Shia 974 (Chiite Réunion) - Le Coran (Quran) - Shia 974" Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )
Le Coran (Quran)


LA FEMME DANS LE SAINT-CORAN
(TAFSSIR DES VERSETS 7 À 13 DE LA SOURATE AL-QASAS ET DES VERSETS 16 À 33 DE LA SOURATE MARYAM,
MOULIANI TAHERA BEN KASSAMALI, 10 DECEMBRE 2010)



·        Pour comprendre comment la femme a été constituée et comment Allah swt s’adresse à elle et se comporte envers elle, analysons en premier lieu les versets 7 à 13 de la Sourate Al-Qasas (Le récit, n° 28).

·        Nous nous rendons compte que la maman de Nabi Moussa A.S. était très émotionnelle et nous comprenons tout à fait sa réaction et ses sentiments car on lui demande, en tant que maman, de mettre son bébé sur le fleuve.

·        Dans le verset n° 7, nous voyons comment Allah swt la rassure :

7. Et Nous révélâmes à la mère de Moïse [ceci] : "Allaite-le. Et quand tu craindras pour lui, jette-le dans le flot. Et n'aie pas peur et ne t'attriste pas : Nous te le rendrons et ferons de lui un Messager".


La révélation dont on parle ici est sous la forme d’une voix intérieure, d’un cri du cœur. Allah swt parle à la maman du Prophète Moussa A.S. Notons ici qu’il y a plusieurs types de révélations : parfois par l’intermédiaire d’un ange (comme Jibraïl A.S. qui apportait au Saint-Prophète saw les révélations divines), parfois par une voix entendue et parfois par une voix intérieure. La voix à l’intérieur de nous qui nous raisonne et nous invite aux bonnes actions nous vient d’Allah swt. C’est le lien entre Allah swt et sa créature.

Dans ce verset, Allah swt fait 2 recommandations :

-      Allaite-le, donne-lui de ton lait

-      Et quand tu crains qu’on va l’emmener, que les gens de Firaun vont le récupérer et le tuer, alors dépose-le sur le fleuve

C’est le plan d’Allah swt : Il dit à la maman de nabi Moussa A.S. d’allaiter son bébé pour qu’il soit rassasié pour quelques temps mais aussi pour qu’il goûte le lait maternel et qu’il refuse ensuite le lait des autres nourrices.

Ensuite, Il rassure la maman de Nabi Moussa A.S. car Il sait qu’elle est désespérée et bouleversée. Il lui dit :

-      Ne crains rien

-      Ne chagrines pas, ne t’attristes pas

Enfin, Allah swt fait 2 promesses :

-      Je te le renverrai, tu retrouveras ton bébé

-      Il sera nabi, rassoul[1].

·        Mais, malgré le fait qu’Allah swt la rassure, elle n’est toujours pas tout à fait apaisée. Elle ne peut pas s’empêcher de penser à son enfant et à ce qu’il adviendra de lui. Elle est préoccupée. C’est ce que nous montre le verset 10. Elle a tellement peur qu’elle est sur le point de dire aux gens qu’il s’agit de son enfant. Allah swt dit qu’Il a alors rendu son cœur ferme[2] et lui a donné du courage supplémentaire. Et c’est grâce à cela qu’elle ne révéla pas la vérité.

·        Nous voyons ici qu’Allah swt ne la critique pas, Il ne lui dit pas « pourquoi tu n’as pas confiance en moi alors que je t’ai fait des promesses ? » Non ! Allah swt sait que la femme est fragile, qu’elle est émotionnelle, Il sait qu’une maman se fait des soucis pour son enfant alors Il l’encourage encore plus.

·        Il y eut plusieurs miracles pour que le bébé Moussa A.S. soit sauvé :

-      La dame qui a aidé la maman de Nabi Moussa A.S. lors de l’accouchement ressentait tellement d’amour pour le nourrisson que quand elle sortit de la maison et que la police à l’extérieur l’interrogea sur ce qu’elle faisait dans cette maison, elle ne révéla pas la vérité.

-      Le menuisier qui a vendu la boîte dans laquelle le bébé fut mis avant d’être déposé sur le fleuve comprit ce qui se passait et alla voir Firaun pour tout lui raconter. Mais à chaque fois qu’il se présentait devant le roi, sa voix ne sortait plus.

·        Allah swt dit que cet enfant sera une source de malheur et un ennemi pour Firaun. Mais quand Bibi Sarah[3] récupère le bébé, elle dit à Firaun que ce bébé sera la lueur de nos yeux et la tranquillité de notre cœur. Elle persuade Firaun de ne pas le tuer. Elle ajoute : peut-être qu’il nous servira (nous le ferons travailler) ou alors nous l’adopterons (comme un fils). Firaun et sa femme ne comprenaient pas ce que cet enfant fera. Même s’ils ont le pouvoir, ils sont ghafil, ils ne comprennent pas, ils recueillent un enfant qui détruira leur royaume.

·        Dans le verset 13, Allah swt explique qu’Il a rendu à la maman de Nabi Moussa .A.S son bébé pour que son cœur se tranquillise et pour qu’elle sache que les promesses d’Allah swt sont toujours vraies.

·        De nos jours, les gens disent que la femme est trop émotionnelle et la rabaisse en disant qu’on ne devrait pas lui confier des postes de responsabilité.


---  Allah swt connait combien les émotions sont fortes chez la femme, c’est pour cela qu’Il lui parle si gentiment et lui explique doucement.


·        Analysons à présent les versets 16 à 33 de la Sourate Maryam (Marie, n° 19).

·        Rappelons-nous que quand les musulmans émigrèrent en Abyssinie qui était régné par le roi chrétien Najashi, c’est ce passage que Jaffar bin Abou Talib récita devant le roi pour lui montrer que le Christianisme et l’Islam sont très proches.

·        Ces versets parlent de l’ange à l’apparence humaine qui vient voir Bibi Maryam AHS pour lui apporter la bonne nouvelle d’un fils pur. Quand elle ressent la douleur de l’accouchement, elle est tellement désespérée qu’elle dit : « Ah, si j’étais morte avant ! »

En plus de la douleur physique, il y a la douleur psychologique. C’est un moment très difficile pour Bibi Maryam AHS. Elle est seule sans personne pour la soutenir. Elle a peur de la réaction des gens. Elle est complètement démunie.

---  Allah swt la rassure (elle entend une voix) et lui dit :

-      Ne te chagrines pas (Allah swt veut lui montrer qu’elle n’est pas totalement seule, qu’Il est avec elle)

-      Abreuves-toi grâce à la rivière sous tes pieds et manges des dattes (secoues le dattier derrière toi)

Allah swt lui dit de ne rien dire car quoi qu’elle dise, les gens n’accepteront pas.

·        Les gens adorent ce genre de choses, ils aiment diffuser des rumeurs. Ils se mirent à raconter nimporte quoi sur Bibi Maryam AHS.

·        Pour montrer aux gens que c’est un miracle de Sa part, Allah swt fait parler le bébé (Nabi Issa A.S.).

Dans le verset 33 (« Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant. »)
, on parle de 3 jours qui sont très difficiles pour chacun de nous : le jour de la naissance, le jour de la mort et le Jour du Jugement.

·        Dans la Sourate At-Tahrim (L’interdiction, n° 66), on parle de 4 femmes : 2 d’entre elles (la femme du Prophète Louth et celle du Prophète Nouh) constituent de mauvais exemples tandis que 2 sont pieuses (Bibi Assia, la femme de Firaun et Bibi Maryam).

·        L’épouse de Nabi Louth était traîtresse. Étant donné que le peuple était très mauvais, nabi Louth A.S. avait l’habitude d’accueillir les étrangers chez lui pour les protéger des gens. La femme de Nabi Louth faisait un feu pour que la fumée qui s’en dégage puisse indiquer aux gens de la présence de nouvelles personnes chez elle. L’histoire raconte que la femme de Nabi Louth fut atteinte du châtiment d’Allah swt avec les autres mécréants.

Notes prises par une Kaniz-e-Fatéma


--------------------------------------------------------------------------------


[1] Un Prophète d’Allah swt
[2] Il a endurci son coeur
[3] L’épouse de Firaun

 

Menu

 

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Cours du Madressa

Divers Majaliss

 

Le Madressa

Activités du Madressa

Majaliss en vidéo

 

Les Majaliss

Cours Islamiques

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Les Saints Prophètes

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

La Bibliothèque

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2017 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu