Shia 974 (Chiite Réunion) - Divers articles - Shia 974" Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )
Divers articles

2 Octobre 2009


Le concept de l'amitié en islam


L’Homme est un animal social. Nous avons tous besoin d’amis. Sur Internet, nous voyons que des  programmes qui ont pour objectif d’aider les personnes à communiquer ensemble malgré les distances qui les séparent (msn, facebook) ou à retrouver les amis qu’elles ont perdus de vue (copainsdavant) se développent de plus en plus. Cela nous montre que l’amitié est universelle et ne se cantonne pas à l’Islam. Nous avons tous expérimenté les joies et les malheurs de l’amitié. Certains amis ont fait de nous la personne la plus heureuse du monde. D’autres, au contraire, nous ont minés la vie. Il est donc très important de choisir les bons amis…

Le chien est connu comme « le meilleur ami de l’Homme ».  Même si le chien est nadjiss en Islam, nous devons reconnaître les qualités de cette créature d’Allah SWT. Les personnes qui sont aveugles tirent un grand avantage de la compagnie d’un chien. Le chien est un ami pour l’aveugle car il lui est fidèle et lui sert de guide.

Certains d’entre nous avons déjà voyagé en compagnie de quelqu’un que nous ne connaissions pas auparavant. Nous nous sommes tout à coup retrouvés assis près d’une personne dans le train ou l’avion. Nous sommes devenus amis le temps du voyage. C’est le premier degré de l’amitié. Vous connaissez tous le « Rissalatal Houqouq » d’Imam Zainoul Abidine A.S. dans lequel il évoque les droits du namaz, les droits des êtres humains etc. Notre 4ème Imam A.S. consacre quelques lignes au compagnon de voyage. Même une personne qui voyage avec nous pour un petit laps de temps a des droits que nous devons respecter ! Imam dit que nous devons être doux et gentil envers elle, avoir des paroles respectueuses et lui demander la permission avant de partir. Imam nous explique que nous avons des droits envers le compagnon de voyage car les quelques heures que nous avons passées en sa compagnie peuvent avoir un grand impact sur sa vie. Nous lui donnons une image de nous, de notre communauté et de notre religion.

Les trois termes utilisés dans le Qouran pour exprimer la notion d’amitié sont "sahib", "khalil" et "awliyah".

Pourquoi Allah a-t-il nommé P. Ibrahim A.S. comme Son « khalil » ? Il l’a fait parce que le Prophète Ibrahim A.S. dévoua tout son temps à servir la religion d’Allah SWT. Dès qu’il avait une opportunité d’emmener les gens vers Allah SWT, il le faisait. Il essayait de persuader les gens, il organisait des débats avec eux. Le Saint-Qouran est d’ailleurs rempli des débats du P. Ibrahim A.S. Nabi Ibrahim A.S. qui était entouré de milliers d’adorateurs d’idoles voulait faire comprendre à son peuple combien ils avaient tort de croire en des statues de pierre. Il ne comptait pas les forcer : il voulait simplement qu’ils prennent conscience de leur erreur. C’est pour cela qu’il n’a pas détruit toutes les idoles : il a gardé la plus grande intacte pour leur faire comprendre que si elle n’a pas pu protéger les autres statues de la destruction, comment pourrait-elle aider les hommes ? Le P. Ibrahim A.S. voulait leur faire ouvrir l’esprit. Vous savez que quand les idoles ont été détruites et que des rumeurs se propageaient, le Qouran nous explique qu’on dit : « C’est un jeune nommé Ibrahim qui a fait ceci ! » On ne dit pas : « C’est un homme appelé Ibrahim qui a fait ceci ! » Pourquoi ? Parce que lorsqu’un jeune fait quelque chose, le monde entier tourne son attention vers cette chose. C’était un jeune homme, il était tout seul mais il défia tout le monde. Le P. Ibrahim A.S. nous a montré que nous sommes tous des ambassadeurs d’Allah SWT sur terre. Nous sommes un exemple pour les autres communautés, nous devons servir de modèles par nos actions, nos paroles, notre silence. Nous ne devons pas nous dire : « Ce sont des kaffirs ! » Nous devons nous dire : « Ce sont peut-être de futurs musulmans ».

Une autre personne qu’Allah SWT a choisi comme Son ami est Amiroul Moeminine Imam Ali A.S. Notre 1er Imam était tellement généreux et soucieux des autres. Quand la bataille de Khaybar fut terminée, il s’assit par terre et se mit à pleurer. Les personnes autour de lui s’étonnèrent et lui demandèrent : « Ô Ali, vous venez de remporter la victoire. Vous devriez être en train de rire et de célébrer la victoire ! Quelle est la raison de vos pleurs ? » Imam Ali A.S. répondit : « Je n’arrive pas à supporter le fait qu’on attache les mains des prisonniers juifs. » Notre Imam vivait très modestement et mangeait du pain sec. À Khaybar, on le voyait manger du pain tellement dur qu’il n’arrivait pas à le rompre pour le mettre dans l’eau et le manger. On lui demanda : « Ô Ali, vous venez de soulever une porte que 40 d’entre nous ne pouvaient pas porter et maintenant, vous n’arrivez pas à rompre ce pain ? Quelle contradiction ! » Imam Ali A.S. répondit : « Quand j’ai soulevé la porte, je l’ai fait par Amour pour Allah SWT alors que lorsque je m’efforce de casser ce pain sec, je le fais pour moi. C’est là que réside toute la différence ! » Quand on demandait à notre 1er Imam A.S. s’il préférait se trouver dans la mosquée pour prier Allah SWT ou être au Paradis, il répondait : « Je préfère accomplir des ibadats à la mosquée où Allah est content de moi plutôt que d’être au Paradis où je peux contenter mon propre ego. » C’est pour cela que lorsque nous disons « Ashhadou anna aliyyan waliyoullah », nous témoignons que les actions qu’Amiroul Moemenine a commises durant sa vie atteignent un tel rang qu’Allah l’a choisi comme Son ami. Cela veut dire qu’Allah le considère comme un exemple.

Que nous apprennent les Ahloul Bayt sur l’amitié ? Un hadith nous dit : « Un croyant est un miroir pour un ami croyant ». Qu’est-ce que cela veut dire ? À quoi sert un miroir ? Quand ai-je besoin de me servir d’un miroir ? Par exemple, si j’ai une blessure à la tête et que j’ai envie de l’inspecter, je vais regarder dans le miroir pour me rendre compte de la gravité de la blessure. Un miroir reflète nos défauts que nous ne pouvons pas voir par nous-mêmes. Un ami sincère doit être quelqu’un qui doit nous servir de miroir, qui doit nous indiquer nos défauts et nous ramener sur le droit chemin. Par exemple, si je ne porte pas le hijab, mon amie doit me dire : « Écoute, est-ce que tu aimes Sayyada Zaïnab ? Oui, tu l’aimes ! Est-ce que tu ne pleures pas sur Sayyada Zaïnab ? Si, tu le fais ! Est-ce que tu ne récites pas le Ziarate de Bibi ? Si ! Alors pourquoi tu trouves dur de porter le hijab qu’elle portait ? » De même, le St-Prophète SAW voulait servir de miroir à Bilal qui avait capturé les prisonniers après la bataille de Khaybar. Quand il captura les prisonniers des juifs, il les fit marcher au milieu des cadavres. Rassoulillah appela Bilal. Il lui dit : « Bilal, viens ici, dis-moi, si des membres de ta famille  étaient décédés, est-ce que tu aurais aimé que je te fasse marcher au milieu de leurs corps morts ? » Bilal ne se rendait pas compte de son erreur : il venait tout juste de capturer les prisonniers et il les fit marcher au milieu de cadavres. C’est pour cela que Rassoulillah jouait le rôle du miroir pour que la réalité soit face à Bilal. Il voulait montrer à son compagnon ce qu’il ne parvenait pas à voir. Certains d’entre nous sont arrogants mais ils ne s’en rendent pas compte. Ils ont l’impression qu’ils paraissent humbles aux yeux des autres. C’est à ce moment-là que les amis sont utiles pour nous servir de miroir et nous montrer la réalité en face. Oscar Wilde disait : « Un véritable ami vous poignarde en face. » Qu’est-ce que cela veut dire ? Ça veut dire qu’un ami sincère ne vous poignarde pas dans le dos, il ne dit pas de mal de vous en votre absence. Un vrai ami est celui qui vous dit en face quels sont vos défauts et vous aide à y remédier.

L’amitié est tellement importante que lorsque nous commémorons le martyr d’Imam Houssain A.S., nous nous rappelons aussi ses amis. Quand nous récitons le Ziarat-e-waritha, nous saluons non seulement Imam Houssain A.S. lui-même et ses enfants mais nous envoyons également nos salames sur ses compagnons. Notre 3ème Imam A.S. a dit qu’il a eu les meilleurs compagnons qui puissent exister. On pourrait se dire que le St-Prophète SAW a également pu compter sur des compagnons qui lui sont restés fidèles malgré toutes les difficultés. Mais le Prophète de l’Islam a aussi eu des compagnons qui ont pris la fuite lors de la bataille de Ohod et l’ont laissé seul. Par contre, les amis d’Imam Houssain A.S. sont restés fidèles à lui jusqu’au dernier moment malgré les insistances d’Imam qui leur a demandé de partir de Karbala car Yazid ne cherchait qu’à se venger de lui. Les compagnons de I. Houssain A.S. ont montré que les amis sincères sont ceux qui restent près de vous dans les moments les plus difficiles. Parmi les compagnons d’Imam Houssain A.S., il y avait John qui était un esclave "noir". Il avait 90 ans quand il est venu à Karbala. Son corps était tellement courbé qu’il était obligé de porter un turban pour redresser son dos. Quand il vint devant I. Houssain A.S., ce dernier lui dit : « Pourquoi est-ce que tu ne t’en va pas ? » Il répondit : « Ô Aba Abdillah, j’ai toujours été avec vous pendant les moments de confort. Pensez-vous que je vais vous abandonner en cette nuit tragique ? Ô Houssain ! Que vais-je répondre à votre maman quand elle me demandera pourquoi j’ai abandonné son fils ? »

Réalisé par une Kaniz-e-Fatéma

 

Menu

 

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Cours du Madressa

Divers Majaliss

 

Le Madressa

Activités du Madressa

Majaliss en vidéo

 

Les Majaliss

Cours Islamiques

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Les Saints Prophètes

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

La Bibliothèque

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2017 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu