Dars de Agha Mamodaly Kassamaly du 11 Ramadhan 1438 - Majaliss - Shia 974 - Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Les Majaliss > Majaliss de Saint Denis > Dars et Majaliss du mois de Ramadhan 1438
Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )

Dars de Agha Mamodaly Kassamaly du 11 Ramadhan 1438



« Cela est une des merveilles d’Allah. Celui qu’Allah guide, c’est lui le bien-guidé. Et quiconque Il égare, tu ne trouveras alors pour lui aucun allié pour le mettre sur la bonne voie. » [18 : 17]

Une question se pose alors : Si Allah (swt) ne guide pas un individu et que ce dernier s’égare du droit chemin, est-ce que c’est de sa faute ? Qu’en est-il alors du Jour du Jugement, du Paradis et de l’Enfer dans ce cas ? Où se situe donc la Justice Divine si Allah (swt) ne montre pas le droit chemin ?

Il y a deux niveaux de guidance : Primaire et Secondaire. Toutes les personnes ont bénéficié de la guidance primaire, croyants ou non.

« Nous l’avons guidé dans le chemin, qu’il soit reconnaissant ou ingrat » [76 : 03]

« Ne lui avons-Nous pas assigné deux yeux, et une langue et deux lèvres ?» [90 : 8-10]

La guidance primaire est aussi étroitement liée à la conscience et la morale, exemple : Nous savons tous qu’il est mauvais de voler, peu importe la religion à laquelle nous appartenons.

Il est écrit dans le Saint Qur’an que ce Saint Livre a été envoyé pour guider l’Humanité, les Hommes et non les musulmans uniquement. Il y a ce genre de guidance qui est rejeté par les individus alors qu’elle se présente à eux.

Celui qui agit bien après avoir reçu la guidance primaire et qui en est reconnaissant, il bénéficie du Tawfeeq, d’une aide.

« Quant à ceux qui se mirent sur la bonne voie, Il les guida encore plus et leur inspira leur piété. » [47 : 17]

Un homme catholique d’Ouzbékistan étudiait et il voulait aller très loin. Il est allé à Rome, au Vatican, où il a continué ses études. Le pape de cette époque l’appréciait beaucoup et avait énormément confiance en lui. Un jour, le pape est tombé malade et l’a appelé :

- Aujourd’hui, je ne pourrai pas donner le sermon. Je te laisse donner le sermon et discuter avec les gens.

L’homme en question partit et après avoir terminé, il revint voir le pape. Ce dernier a demandé à l’homme ce qu’il avait dit. Il dit :

- Nous avons discuté de la partie où le Prophète Jésus (as) a dit qu’un Prophète allait venir après lui.

Le pape lui a demandé :

- Qu’est-ce qui a été dit lors de la discussion ?

- Des gens pensaient qu’il s’agissait du Saint Esprit. Que pensez-vous de cette discussion ? Quel est votre avis ?

Le pape lui dit :

- Tu verras dans cette salle divers livres, ouvre-les à ces numéros de pages et lis. Tu sauras par toi-même.

Après avoir lu, il est revenu et le pape lui a demandé ce qu’il a lu :

- J’ai lu que le Prophète dont parlait le Prophète Jésus est le Prophète Muhammad (saw), le Prophète de l’Islam. Vous êtes au courant de cela… Mais pourquoi n’acceptez-vous pas l’Islam comme étant la vraie religion ?

- Si aujourd’hui je me convertis à l’Islam, tous les catholiques se manifesteront et cela pourrait créer un grand désastre. Je ne divulgue pas ces informations pour éviter le désastre.

- Je veux me convertir à l’Islam et je veux en savoir plus.

Le pape dit :

- Je te donne l’autorisation. Va en Égypte à al Azhaar. Ils ont une grande école où tu pourras apprendre. Promets-moi une chose. Le Jour du Jugement, sois témoin que j’ai accepté le Prophète Muhammad (saw) de tout mon cœur.

L’homme est parti en Égypte et a appris beaucoup de choses, notamment concernant le Shiisme. De là, il est parti à Najaf et depuis, il a le titre de Sheikh ul Islam et est devenu un grand aalim. Il a également écrit un grand livre sur l’évènement de Karbala.

Allah (swt) guide chaque individu, mais celui qui accepte la guidance, Allah (swt) l’aide à aller plus loin et lui donne le Tawfeeq. Ne dites jamais qu’Allah (swt) ne vous a pas guidé ou n’a pas guidé untel !

La deuxième question qui a été posée : Où s’est déroulé l’histoire des As’haab e Kahf et où sont-ils actuellement ?

Il y a pas mal de divergences à ce sujet, certains historiens disent que cela s’est passé en Syrie, d’autres disent qu’il s’agissait de la Jordanie où une mosquée a été construite.

En Turquie, la troisième plus grande ville s’appelle Izmir. Près de cette ville, il y a un endroit appelé Afsoos, près de cet endroit il y a une montagne visible de cet endroit-même. Dans cette montagne se trouve plusieurs tombes et les tombes disent que l’histoire des As’haab e Kahf s’est déroulée ici et que ces derniers ont été enterrés à cet endroit.


Compte-rendu réalisé par une Kaniz-e-Fatéma

 

Menu

Les Majaliss

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Mosquée de Saint-Denis à la Réunion

Divers Majaliss

Le Madressa

Mosquée de Saint-Paul à la Réunion

Majaliss en vidéo

Mentions légales

Les Majaliss

Mosquée de Saint-Pierre à la Réunion

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Mosquée de Saint-André à la Réunion

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

Mosquée de Mamoudzou à Mayotte

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2017 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu