurait pu vivre avec son fils et aucune mère n’aurait pu vivre avec sa fille. Tout le monde cache des péchés faits en cachette, mais Allah (swt) nous affiche avec honneur et respect face aux autres.

Tous les matins après le namaaz Subho, récitez 18 fois « Ya Sattaro » et Allah (swt) dissimulera vos péchés.

À l’époque du Prophète Musa (as), il y avait la sécheresse. Des personnes sont venues lui demander de prier Allah (swt) afin que la pluie tombe. Le Prophète, accompagné de 20 000 personnes, est allé sur une montagne. Ils levèrent tous les mains et il a dit « Ô Allah ! Tes serviteurs sont assoiffés et affamés, fais tomber la pluie qui est une bénédiction pour nous ! »

Allah (swt) dit « Ô Musa, parmi ces 20 000 personnes, une personne a commis un Gunah-e-Kabira qui fait qu’aucune bénédiction ne peut vous atteindre. »

Le Prophète est allé voir le groupe de personnes et a demandé qui avait commis ce péché. Tout le monde a répondu négativement. À ce moment-là une personne a demandé pardon sincèrement à Allah (swt) et Lui a demandé de dissimuler son péché en disant qu’il ne fera plus la même erreur.

Dès qu’il dit ça, la pluie a commencé à tomber. Tout le monde pensait qu’Allah (swt) avait exaucé la prière du Prophète, mais ce dernier savait qu’il ne s’agissait pas de sa prière. Le Prophète est remonté sur la montagne et a dit « Ô Allah, Tu as dis qu’à cause du péché d’une personne, les bénédictions ne nous atteignaient pas. Mais tu as envoyé la pluie ?
-  Ô Musa ! Celui qui avait péché m’a demandé pardon et je lui ai pardonné.
-  Ô Allah, qui était cette personne ? Dis-le moi.
-  Ô Musa ! Je ne te le dirai pas !
-  Ô Allah, il vient de ma Oumma !
-  Non ! Ô Musa ! Je ne t’ai pas dit qui était cette personne quand elle avait péché, mais comment veux-tu que Je te dise qui elle était maintenant que Je l’ai pardonné ?


Compte-rendu réalisé par une Kaniz-e-Fatéma

 

Menu

Les Majaliss

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Mosquée de Saint-Denis à la Réunion

Divers Majaliss

Le Madressa

Mosquée de Saint-Paul à la Réunion

Majaliss en vidéo

Mentions légales

Les Majaliss

Mosquée de Saint-Pierre à la Réunion

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Mosquée de Saint-André à la Réunion

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

Mosquée de Mamoudzou à Mayotte

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2017 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu