Dars de Agha Mamodaly Kassamaly du 13 Ramadhan 1438 - Majaliss - Shia 974 - Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Les Majaliss > Majaliss de Saint Denis > Dars et Majaliss du mois de Ramadhan 1438
Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )

Dars de Agha Mamodaly Kassamaly du 13 Ramadhan 1438



Dans la sourate Yaseen, il y a un verset qui est « le cœur du Saint Qur’an ».

Un individu raconte qu’un jour sa mère était très malade et a été emmenée à l’hôpital. L’hôpital lui a dit que son état s’est dégradé et qu’il n’y avait plus de chance et qu’il serait meilleur qu’elle rentre chez elle.

Arrivé à la maison, sa mère ne pouvait même plus parler. Il s’est rappelé de l’importance de la récitation du salawaat et du fait de réciter 70 fois « salaamoun qawlam min rabbir rahim » en état de wuzu et en direction de la qibla. Dans ce verset, c’est Allah (swt) qui envoie Ses salutations sur Ses serviteurs. L’homme dit qu’il fit ainsi et au moment de terminer le amaal et quand il s’est dirigé vers sa mère, il la vit assise en train de parler.

Tout repose sur la confiance, certains, après des amaal, voient l’effet directement alors que d’autres doivent le répéter plusieurs fois avant de voir le résultat.

Le 5ème Imam a dit « Quand quelqu’un lit le Saint Qur’an, Allah (swt) parle avec lui. Quand il accomplit le namaaz, c’est lui qui parle à Allah (swt). »

Nous retrouvons l’histoire des As’haab al Qariyat dans la Sourate al Yaseen aux versets 13 à 30.

Allah (swt) donne plusieurs exemples dans le Saint Qur’an : « Certes, Allah ne se gêne point de citer en exemple n’importe quoi : un moustique ou quoi que ce soit au-dessus » [2 : 26]

« Ô hommes ! Une parabole vous est proposée, écoutez-la : «Ceux que vous invoquez en dehors d’Allah ne sauraient même pas créer une mouche, quand même ils s’uniraient pour cela… » [22 : 73]

« Et propose-leur l’exemple de la vie ici-bas. Elle est semblable à une eau que Nous faisons descendre du ciel ; la végétation de la terre se mélange à elle. Puis elle devient de l’herbe desséchée que les vents dispersent. » [18 : 45]

« Allah propose des paraboles à l’intention des gens afin qu’ils s’exhortent. » [14 : 25]

« Donne-leur comme exemple les habitants de la cité, quand lui vinrent les envoyés. » [36 : 13]

Si nous analysons le verset 13, « Qaryat » correspond à un endroit où des gens se rassemblent, souvent Qaryat fait aussi référence aux gens eux-mêmes.

Ce mot a une signification si vaste qu’elle comprend les villes et les villages, tels que l’Égypte, la Mecque, etc.

D’après certains commentateurs, cet endroit est Antakya, qui se trouve actuellement en Turquie.

D’après les versets, nous savons que les gens de cette ville adoraient les idoles et les Messagers étaient venus les inviter au monothéisme contre le polythéisme.

« Quand Nous leur envoyâmes deux [envoyés] et qu’ils les traitèrent de menteurs. Nous [les] renforçâmes alors par un troisième et ils dirent : "Vraiment, nous sommes envoyés à vous." » [36 : 14]

Trois Messagers étaient donc venus vers ce peuple. Nous trouvons que le premier s’appelait « Sham’un », le deuxième s’appelait « Yuhanna » et enfin, le dernier s’appelait « Polos ». Étaient-ils des Prophètes d’Allah (swt) ou des représentants du Prophète Issa (as) ? Les opinions sont très différentes selon les commentateurs à ce propos.

« Mais ils [les gens] dirent : "Vous n’êtes que des hommes comme nous. Le Tout Miséricordieux n’a rien fait descendre et vous ne faites que mentir." » [36 : 15]

Nous trouvons dans le verset ci-dessus la réaction des gens face à l’arrivée des Messagers.

Il existe encore aujourd’hui des systèmes de castes comme en Inde ou même des tribus où nous trouvons ceux qui sont supérieurs aux autres (ex : les intouchables qui sont la caste la plus inférieure). Quand il s’agit d’un Messager riche, les gens n’hésitent pas à le croire. Cependant, si c’est une personne simple ou peu riche, les gens hésitent à croire en ses propos. Ici aussi, les gens étaient étonnés de voir que c’étaient des gens comme eux qui ont été envoyés par Allah (swt). Il est important de donner de l’importance aux mots qui sont prononcés plutôt qu’à l’apparence.


Compte-rendu réalisé par une Kaniz-e-Fatéma

 

Menu

Les Majaliss

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Mosquée de Saint-Denis à la Réunion

Divers Majaliss

Le Madressa

Mosquée de Saint-Paul à la Réunion

Majaliss en vidéo

Mentions légales

Les Majaliss

Mosquée de Saint-Pierre à la Réunion

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Mosquée de Saint-André à la Réunion

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

Mosquée de Mamoudzou à Mayotte

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2017 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu