Shia 974 (Chiite Réunion) - Divers articles - L'importance et la responsabilité du savoir - Shia 974" Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )
Divers articles

 

L’IMPORTANCE ET LA RESPONSABILITÉ DU SAVOIR

 

 

Sourate Joumma (n° 62), verset 5 :

 

L'importance et la responsabilité du savoir

 

« Ceux qui ont été chargés de la Thora mais qui ne l'ont pas appliquée sont pareils à l'âne qui porte des livres. Quel mauvais exemple que celui de ceux qui traitent de mensonges les versets de Dieu et Dieu ne guide pas les gens injustes. »

 

Nous entendons ce verset du Saint-Coran chaque vendredi[1]. Quelle leçon devrions-nous en tirer ? C’est ce que nous aimerions étudier ici. Voici le plan que nous suivrons :

 

1. Pourquoi est-ce que Allah swt utilise tout le temps des exemples dans le Qouran ? Quels avantages pouvons-nous tirer des exemples dans notre vie ?

 

2. Pourquoi Allah swt compare-t-Il ceux qui portaient la Thora à des ânes qui portent des bagages ? Quelles étaient les similarités ?

 

3. En tant que musulmans, que devons-nous faire pour ne pas tomber dans le piège d’être comme des ânes transportant des livres ?

 

Le verset commence par le terme "Mathal" qui signifie exemple. Pourquoi est-ce qu’Allah swt nous donne des exemples régulièrement ? Pour le comprendre, nous pouvons étudier le livre de Ayatoullah Makarim Shirazi intitulé Le terme Mathal dans le Qouran. Ce livre étudie 50 versets du Saint-Coran dans lesquels Allah swt emploie le mot "exemple". Pourquoi Allah swt utilise le mot exemple très souvent dans le Qouran ? Parce qu’en tant qu’être humain, la meilleure façon dont je peux apprendre un concept difficile est par l’utilisation d’un exemple. Car mon esprit fonctionne par l’analogie qui me permet de simplifier un concept. Grâce à l’analogie, je peux décomposer[2] un concept et l’intégrer dans ma vie. Combien de fois utilisons-nous "par exemple" dans nos conversations lorsque nous voulons expliquer quelque chose ? Nous disons "par exemple" car nous voulons que les gens comprennent notre concept. Nous nous rendons compte[3] qu’ils ne comprennent pas, c’est pour cela que nous disons  immédiatement « Laissez-moi vous donner une analogie pour que vous compreniez ».

 

En Grande-Bretagne, des chercheurs voulaient savoir si les étudiants réussissaient mieux à résoudre une équation de Mathématiques si l’on incluait un exemple dans l’intitulé. Ils ont donc proposé un examen de Mathématiques avec des intitulés comme « David Beckam rentre dans une boutique et veut acheter des concombres et des tomates. Il a x euros dans son portefeuille en entrant dans le magasin et il lui reste y euros en sortant. Combien a-t-il dépensé ? » On n’était pas obligé de donner un nom et d’inclure un exemple.  On aurait pu dire « Combien font x-y ? » Si je donne un exemple, l’esprit de l’être humain capte de façon différente. Les chercheurs ont montré que 90% des étudiants ont réussi à résoudre cette équation parce qu’elle employait un exemple. C’est pour cela qu’Allah swt utilise le mot "mathal" de temps à autre dans le Qouran pour simplifier les choses pour nous.

 

Quand les Chrétiens sont venus voir Rassouloullah, ils ont dit « Nous croyons que Jésus est le fils de Dieu. Quelle est votre croyance ? » Le Saint-Prophète saw dit « Nous croyons que Jésus est un Prophète de Dieu. Pourquoi dites-vous qu’il est le fils de Dieu ? » Alors, ils répondirent « Il doit être le fils de Dieu car il n’a pas de père ! » Le Saint-Coran aurait pu facilement répondre « Vous avez tort, vous êtes dans l’erreur. Jésus n’est pas le fils ». Mais le Qouran utilise un exemple dans le verset 59 de la Sourate Alé Imran (n° 3) : « Pour Allah, Jésus est comme Adam[4] qu'Il créa de poussière, puis Il lui dit “Sois” et il fut. » Est-ce qu’Adam A.S. avait une mère ? Non ! Est-ce qu’il avait un père ? Non ! Alors qui mérite mieux le titre de "fils de Dieu" : Jésus ou Adam ? Beaucoup de Chrétiens continuent à dire « Si Mohammad est spécial, alors pourquoi n’a-t-il pas eu une naissance spéciale, pourquoi n’a-t-il pas été créé d’une manière spéciale ? Jésus est né sans père, donc il est plus spécial que Mohammad. Nous répondons : « Adam A.S. a été créé sans père, ni mère. Est-ce que cela veut dire qu’il est plus spécial que Jésus ? » Quand nous utilisons l’analogie du Qouran, nous cernons mieux le concept.

 

Laissez-moi vous donner un autre exemple. Vous voyez dans le Qouran qu’Allah swt veut montrer qu’un savant qui n’a pas de principes n’est jamais en paix. Mais Il ne veut pas utiliser ces mots. Il veut donner un exemple. Alors, Il parle d’un des savants des Bani Israïl qui n’a aucun principe. Un instant, il est avec Firaun, l’instant d’après il est avec Moussa A.S. Allah swt dit que son exemple est comme celui du chien. Quand vous lui donnez quelque chose à manger, il enlève la langue. Lorsque vous lui retirez quelque chose, il tire sa langue également. Pourquoi Allah swt utilise-t-Il l’exemple du chien ? Pourquoi le chien sort sa langue ? Parce qu’il a tellement de chaleur dans son corps. Il a besoin de sortir la langue pour faire rentrer de l’air. De la même façon, un érudit qui est hypocrite a toujours de la chaleur dans son corps, il ne peut jamais agir de la même façon, il pense qu’il doit toujours agir différemment selon la personne qui est en face.

 

Revenons à notre verset[5]. La Thora était un Livre Divin qui contenait des lois et des croyances. Nabi Moussa A.S. emmena la Thora aux Bani Israïl. Quel est le rôle d’un Livre Saint comme la Thora ? Un Livre Saint n’est pas fait pour être mis sur une étagère pour décorer notre maison et pour que les gens qui viennent chez nous peuvent le remarquer. Son rôle est de nous guider en tant qu’être humain. Les juifs n’utilisaient pas la Thora comme un livre de guidance : ils lisaient les versets mais agissaient en opposition aux versets. Un des versets de la Thora dit « Si quelqu’un n’est pas juif, vous devez quand même le traiter avec respect ». Il y avait un groupe de personnes appelé les Goyam. Ils n’étaient pas juifs. Les enfants d’Israïl se disaient les uns les autres : « Si vous trouvez un goyam en train de se noyer, ne sauvez pas sa vie, laissez-le mourir ». La Thora dit « Vous devez respecter les non-juifs ». Mais, au lieu de suivre ce qui était dans la Thora, ils faisaient comme ils voulaient.

 

Un autre verset de la Thora disait « Traitez vos servants avec respect. Ne les humiliez pas. » Toutefois, ils étaient arrogants et maltraitaient leurs domestiques. Salam al-Farsi était à l’origine le servant d’un des juifs de Madina. Son maître était arrogant envers lui. Malgré les recommandations de la Thora, il traitait Salman de la pire façon. À l’origine, Salman était chrétien. Un jour, son maître annonça que Rassouloullah est venu à Madina. À ce moment-là, Salman vint rencontrer le Prophète de l’Islam et lui expliqua combien son maître le maltraitait et l’humiliait devant les autres. Le Saint-Prophète saw alla voir le maître et lui dit « À quel prix accepterais-tu de vendre ton servant ? » Il répondit « Donnez-moi 300  dattiers et 40 onces[6] d’or. » Rassouloullah regarda ses compagnons et dit « Qui veut faire don de dattiers ? » Un d’entre eux dit « Je suis prêt à offrir 30 », un autre dit « 40 », un autre « 20 » etc. jusqu’à ce qu’ils arrivent à 300. Puis le Saint-Prophète saw donna 40 onces d’or de son propre argent et il réussit à acheter la liberté de Salman.

 

Nous voyons à travers ces deux exemples que les Juifs ne respectaient pas ce qui était écrit dans la Thora. Allah swt les compare à des ânes qui transportent des marchandises. Pourquoi ? Parce que quand vous mettez des milliers de livres sur le dos d’un âne, il les transportera d’un point A à un point B. Si vous demandez à l’âne « Sais-tu ce qu’il y a sur ton dos ? » Il répondra « Non ! » Si vous lui dites « Suis-tu ce qui est sur ton dos ? » Il dira « Non ! » Si vous lui demandez s’il utilise ce qui est sur son dos comme un guide ? Il répondra « Non ! » Allah swt dit dans le Saint-Coran « L’exemple de ceux à qui nous avions donné la Thora et qui n’ont pas appliqué ce qui y était écrit est comme celui d’ânes transportant des marchandises. » En effet, l’âne n’agit pas selon ce qui se trouve sur son dos.

 

La question qui nous vient à l’esprit ici est Pourquoi Allah swt nous a-t-il donné ce verset[7] ? Pourquoi Allah swt nous dit-Il « Ne soyez pas comme ceux qui ont reçu la Thora et qui ont agi comme des ânes transportant des marchandises » ? Parce qu’Allah swt veut nous donner un avertissement. Il ne veut pas que Ses musulmans agissent comme les juifs de l’époque. Il ne veut pas que nous traitions notre Livre Saint de la même façon que les Juifs traitaient le Livre qui leur avait été révélé.

 

Nous avons tellement de kitab. Nous avons le Qouran, Nahjoul Balagha, Oussoul-e-Kafi, Biharoul Anwar, Rissalatoul Houqouq, Sahifae Sajjadiyya et beaucoup d’autres trésors. Nous les avons sur des étagères dans nos maisons. Nous avons des trésors en ligne. Mais combien de fois prenons-nous ces livres entre nos mains pour les lire ? Combien de fois nous mettons-nous devant notre ordinateur pour lire un article ou un livre islamique sur Internet ? Les bagages sont là, les livres sont là mais n’agissons-nous pas comme des ânes transportant des marchandises ?

 

Par exemple, Allah swt dit dans le Saint-Qouran qu’ll déteste les menteurs. Respectons-nous ce verset ? Assurons-nous que nous n’agissons pas comme des ânes transportant des marchandises. Imam Ali A.S. a dit que la corde du menteur est courte. Pourquoi ? Parce que quand vous me posez une question, je vous réponds d’une certaine façon. Et si vous viendrez me voir dans 6 mois et me reposerez la même question, je vous répondrai différemment.

 

Mes chers amis, souvenons-nous à chaque instant du verset 5 de la Sourate Jumua que nous avons étudié aujourd’hui. Faisons l’effort de lire quelques versets du Saint-Qouran chaque jour et mettons-les en application. Demain, lorsque nous écouterons le majaliss, respectons les nassihates[8] du Mawlana. Demain, lorsque nous assistons à un darss ou apprenons quelque chose au Madressa, respectons ce que nous apprenons. Autrement, nous serons comme des ânes transportant des livres.

 

Réfléchissons à l’exemple qu’Allah swt nous donne. Il aurait pu nous dire que ceux qui ont eu la Thora et ne l’ont pas appliqué sont comme des chevaux transportant des livres. Il aurait pu donner l’exemple du chameau. Il aurait pu parler de voitures transportant des livres. Pourquoi Allah swt choisit-il l’exemple de l’âne ? Parce que personne parmi nous n’a envie d’être identifié à un âne. Vous vous souvenez des bonnets d’âne que l’enseignant faisait porter à l’enfant perturbateur qui faisait une bêtise, qui se comportait mal ou qui n’apprenait pas ses leçons. Tous ses camarades se moquaient de lui. Chaque enfant faisait très attention à bien faire ses devoirs et à avoir un comportement exemplaire car il ne voulait pas qu’on lui fasse porter le bonnet d’âne…  

 

 

Réalisé par une Kaniz-e-Fatema

Inspirée du majaliss de S. Ammar Nakshawani, 6 Moharram 1432 (2010)

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

[1] Lorsque nous assistons au Namaz Joumma notamment

[2] Analyser

[3] Grâce à leurs traits, grâce aux réactions faciales

[4] L’exemple de Jésus est comme l’exemple d’Adam.

[5] Passons à la 2ème partie de notre exposé

[6] Une once = 28,35g ; 40g = env. 1134 g

[7] Nous entamons à présent notre 3ème partie

[8] Recommandations

 

 

Menu

 

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Cours du Madressa

Divers Majaliss

 

Le Madressa

Activités du Madressa

Majaliss en vidéo

 

Les Majaliss

Cours Islamiques

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Les Saints Prophètes

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

La Bibliothèque

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2017 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu