La culture occidentale vis-à-vis des jeunes musulmans au XXIème siècle : Quels défis ? - Shia 974" Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )
Divers articles

La culture occidentale vis-à-vis des jeunes musulmans au XXIème siècle : Quels défis ?



Introduction :

De nos jours, la jeunesse musulmane est de plus en plus confrontée à un monde laxiste qui parvient à modifier leur mode de vie et les encourage à "s'occidentaliser". La culture est l'ensemble des connaissances, des savoir-faire, des traditions, des coutumes, propres à un groupe humain, à une civilisation. Elle se transmet socialement, de génération en génération et non par l'héritage génétique, et conditionne en grande partie les comportements individuels. La culture englobe de très larges aspects de la vie en société : morale, mode de vie, système de valeurs, croyances,organisation de la famille ou encore l'habillement...

La jeunesse : c'est durant cette période que l'individu murit, acquiert une certaine maturité. Les jeunes ont des privilèges : ils ont une grande liberté par rapport aux adultes, ils n'ont aucune responsabilité, ils ne s'occupent que de leur personne. Ils se caractérisent par leur dynamisme. En quoi un jeune musulman totalement libre et insouciant exposé à un mode de vie qui n'est pas le sien pourrait devenir un problème pour les générations futures ? Afin de répondre à cette question nous allons voir, tout d'abord, quels sont les problèmes actuellement présents dans notre société, puis, les diverses solutions proposées et enfin les limites des solutions.


Développement :

I- Les problèmes

Je ne cherche à critiquer personne ni même à apporter mon propre jugement sur les points suivants.

Mais si vous voyez une fille de notre communauté habillée avec un voile à peine bien mis et un débardeur en ville, qu'est-ce que vous ressentiriez? De la colère? De l'antipathie? Et si vous voyez un jeune de notre communauté se droguer ou trainer dans des endroits peu recommandables, qu'est-ce que vous ressentiriez ? Vous auriez envie de faire quelque chose pour eux pour les ramener dans le droit chemin mais vous savez vous même que c'est trop tard. Je tiens tout de même à préciser que ce ne sont pas tous les jeunes qui agissent comme ça mais une partie. Mais cette partie si nous la laissons continuer à vivre comme ça ; imaginez ce que ça donnerait dans quinze ans quand eux même seront parents, comment vont-ils apprendre à leurs enfants la différence entre le bien et le mal s'ils n'ont aucune notion de ce qu'est le mal et de ce qu'est le bien.

Quand un jeune fréquente ses camarades de l'école, il commence peu à peu à changer ses idées. Au début ce n'est pas bien grave : il voudra dormir plus tard ou regarder les mêmes séries que ses amis mais petit à petit il change son comportement, ses habitudes. Un jour il va commencer à devenir vulgaire, à vouloir faire tout comme ses amis. Je ne dis pas que l'Occident est complétement mauvais ; l'avancée technologique, médicale et l'aisance qu'elle fournit améliore notre quotidien.

II- Les solutions

Les jeunes sont égarés certes, mais on peut toujours éclairer leurs chemins et les ramener vers la religion. En premier lieu, si un jeune est égaré, c'est sans doute parce qu'il ne vient pas souvent à la mosquée. Alors comment lui donner envie de venir à la mosquée ? Par exemple, la nuit du 15 Shaban, au Masjid-é-Jamkaran (Qum, Iran) on diffuse dans toute la mosquée le dua "Mehdi biya" pour attirer les jeunes dans la mosquée. Ici, on devrait familiariser les jeunes à la mosquée en leur donnant envie de venir à la mosquée comme en mettant en place des soirées spécialement réservées aux jeunes. L'établissement d'un comité des jeunes aussi est une excellente façon de rapprocher les jeunes entre eux et de les encourager à fréquenter des gens de notre communauté tout en s'amusant ou en se cultivant.

III- Les limites

On dispose de plusieurs façons de pouvoir inciter les jeunes à venir à la mosquée mais chaque solution a ses limites. Notamment on ne peut pas forcer un jeune à venir à la mosquée. La seule solution ici serait de l'amener à la mosquée on l'obligeant à croire que s'il y va c'est pour quelque chose d'unique. Le CDJ (Comité des Jeunes) aussi a ses limites comme on a pu le constater à la Réunion. Le CDJ n'existe plus : on ne voit pas l'utilité de la mise en place d'un CDJ à la Réunion et d'autant plus que le comité revenait trop cher. Les limites sont continuellement présentes mais ce n'est pas pour autant que les solutions proposées ne pourraient pas être mises en place mais au moindre obstacle ou échec les gens baissent les bras ; peut-être est-ce là la vraie limite de nos solutions ?

Conclusion

Le monde occidental n'est pas une raison suffisante pour mettre en péril les générations futures. Bien au contraire, c'est une occasion pour notre communauté d'avancer et de montrer que rien ne peut arrêter l'amour des Ahl-al-Bayt A.S.



Réalisé par Haadi ISMAEL, juin 2014

 

Menu

 

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Cours du Madressa

Divers Majaliss

 

Le Madressa

Activités du Madressa

Majaliss en vidéo

Mentions légales

Les Majaliss

Cours Islamiques

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Les Saints Prophètes

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

La Bibliothèque

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2018 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu