Majalis de Sayed Abid Bilgrami - Jalso 1400 ans Imam Sajjad (as) - Majaliss - Shia 974 - Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Les Majaliss > Majaliss de Saint Denis > Majalis de Sayed Abid Bilgrami
Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )

Majalis de Maulana Sayed Abid Bilgrami
Jalso 1400 ans Imam Sajjad (as) - Lundi 1er mai 2017



« Alhamdulillahil lazi jaa ala rizqi fi yadeehe wa lam yaj’al rizqi fi ahdin naas » qui veut dire « Ô Allah, je Te remercie pour avoir mis ma subsistance entre Tes mains et non pas entre les mains de Tes serviteurs. »

La maman d'Imam Sajjad (as) s’appelait Bibi Shahr Banou, elle est décédée alors qu’Imam était encore très jeune (6 mois ou 1an). La tombe de Bibi Shahr Banou ne se situe par à Téhéran comme certaines personnes le disent.  Son père était Imam Hussain (as). Parmi les 14 Massoumines, les noms qui se répètent le plus sont Ali et Muhammad. Yazid a demandé à Imam Hussain pourquoi son père a nommé tous ses enfants Muhammad et Ali, il répondit que le monde entier veut faire disparaitre ces noms et qu'Imam Ali (as) veut les faire perdurer.

Souvent des nouveaux parents sont à la recherche de prénoms « modernes » ne tombez pas dans ce piège de prénoms modernes ! Gardez et conservez les noms des Massoumines afin que vos enfants soient protégés et entourés de bénédictions.

Une nuit, un homme était si assoiffé et si affamé qu’il s’est approché de chez Imam alors que ce dernier était en pleine adoration d’Allah (swt). Imam a fini sa prière et a posé la tête de l’homme sur ses genoux, il lui a donné le peu d’eau et un peu de rotli qu’il avait. L’homme s’est réveillé, il a pris son abaa et est monté sur son cheval en disant :
-  Ô serviteur d’Allah, je vous remercie.

Il s’est avancé puis, s’est retourné :
-  Ô serviteur d’Allah, je vous remercie beaucoup encore de m’avoir sauvé la vie. Mais si vous saviez qui je suis vous ne m’auriez pas aidé.
-  Je sais qui vous êtes. Vous êtes Hassin ibn Namir, le meurtrier de mon Ali Akbar. Mais voici comment sont vos valeurs et voici comment sont les nôtres !

Salman al Farsi était au dixième degré de la foi et la première fois qu’il est venu voir le Saint Prophète (saw) pour faire le bay’at, il était au degré zéro. Il est arrivé au dixième degré en dix ans ! Une des caractéristiques du croyant est l’évolution perpétuelle de la foi !

Au moment du Shaam e Ghariba, Imam Sajjad (as) s’est prosterné. Il faisait tellement de ibaadats, qu’un de ses fils lui a demandé « Papa, combien allez-vous prier .. ? Diminuez un peu vos ibaadats … Vous n’arrivez pas à tenir debout ! Vous êtes devenu faible ! » Imam répondit à son fils « Ô mon fils, tu dis cela en regardant mon ibaadat… si seulement tu avais vu comment priait mon grand-père Ali ! »

Le plus gros problème dans notre communauté sont ceux qui critiquent par exemple le niyaz sans prendre conscience … Regardez ce qui se passe le jour de Arbaeen à Karbala, d’où vient cet argent ? Comment les gens arrivent à gérer tout cela ?

Comment 20 millions de personnes peuvent se rassembler à Karbala le jour de Arbaeen ? Les ruelles de Karbala sont si étroites et petites ! Que se passe t-il ? Imam Hussain (as) élargit la terre de Karbala le jour de Arbaeen...N’est-il pas le fils de Abu Turab (père de la terre) ?

Au Hajj, il y a environ 3 millions de personnes et il y a toujours des problèmes.

À Karbala pour Arbaeen, une personne mange au minimum un rotli par jour, alors combien de rotlis faut-il par jour pour tous les azaadars ? Il faudrait une usine pour cela ! Imam Hussain (as) a été tué affamé et assoiffé mais il ne laissera jamais un de ses azadaars ainsi !

Nous ne sommes pas des azaadars, nous sommes loin de l’être. Le vrai azaadar est Imam Sajjad (as) qui a passé tout le restant de sa vie à faire le azaadari et le deuil de son père.

Les waajibats sont une obligation, mais ne comparez jamais un waajibat avec le azaadari. Il est préférable d’accomplir deux rakaats avec certitude plutôt que de prier toute la nuit dans le doute.

Imam Sajjad (as) a été élevé par une Kanize après le décès de Bibi Shahr Banou. Imam la considérait comme sa maman. Au moment de manger avec toute la famille, Imam ne s’asseyait pas quand sa maman était présente aussi ; les gens lui ont demandé la raison pour laquelle il agissait ainsi et il dit qu’il ne voulait pas qu’Imam prenne un rotli alors que la Kanize, qu’il considère comme sa maman, voulait le même rotli.

Sachez que si vos parents ne sont pas contents et satisfaits de vous, vous pouvez prier toute la nuit, toute votre vie, aller au hajj, tous ces ibaadats seront inutiles.


Compte-rendu réalisé par une Kaniz-e-Fatéma

 

Menu

Les Majaliss

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Mosquée de Saint-Denis à la Réunion

Divers Majaliss

 

Le Madressa

Mosquée de Saint-Paul à la Réunion

Majaliss en vidéo

 

Les Majaliss

Mosquée de Saint-Pierre à la Réunion

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Mosquée de Saint-André à la Réunion

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

Mosquée de Mamoudzou à Mayotte

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2017 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu