Shia 974 (Chiite Réunion) - L'Histoire de l'Islam - Shia 974" Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

L'Histoire de l'Islam > L'Histoire de l'Islam
Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )
L'Histoire de l'Islam

 

L’EXISTENCE D’ALLAH

 

La base de l'Islam se repose sur la croyance intransigeante qu'Allah, l’unique et véridique Dieu, existe.

Il n'y a aucune preuve scientifique indubitable qu'Allah existe. Cependant, la conception et l'existence de notre univers et de tout ce qu’il contient, nous amène à nous rendre compte qu'il est plus difficile de réfuter l’existence de Dieu que de la prouver.

« Quand je vois les splendeurs du cosmos, je ne peux pas m’empêcher de croire qu'il y a une Main Divine derrière chacune d’elle. » (Albert Einstein)

Que savons-nous donc ?

- Il y a un modèle de création à travers l'univers : par exemple, les forces de gravité des planètes et du soleil, les forces de gravité de la lune et de la terre etc.

- Il y a une uniformité dans les lois de la création (physique, mathématiques etc.) : par exemple, les  forces électrostatiques (les atomes sont comme de petits systèmes solaires), les forces du mouvement (l'électricité qui circule dans un fil électrique est semblable à l'eau qui coule dans un tuyau)

- L'univers semble être minutieusement en accord à notre existence. Toutes les constantes dans les cieux et sur la terre ont été assujetties pour s'assurer que la vie et l'humanité puissent s’y épanouir. C'est un fait certain vu les preuves existantes. Si certaines propriétés physiques étaient légèrement différentes, même dans une proportion de 1 sur 1060, nous ne serions pas ici. C'est comme si on doit atteindre une cible de 12 pouces de l'autre côté de l'univers observable.

- Les scientifiques chrétiens et musulmans de ce monde sont unanimement d’accord sur le fait que ces constantes ont été établies dans un but précis et en toute intelligence.

« Le système le plus beau du soleil, des planètes et des comètes, ne peut provenir que du conseil et de la domination d'un Être intelligent [...] Cet Être régit toutes les choses [. . .] en tant que Seigneur de tout l’univers. » (Isaac Newton)

Une « autre preuve de l'existence de Dieu […] découle […] de l'impossibilité de concevoir cet univers immense et merveilleux […] comme résultant d’un pur hasard ou d’une nécessité. » (Charles Darwin)

De nos jours, les scientifiques considèrent que la théorie du "Bing Bang" sur la création de l'univers est la plus fiable et comporte le plus de preuves qui la confirment.

Selon cette théorie, l'expansion de l'univers a débuté par un événement explosif, appelé "Bing Bang" et c’est également à cet instant précis que le Temps a démarré. Bang !

Cependant, la théorie classique du "Bing Bang" n'explique pas ce qui a causé le "Bing Bang". Les scientifiques rencontrent donc un problème. Sans Allah, le "Bing Bang" est impossible.

« Ceux qui mécroient n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre étaient bel et bien cousus ? Ensuite Nous les avons dégagés tous deux, et Nous avons désigné de l’eau tout être vivant. Ne croiront-ils donc pas ? » [Saint-Coran, Les Prophètes (21 : 30)]

« Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. La terre était absolu chaos ; ténèbres sur la surface de l’abîme ; mais l’Esprit de Dieu frémissait sur la face des eaux. Dieu dit : “Que la lumière soit !” et la lumière fut. Dieu vit la lumière : oui, c’était bien…Dieu sépara la lumière des ténèbres. [La Genèse (1:1-4)]

La Science accepte également la théorie de l'évolution de Darwin qui montre que la vie a évolué en s'adaptant à son environnement. L'Islam confirme cette théorie dans une large mesure mais nous avons des points de vue divergents en ce qui concerne la création de l'humanité.

Le Saint-Coran précise que le Prophète Adam A.S. était digne du culte quand Allah lui a donné un "rouh" (une âme). C’est ce qui distingue l'être humain des autres créatures et nous ne croyons pas que l'homme a simplement évolué des singes.

Les scientifiques avancent d’un pas et se basent sur les preuves pour conclure en toute logique que l'univers a été intelligemment mis en place par une source, c’est-à-dire un seul Dieu. L’unicité de cette source s’explique par :

- l'uniformité dans les fonctionnements des lois de la nature à travers tout l'univers

- l'origine commune de toute chose dans l'univers

- et le modèle (ou conception) de la vie à travers toutes les espèces.

« D’enfant, Dieu n’en a point adopté ; et de Dieu, point n’en existe en Sa compagnie, ou alors chaque Dieu s’en irait avec ce qu’Il a créé et Ils se montreraient certes les Uns sur les Autres ! … Pureté à Dieu de ce que ceux-là décrivent » [Saint-Coran (23 : 91)]

Face à une telle évidence scientifique, la justice exige que nous reconnaissions le Créateur.

« Car depuis la création du monde, les qualités invisibles de Dieu (sa puissance éternelle et sa nature divine) ont été clairement observées, ayant été compris grâce à ce qui a été réalisé ; aussi, les Hommes n’ont aucune excuse valable. » [Épître de Paul (23 : 91)]

 

LES PREUVES DE L’EXISTENCE DIVINE

 

-   Vous avez devant vous cet ordinateur : vous savez qu’il n’est fabriqué ni par moi, ni par le propriétaire du magasin où je l’ai acheté. Il a sûrement un fabricant dont on ignore le nom, que l’on ne veut même pas connaître. Il n’a pas existé de lui-même.

« L’univers m’embarrasse et Je ne puis songer

 Que cette horloge existe et qu’elle n’ait point d’horloger. »

Cette citation est de Voltaire qui était étranger à tout esprit religieux. Il était anticlérical, dénonçait les dogmes religieux, mais croyait à un Dieu Créateur, à un « éternel géomètre. »

-   Les exemples ne manquent pas, mais pour colorier notre cours je vous citerai celui d’un beau bâtiment dont les plans sont bien conçus, on peut comprendre que l’architecte, le maçon, les ouvriers, les menuisiers étaient, chacun dans son domaine, des experts. . . . .

Rien sur cette terre n’existe sans qu’il n’ait été fabriqué par quelqu’un : du crayon de l’écolier à la voiture de son papa, des ustensiles de cuisine, des meubles, des médicaments, en passant par les bijoux de maman et autres. . . .

Les objets de ce monde sont divisés en deux catégories :

-   Ceux qui sont perceptibles par l’un des cinq sens que nous possédons : la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher : les yeux pour voir, les oreilles pour écouter, le nez pour sentir les odeurs agréables ou non, la langue pour goûter le salé, le sucré et l’amer, les mains pour éprouver le froid et le chaud comme l’âpre et le doux.

-   Ceux qui sont imperceptibles par les sens mais l’existence est déduite ou prouvée par l’observation de leurs effets ou de leurs manifestations. L’esprit intervient là où les sens se rétractent. L’homme est doté de l’intelligence, ce qui le différencie de l’animal. Il analyse, il réfléchit, il raisonne.

« Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas et Dieu est sensible au cœur, » disait Pascal.

Un homme qui se trouve seul sur une île, qui ne sait rien de la religion, dira en son for intérieur qu’il y a un Créateur, que ce monde n’est pas un hasard !

La Croyance en Dieu est la nature humaine, elle ne s’apprend pas, elle n’est pas acquise, elle est ancrée chez l’homme comme ses propres natures.

Voyez depuis ces temps que la terre existe, voyez les autres peuples d’Afrique, de Madagascar ou de l’Inde, là où la religion n’a pas pénétré, ils croient à un ou plusieurs dieux, ils croient à un Etre Suprême ! L’homme a toujours cru en Dieu !

A l’appui de mes affirmations, je vous relève quelques exemples de l’Existence Divine à partir des choses imperceptibles :

-   Voyons l’électricité : rien n’apparaît, ni la forme, ni la couleur, ni son mode de circulation, ni son système (positif, négatif), tandis qu’elle existe, deux fils métalliques sont reliés à l’arrivée du courant et on le constate par l’allumage de l’ampoule, ou du témoin du fer à repasser. . . . sans qu’elle soit perceptible à la vue !

-   La gravitation : elle n’est pas visible, mais la chute du corps est l’effet qui montre que la terre attire vers lui. Plus un corps est lourd, plus il tombe rapidement. Prenons l’exemple d’une feuille de papier et d’un poids d’un kilo. La feuille plane alors que le poids tombe en fractions de seconde verticalement !

C’est la gravitation ou l’attraction terrestre qui retient nos pieds sur le sol.

La force de la gravitation maintient les planètes en orbite autour du soleil. Regardez depuis le temps qu’elles existent, avez-vous jamais entendu que la lune s’est affrontée contre la terre ? La lune tourne sur elle-même tout en tournant autour de la terre en 29 jours et quelques heures. Ce mouvement n’a jamais changé, malgré qu’on dise que les jours passent vite, que le Mois de Ramadhan nous a vite quitté !

De  même la terre, tout en tournant sur elle-même en 24h, tourne autour du soleil en 365 jours et un quart, d’où l’année bissextile tous les quatre ans et cette dernière emmène, avec elle, la lune dans son parcours ! Les vitesses sont les mêmes ! Jamais la terre n’a laissé la lune derrière elle ! Ni la lune n’a devancé la terre ! Elle n’a pas accéléré son mouvement pour dépasser la terre !

Regardez un cycliste ou un coureur, il se fatiguera à la fin de son parcours ! Le moteur de la  voiture pourrait se chauffer après plusieurs centaines de kilomètres de route !

-   Le magnétisme : rien ne se voit, cependant le morceau de fer est attiré par l’aimant. Il y a des tourne vis aimantés qui, une fois posés sur la tête d’un vis, celui-ci se colle au bout du premier !

-   La radiation invisible : on capte la lumière blanche au travers d’un prisme, on trouve les sept couleurs de l’arc-en-ciel, avec le rouge au départ et le violet à la fin, de l’autre côté du prisme.

William Herschel plaça un thermomètre à mercure dans le spectre obtenu par le prisme. Il mesura la chaleur de chaque couleur. Il trouva que la chaleur était la plus forte du côté du rouge, y compris là où il n’y avait plus de lumière. Les infrarouges furent découverts en 1800. Il sut qu’au-delà de la perception visuelle existait une radiation. Infra signifie en latin « en deçà de. »

Elle est utilisée dans les lampes, les fibres optiques, les télécommandes, les ordinateurs, et aussi pour le contrôle des billets de banque !

En 1801, Johann Wilhelm découvrit l’ultraviolet en plaçant une certaine quantité de chlorure d’argent à l’endroit où se terminait le violet du spectre du prisme.

Ultra, du latin, signifie « au-delà de. »

Les rayons ultra violets sont nocifs, mais en petite quantité, ils sont bénéfiques dans le traitement de certaines maladies, telles pour la fixation de la vitamine D, le traitement du rachitisme. . . . .

-   L’atmosphère : une enveloppe gazeuse qui recouvre la terre comme la pelure d’une pomme. C’est la force d’attraction terrestre qui retient l’atmosphère autour du globe. Vue de l’espace, il ressemble à un halo de lumière bleu foncé sur un horizon en forme de courbe. Elle nous fournit l’air que nous respirons, ses gaz retiennent la chaleur dont bénéficie la terre, sa couche d’ozone nous sert d’écran contre le rayonnement solaire nocif.

Elle agit comme une serre et permet de réduire la perte de chaleur de la terre vers l’espace, ce qui permet à notre planète de demeurer assez chaude pour que puisse naître et se conserver la vie.

Lorsque les plantes apparurent, elles transformèrent une grande partie du gaz carbonique en oxygène. Ce processus se poursuit aujourd’hui et l’atmosphère est composée aujourd’hui de trois-quarts d’azote et d’un quart d’oxygène.

Une partie des rayons ultra violets sont absorbés par les molécules de gaz de l’atmosphère. Ils peuvent être réfléchis par le sol en fonction de la nature du sol.

Ils peuvent pénétrer dans la couche profonde de la peau. Ils sont responsables du bronzage de la peau. Ils favorisent le vieillissement de la peau, l’apparition des rides, le cancer de la peau. Pour se défendre, la peau libère un pigment brun qui les absorbe.

-   Comparée à la terre, la lune, par contre, est sans atmosphère, le champ magnétique y est faible et la pesanteur six fois moindre. La pomme de Newton, au lieu de tomber sur le sol, s’envolerait sur la lune !

Je n’entre pas en détail, n’étant pas moi-même expert en la matière, je voudrais seulement résumer qu’Allah a doté l’homme de tout ce qu’il faut pour se protéger et vivre convenablement sur ce globe.

Les savants n’ont rien créé. Ils ont découvert ce qu’Allah a formé, ils mettent en pratique leurs recherches, sans rien apporter d’eux-mêmes comme leur propre création, n’étant pas créateurs mais observateurs !

Ce qu’ils fabriquent est fourni par les substances créées par Allah, le chirurgien ne fera que transplanter le cœur formé par Allah ou bien il prélèvera une veine au niveau de la jambe pour le pontage du cœur, etc.

« Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme, » est la formule qu’on apprend sur les tables de l’école, durant les cours de Physique-chimie.

-   Les sons inaudibles : ils ne sont pas perçus par l’oreille humaine, tandis qu’ils existent. On les appelle « ultra sons », ceux qui ont une fréquence trop élevée et « infra sons » ceux qui, par contre, ont une fréquence très faible.

Certains animaux tels les chiens et les chauves-souris peuvent entendre et émettre ces sons comme les éléphants aussi. Ils sont utilisés pour des fins médicales et technologiques, pour chasser les animaux nuisibles tels les rongeurs et les moustiques (mosquito) !

Il y a le « supersonique » dont la vitesse est supérieure à celle du son : le son se propage à la vitesse de 340 mètres/seconde soit 1225 Km/heure dans l’air, tandis que celle-ci est de 5400Km dans l’eau de mer !

-   L’intelligence : les autres ne peuvent pas connaître mon intelligence avec leurs cinq sens, mais ils doivent déduire son existence à partir des effets qu’elle produit.

« L’homme est derrière sa langue, dès qu’il parle on connaît sa valeur, » dit l’Imam Ali (a.s). On le reconnaît par son langage.

On peut construire mentalement, en un rien de temps, et sans aucune difficulté, une tour semblable à la Tour Eiffel, dont la construction exige de longues années, des tonnes de matériaux et des centaines d’ouvriers !

Les autres en sont ignorants car celle-ci n’est ni visible, ni audible. Moi-même, je ne la vois que dans ma pensée, par imagination.

L’amour et la haine ou d’autres sentiments : nul ne peut comprendre le choix de l’autre, ni ce que l’autre aime ou déteste, sans les effets et les réactions qu’ils produiront, car ils ne sont ni visibles, ni audibles, ni sensibles au toucher !

« Est-ce qu’un enfant cherche à expliquer par la raison l’amour de sa mère ? » demande Gandhi.

La vie : on peut nier l’existence de Dieu, mais personne ne peut nier l’existence de la mort ! On peut réparer l’électricité, le moteur d’une voiture, la toiture d’un immeuble, mais le meilleur médecin du monde reste impuissant devant un homme dont le cœur s’est arrêté de fonctionner ! Il suffit de le ranimer par un massage cardiaque, de faire circuler le sang dans les veines comme on ferait dans un véhicule à gas-oil lorsque des bulles d’air empêchent la bonne circulation du carburant, de changer son cœur par un autre plus puissant, l’homme est capable de marcher sur la lune, mais reste impuissant devant son frère qui rend son dernier souffle sur la table de l’opération !

Rien de tout cela, alors que l’homme est le même, il n’a jamais été malade, on ne lui a enlevé aucun organe, il est robuste, en bonne santé, il était en train de parler ou de manger ou de courir, brusquement tout s’est arrêté ! Les uns le nomment l’âme, les autres Rouh ! Elle l’a quitté sans que personne ne s’en aperçoive ! Comment est l’âme, de quelle couleur est-elle, de quelle forme, combien pèse-t-elle. . . . ?

En parlant, bien sûr de l’organe, on ne cesse de demander à cor et à cri le don d’organe, on réalise des conférences, des manifestations, dans ce but, alors qu’avec la technologie moderne, il serait, aujourd’hui, plutôt facile de fabriquer un organe de notre choix !

-   L’univers est trop vaste pour le comprendre. L’homme est plus grand que l’univers.

L’Imam Ali dit : « l’homme est Aalamé Akbar, le plus grand monde, » comparé à cet univers. Si l’homme arrivait à comprendre ce qu’il est, d’ailleurs il ne le pourra pas, bien sûr, il comprendrait ce qu’est Dieu. Cette pensée n’est pas mienne, elle vient de notre Maître, le Commandeur des Croyants, l’Imam Ali (a.s):

« MAN  ARAFA  NAFSAHOU  FAQAD  ARAFA  RABBAHOU »

Celui qui connaît son Nafs, son “moi”, sa personne, connaît son Seigneur.

« Connais-toi toi-même, » cette inscription placée sur le fronton du temple Grec, attribuée à tort à Socrate, est très célèbre.

-   Un atome contient un noyau en son centre et des électrons qui tournent autour du noyau. Celui-ci contient des protons et des neutrons.

-   L’atome vient du grec qui signifie indivisible, insécable. C’est la plus petite partie d’un corps. Le nom est resté, mais on peut, aujourd’hui, arracher les électrons de l’atome. Il a la taille d’un dixième de millionième de millimètre ! Le noyau est cent mille fois plus petit que l’atome ! L’électron est cent millions de fois plus petit que l’atome ! Il y a onze milliards de milliards d’atomes dans un milligramme de fer !

Comme le noyau est très petit, la masse d’un atome est, donc, très concentrée. Ainsi, si on supprimait le vide qu’il y a autour des noyaux des atomes, la terre pourrait tenir dans une sphère de seulement 180m de rayon, au lieu de 6000km actuels !

Tout ce qu’on voit dans l’univers est perceptible dans le seul atome !

« Deux choses remplissent mon esprit d’une admiration et d’un respect incessants : le ciel étoilé au-dessus de moi et la loi morale qui est en moi. »

Emmanuel KANT

« La science ne peut pas prouver que Dieu n’existe pas, car il y a quelque chose qui lui échappe par nature. »

Emmanuel KANT

-   Essayez de casser un verre ou une assiette en verre, les morceaux s’éparpilleront çà et là sur le sol, sans ordre ni harmonie. Si le Big Bang a lieu, je ne le nie pas  et admettons qu’il ait lieu.

-   Comment se fait-il que, dans l’univers, toutes les planètes se soient placées en ordre, tournent dans leur orbite conformément à la loi de la nature, comme si elles étaient  installées par une Main Invisible !

Voir le Verset du Coran cité dans l’opuscule, au début de ce document.

Ce n’est ni un accident, ni un hasard.

Qui a créé la matière première qui s’est explosée ? Si elle a un Créateur, pourquoi ne créerait-Il pas un être humain comme Il a formé la matière ?

Prenez une poignée de caractères d’imprimerie et jetez-les sur une surface pour qu’ils se disposent d’une manière à constituer un poème d’un célèbre poète ?

Ou bien donnez cet ordinateur à un enfant de trois ans pour qu’il écrive le théorème de Pythagore en jouant avec le clavier.

La Force qui a créé des milliards de galaxies et d’autres phénomènes merveilleux à partir de la matière est le signe de l’existence d’une guidance instruite et d’une conscience sage.

-   Si l’évolution selon Darwin a existé, admettons qu’elle ait lieu, je l’accepte, elle a vraiment lieu, mais pas dans le sens où l’homme descend du singe ! Pourquoi les singes ne se transforment-ils plus en hommes ? Et les autres animaux, que sont-ils devenus par la loi de l’évolution ? Et l’homme que va-t-il devenir ?

Qui a créé le singe ? Il n’est pas venu tout seul ! Celui Qui a créé le singe la première fois, sans modèle ni exemple, ne peut-Il pas créer l’homme pour qu’il descende du singe ?

« Nous avons, certes, créé l’homme dans la forme la plus parfaite, »

dit le Saint Coran, dans la Sourate At Tîne, 95, au Verset 5, alors que ce même homme veut avoir pour ancêtre un animal ! Quelle insulte !

Allah a créé Adam à partir de l’argile. C’était une figure, une statue debout sur ses pieds, inanimée, elle ne bougeait pas. Lorsqu’Allah y insuffla l’âme ou le ROUH, elle se déplaça. Il y eut une évolution ! Tant que le Rouh n’y pénétra pas, elle resta sous la forme de statue, sans plus !

L’homme d’aujourd’hui n’est pas celui de la préhistoire. Allah a envoyé, en plus des Sahifà ou feuillets, quatre Livres Célestes, suivant l’évolution mentale et les progrès de la civilisation de l’homme. La Loi Divine a suivi cette évolution pour se parfaire dans le Coran qui est éternel.

L’enfant d’aujourd’hui est plus avancé par rapport à son père et, surtout, son grand-père qui, à cet âge, ne possédait pas l’esprit de son petit-fils ! L’environnement dans lequel grandit l’enfant de notre époque a changé, il est à l’antipode de ce qu’il était il y a cinquante ans !

-   Regardons l’homme : une industrie fonctionne à l’intérieur de lui. Il mange et boit. Sa nourriture passe dans le ventre, y est broyée,  se dirige dans l’intestin grêle pour être réduite comme une pâte. Il la digère pour en extraire de l’énergie et les nutriments et évacue le surplus en matière fécale.

Les éléments se partagent dans l’organisme, donc, chacun suivant son chemin. L’urine est secrétée par les reins par filtration du sang et expulsée hors du corps par le système urinaire. Le sang est mis en mouvement par le cœur qui permet sa circulation dans tout l’organisme.

Quand l’enfant devient pubère, on constate de nombreux changements suivant qu’il est garçon ou fille.

Quand un bébé vient au monde, les glandes lactifères de sa maman se préparent immédiatement pour produire le lait nécessaire à l’alimentation du nouveau-né. Il est adapté au système digestif et aux besoins alimentaires de l’enfant. On fabrique et vend plusieurs qualités de lait en pharmacie, mais rien n’égale le lait maternel ! La maman est dotée d’un système pour nourrir son bébé, les médecins n’ont fait que copier sur elle pour fabriquer la tétine comme les savants ont copié sur l’oiseau pour créer l’avion !

-   Le corps humain est structuré en petites unités appelées cellules, nom tiré du latin qui signifie “ petite chambre, “ à cause de sa ressemblance à la cellule d’un monastère. Chacune est un organisme vivant. Elle comporte la plupart des métaux, tels le fer, le calcium, en plus de l’oxygène, l’hydrogène, l’azote et le soufre. Son nombre dépasse des milliards dans un corps humain.

Le sang, après avoir nourri les cellules, absorbe les substances toxiques qui ont été accumulées et retourne au cœur avec une couleur terne. Il traverse les poumons – véritable filtre – et sera redistribué au corps entier sous une couleur rouge éclatant.

Une autre partie des matières empoisonnées disparaît par les reins afin qu’aucun désordre ne vienne désorganiser le travail général de l’organisme.

Tout ceci se déroule dans un ordre parfait, précis, structuré, planifié, dans un laps de temps régulier, sans bruit ni fracas.

-   L’œil est l’organe de la vision. Sa fonction est mystérieuse. Il voit une chose, communique au cerveau par le nerf optique qui transmet le message dans un temps incalculable !

Comment arrive-t-on à reconnaître, par un seul coup d’œil, une personne qu’on avait vue, il y a de cela vingt ans, qui réapparaît devant soi ? La mémoire, enterrée sous des tonnes d’archives,  renaît brusquement !

« La pensée même de l’œil me glace le corps ! »

(Charles DARWIN, le 03 Avril 1860, dans une de ses lettres)

Celui qui est étonné, frappé, pétrifié par les seules fonctions de ce petit organe appelé l’œil, comment peut-il comprendre l’homme entier, cet être mystérieux, ce qui le poussa à formuler sa fameuse théorie de l’évolution !

   -   Avant de terminer, je vous cite l’exemple du moustique dont parle le Saint Coran, dans la Sourate Al Baqarah, Verset 26 :

« Certes, Allah ne gêne point de citer en exemple n’importe quoi : un moustique ou quoi que ce soit au-dessus. . . . . »

Le moustique dépasse très rarement 10mm. Il porte une paire d’ailes membraneuses, longues et étroites, pourvues d’écailles. Une seconde paire lui sert de balanciers. Il a un corps mince et des pattes longues et fines. La tête est dépourvue d’ocelles et munie d’antennes. La femelle possède de longues pièces buccales. Le thorax présente un segment médian et l’abdomen dix segments aux diverses fonctions de respiration et d’alimentation. La femelle, afin d’assurer le développement de ses œufs, a recours à des repas de sang.

La trompe de la femelle est composée de stylets qu’elle enfonce dans l’épiderme jusqu’au capillaire sanguin. Les stylets délimitent deux canaux : l’un injecte une salive anesthésiante et anticoagulante (un véritable laboratoire avec un espace large, des matériels sophistiqués et des laborantins aux diplômes universitaires obtenus après plusieurs années d’études médicales serait exigé !) tandis que l’autre aspire le sang de 4 à 10 ml en une ou deux minutes !

Ce sang arrive dans l’estomac du moustique, franchit la paroi stomacale et se retrouve dans ses glandes salivaires, ensuite inoculé à son hôte, lors de la piqûre, par la salive infectée !

Placez un moustique de 1cm devant l’homme de 180 cm et comparez leur organisme avec leurs fonctions compliquées !

 

HISTOIRE ET TRADITIONS

 

On demanda à un bédouin d’apporter un indice qui prouve l’Existence d’Allah.

« La fiente indique la présence d’un chameau, le crottin celle de l’âne et ces traces de pas celle d’un homme. Que dire alors d’un ciel avec des constellations, d’une terre avec des vallées et d’une mer avec des vagues ! Ne montrent-ils pas la Présence d’un Créateur ? » Répondit-il.

La même question fut posée à Imam Djafar as-Sadiq A.S. qui donna cette réponse :

« Voilà un rempart solide et lisse, la coquille de l’œuf. Il n’a ni porte, ni fenêtre. Sa face externe a l’aspect de l’argent tandis que son intérieur est celui de l’or pur.

Tout d’un coup son mur se brise et il en sort un poussin doté de l’ouïe et de la vue, à l’aspect doux et une voix agréable ! »

Une personne renia Dieu en présence de l’Imam Jaafar as Sadiq (a.s).

« As-tu jamais pris la mer ? Lui demanda l’Imam.

- Si, lui répondit-il.

- As-tu vu ses abîmes terrifiants ? Lui questionna l’Imam.

- Un jour des vents terribles se déchaînèrent brisant le navire et noyant les marins. Je me suis accroché à une planche qui me jeta sur la côte, expliqua-t-il.

- Alors, en ce moment, de Qui espérais-tu le secours ? Lui demanda Jaafar as   Sadiq (a.s)  Il se tut et ne prononça aucun mot.

- C’était justement du Créateur, de l’Etre Suprême que tu demandais le secours !» lui répliqua l’Imam (a.s).

On demanda à un savant :

« Qu’est-ce qui prouve l’existence de Dieu ?

- La feuille du mûrier ! Son goût, sa couleur, son odeur et sa nature sont-ils identiques à vos yeux ? Leur questionna-t-il à son tour.

- Oui, répondirent-ils.

- Et, cependant, le ver à soie en mange et il donne de la soie, l’abeille en fait du miel, l’ovin en sort de la fiente, la gazelle produit du musc dans ses glandes !

Comment se fait-il que ce que ces créatures produisent diffère alors que la feuille du mûrier est unique ? Demanda-t-il de nouveau.

Voilà ce qui prouve qu’un Etre suprême existe, qu’Il est Le Créateur, »

Expliqua-t-il.

 

MEDITATION

 

-   Si l’écorce terrestre était plus épaisse qu’elle ne l’est, de la valeur de quelques centimètres, elle absorberait tout le gaz carbonique et l’oxygène de l’atmosphère et la vie sur terre serait impossible.

  Si l’épaisseur de l’atmosphère serait inférieure à ce qu’elle est, les météores qui se consument, par millions, tous les jours, dans la couche externe de l’atmosphère, frapperaient toutes les parties de la sphère terrestre et brûleraient toute matière combustible.

-   Si le soleil n’avait que la moitié de son rayonnement actuel, nous serions tous gelés et si, par contre, son rayonnement augmentait de moitié, nous serions, depuis longtemps, réduits en cendres.

-   Si la distance de la lune à la terre était de 20.OOOkm au lieu de 384.OOO km actuels, les marées seraient si fortes que la terre serait entièrement submergée, deux fois par jour, par des flots capables d’éliminer les montagnes.

-   Si le taux de l’oxygène dans l’atmosphère était de 50% au lieu de 25% actuel, tout ce qui peut se consumer dans l’univers serait menacé de l’inflammation, à tel point qu’une seule étincelle suffirait pour brûler toute une forêt.

-   Si, par contre, le taux d’oxygène n’était que de 10%, la civilisation humaine n’aurait pas pu atteindre son niveau actuel.

-    Sans la pluie, la terre serait réduite à un désert sans vie.

-   Sans les vents, les mers, les océans et rivières, la vie deviendrait impossible.

-   Si, dans l’atome, les électrons étaient collés aux protons, ou les atomes étaient collés les uns aux autres, en supprimant le vide qui y existe, le globe terrestre aurait le volume d’un œuf ! Où seraient, donc, la place de l’homme et celle des autres créatures vivantes ?

-   Sans les montagnes, la terre serait partie en éclats !

 

REFERENCES CORANIQUES

 

Sourate Al Baqarah,

Al Isrà,

Al Hijr,

Al Ambiyah,

An Nahl,

An An’àm,

Ad Dàriyàt,

At Tour,

Louqman,

Al Hijr,

At Tariq,

 2,

17,

15,

21,

16,

06,

51,

52,

31,

15,

86,

Verset 164

85

20

30

11

101

47

35/36

11

22

5/7

      

 Article : Nissarhoussen RAJPAR

 

 

Menu

 

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Cours du Madressa

Divers Majaliss

 

Le Madressa

Activités du Madressa

Majaliss en vidéo

 

Les Majaliss

Cours Islamiques

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Les Saints Prophètes

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

La Bibliothèque

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2017 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu