Majalis de Mouliani Bashira Banou Vazir, 1er Moharram 1439 - Majaliss - Shia 974 - Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Les Majaliss > Majaliss de Saint Denis > Majaliss dames du mois de Moharram 1439 Ile de la Réunion
Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )

Majalis de Mouliani Bashira Banou Vazir
1er Muharram 1439 - Vendredi 22 septembre 2017



« On a enjolivé aux gens l'amour des choses qu'ils désirent : femmes, enfants, trésors thésaurisés d'or et d'argent, chevaux marqués, bétail et champs ; tout cela est l'objet de jouissance pour la vie présente, alors que c'est près d'Allah qu'il y a bon retour. » [Sourate Ale Imran, verset 14]

Il ne suffit pas de passer les épreuves de la vie mais il faut savoir les passer correctement. Un examen n’est pas fait pour le passer seulement, un examen est fait pour qu’on le réussisse.

Quand Imam Hussain (as) a fait son voyage vers Karbala, il a dit « Il y a une chose qui éloigne l’arrivée d’Imam e Zamana (as), c’est le fait que l’être humain est esclave de ce bas-monde. Il délaissera la religion dès qu’il remarquera qu’il ne prend plus plaisir à pratiquer la foi. »

Tout comme nous jetons un chewing-gum après avoir mâché et une fois que celui-ci n’a plus aucun goût.

Quand le Prophète d’Allah (swt) est allé au Me’raj, il a eu une longue discussion avec Allah (swt) dont la suivante, « Ô mon bien aimé, celui qui a les signes suivants est esclave de ce bas monde :

1.     Celui qui dort beaucoup, mange beaucoup, rit beaucoup et s’énerve beaucoup.

Dans notre société, l’homme qui fait les éloges de sa femme en disant que son succès vient d’elle, est mal vu, malheureusement.  Alors que l’Islam dit le contraire, derrière la réussite d’un homme se trouve les efforts d’une femme !

Le Saint Prophète (saw) déteste celui qui mange le ventre plein.  Un jour, un couple s’est disputé devant le Prophète Issa (as), le Prophète lui dit « Mais pourquoi te disputes-tu avec ta femme ?

- Car la beauté de ma femme a diminué ! Elle était plus belle avant !

Hazrat Issa (as) a dit à la femme :

- Manges-tu le ventre plein ?

- Oui

- Alors contrôle-toi et ne mange pas le ventre plein. »

La femme a adapté sa façon de manger et elle a retrouvé sa beauté.

Chez nous, la cuisine et ce qu’on mange sont devenus une grande priorité. Nous passons plusieurs heures à cuisiner plusieurs plats différents.

Imam Ali (as) a dit que celui qui mange le ventre plein est atteint de maladies, il s’éloigne d’Allah (swt) et devient paresseux lorsqu’il faut accomplir les prières.

Un jour Hazrat Moussa (as) a demandé à Allah (swt) en allant au Kohi Tour (Mont Sinaï) : « Ô Allah ! Quelle est la pire chose ?

Allah (swt) dit :

- Il s’agit de Ma colère

- Que devons-nous faire pour éviter Ta colère ?

- Si vous voulez éviter Ma colère, évitez alors de vous mettre en colère contre autrui. »

Et la plupart du temps, nous nous mettons en colère contre ceux que nous considérons comme inférieurs à nous. La colère est un feu et ce feu brûle la personne en colère avant tout. Celui qui ne contrôle pas sa colère se fait du mal à lui-même.

Ayatullah Bouroujerdi avait fait une promesse à Allah (swt) pour contrôler son nafs « Je promets d’accomplir le jeûne pendant un an à chaque fois que je blesserai quelqu’un à travers ma colère. »

Un Ayatullah raconte que Ayatullah Bouroujerdi était venu à Mashhad. En le voyant, il lui a donné sa place pour qu’il dirige la prière en assemblée. Cette même année, ce même Ayatullah a eu la chance d’aller à Najaf et là-bas c’était Ayatullah Isfahani qui dirigeait la prière. Quand il vit Ayatullah venir, Ayatullah Isfahani lui a demandé de diriger la prière. Il fut très surpris, car comparé à l’Ayatullah Isfahaani, il n’était qu’un étudiant.

A ce moment, un bruit retentit du dôme d’Imam Ali (as) et qui a atteint ses oreilles «Tu as honoré mon fils Ayatullah Bouroujerdi, alors aujourd’hui c’est moi qui t’honores ! »

Un jour Ayatullah Bouroujerdi donnait un dars du mimbar,  quand soudain, un jeune s’est levé et a dit :

- Je n’ai pas compris agha, pouvez-vous réexpliquer ?

Ayatullah lui a réexpliqué mais il ne parvenait pas à comprendre. Il fit ainsi 3 fois et encore une fois quand le jeune lui a reposé la même question en disant qu’il n’arrivait pas à comprendre, Ayatullah  s’est mis en colère et lui a demandé de s’assoir.

Ayatullah a remarqué qu’il avait blessé le jeune. A la fin du dars, alors que tous les jeunes étaient encore là, il est descendu du mimbar, il a pris son Abaa et l’a posé sur l’épaule du jeune devant tout le monde, il lui a donné 500 tomans qu’il avait dans sa poche et lui a offert un joubo[1] d’une grande valeur qui l’appartenait. Il a ensuite baissé sa tête face au jeune, il a pris sa main, l’a embrassé et s’est excusé en disant « Pardonne-moi, je ne sais pas comment j’ai pu perdre le contrôle sur mon nafs….» Un aussi grand aalim s’est excusé devant tout le monde jusqu’à ce que l’étudiant le pardonne et a ensuite accompli dès le lendemain le jeûne pendant un an en raison de cette colère qu’il n’a pas réussi à contrôler.

Mirza Isfahani Karbalai raconte que quand il est allé pour la première fois au Haram de Imam, son niveau spirituel était très élevé. Mais depuis un certain moment, il avait remarqué que ce n’était plus la même chose. Son envie de pleurer avait même diminué. Mirza Ishafani a demandé Tawassoul (intercession) à Imam afin qu’il puisse comprendre ce qui lui est arrivé. Imam lui a dit que la raison derrière cette baisse de spiritualité est le fait qu’il ne contrôle pas sa colère et qu’il prononce des mots sans se soucier de ce que la personne d’en face peut ressentir.

Ayatullah Muhammad Taqi Ba Fakhi rencontrait souvent Imam, mais c’est son frère qui a raconté cela une fois qu’il était décédé car lui ne disait rien. Son frère raconte que Ayatullah avait un jour décidé de faire le voyage de Najaf, Qum et Mashhad à pied pour accomplir le ziyarat.

En chemin, il avait beaucoup neigé et à cette époque, les routes n’étaient pas sécurisées. Il vit un endroit où des gens se reposaient et Ayatullah voulait rentrer à l’intérieur afin de se protéger de la neige. Cependant, il vit que ces gens étaient en train de pécher. Ayatullah dit que s’il rentrait,  il serait obligatoire pour lui d’encourager le bien mais aucune personne ne serait prête à l’écouter. Il entendit quelqu’un « Ô Muhammad Taqi Ba Fakhi, rejoignez-moi ».

En dessous de l’arbre, il vit Imam e Zamana. Ayatullah est resté toute la nuit avec Imam, il lui a posé des questions et Imam lui a répondu, ils ont accompli le namaaz ensemble jusqu’au moment où il devait partir. Il demanda :

- Ô Imam ne puis-je pas rester avec vous ?

- Non, vous allez encore me rencontrer deux fois : une fois à Qum et une fois à Mashhad.

Lorsqu’il est parti à Qum, il attendait impatiemment Imam pendant 3 jours. Mais son cœur s’est brisé car il s’apprêtait à partir sans avoir pu le rencontrer. Au moment de quitter la ville de Qum, il a entendu les bruits d’un cheval. Imam lui a salué et il dit :

- Ô Imam je vous ai attendu si longtemps à Qum…

- Ô Muhammad Taqi Ba Fakhi, devant le zari de ma tante, quand cette femme de Téhéran demandait des questions concernant des massael, vous lui avez répondu en baissant la tête. A ce moment là, j’étais très proche de vous, j’étais debout à côté de vous.

Il ne suffit pas de réciter des duas en attendant Imam, nous devons contrôler notre nafs, nous devons nous préparer spirituellement, acquérir la piété. Nous nous préoccupons trop de ce que pensent les gens de ce bas-monde mais souvent nous oublions que c’est ce que pense notre Imam du Temps qui compte le plus.



Compte-rendu réalisé par une Kaniz-e-Fatéma


-----------------------------------------------------------


[1] vêtement

 

Menu

Les Majaliss

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Mosquée de Saint-Denis à la Réunion

Divers Majaliss

Le Madressa

Mosquée de Saint-Paul à la Réunion

Majaliss en vidéo

Mentions légales

Les Majaliss

Mosquée de Saint-Pierre à la Réunion

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Mosquée de Saint-André à la Réunion

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

Mosquée de Mamoudzou à Mayotte

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2017 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu