Shia 974 (Chiite Réunion) - Les Maassoumines - Shia 974" Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

 
Les Maassoumines

 

DARSS SUR IMAMAT

 

27 AVRIL 2011, SAYED SHAFAQAT

 

 

Après la bataille de Jamal, Imam Ali A.S. envoie 50 femmes vêtues comme des hommes[1] pour protéger Aïsha et la conduire jusqu’à Médine[2].

 

Après Jamal, Ali A.S. instaure son califat à Koufa.

 

Mouawiyah prépare des soldats à Damas. Dans la mosquée de Damas, après la prière, il fait un sermon et dit qu’Ousman, le compagnon du Saint-Prophète saw a été tué par Ali A.S. Il invite les gens à l’aider pour combattre Ali A.S.

 

Pourquoi Mouawiyah se bat-il contre Imam Ali A.S. ?

 

-         Parce qu’il veut le califat[3]

 

-         Il a une grande haine[4] envers Ali A.S.[5]

 

-         Il veut prendre les amis d’Ali A.S. (Talha et d’autres qui avaient prêté serment d’allégeance à Ali A.S.) pour les emmener à se battre contre Ali A.S.

 

Quand il obtient le pouvoir, il dit aux gens : « Peu importe ce que vous faites, si vous priez ou pas, si vous jeûnez ou non, pourvu que vous restiez sous mon obéissance ! »

 

Il y a 2 types de gouvernement dans ce monde : le gouvernement alawite[6] et le gouvernement de Mouawiya.

 

Pour parvenir à ses fins, Mouawiyah se lie d’amitié aux chefs des grandes tribus.

 

Il écrit à Talha, à Amr al-Aas et à Sharjil. Il leur invite à se battre contre Imam Ali A.S. avec leurs membres de tribus et il leur promet des postes importants[7].

 

De l’autre côté, Imam Ali A.S. essaie de raisonner Mouawiyah, de le persuader de ne pas faire cette guerre car c’est une guerre de musulmans contre musulmans. Il écrit de nombreuses lettres à Mouawiyah.

 

Pourquoi Ali A.S. écrit-il des lettres à Mouawiyah ?

 

-         Pour montrer à ses partisans qu’il travaille en leur faveur, que son objectif n’est pas d’envoyer ses soldats pour mourir

 

-         Pour que les ennemis d’Ali A.S. ne disent pas qu’il voulait à tout prix se battre (qu’il avait une grande envie de faire la guerre)

 

Imam Ali A.S. envoie Khifaf bin Abdoullah comme son représentant à Damas. C’est un grand poète et les poèmes ont un grand impact sur les gens. Ali A.S. lui dit de faire passer le message à travers ses vers. Il y a à Sham un homme appelé Jaliss, le fils de l’oncle de Khilaf. Jaliss renvoie Khifaf hors de Damas pour éviter qu’il change la pensée des gens, pour que les habitants ne soient pas attirés vers Ali A.S. et ne tournent dos à Mouawiyah.

 

Ali A.S. appelle les Mouhajirines et les Ansars et leur demande leur avis sur la question. Il fait une concertation. Il leur explique la situation. Ils répondent : « Peu importe ce que vous faites, nous sommes avec vous. » Quelques-uns disent « Envoyez encore une dernière lettre, peut-être qu’ils accepteront ». Ali A.S. envoie encore une lettre à Mouawiyah mais la seule réponse qu’il obtient est « Rien ne pourra nous départager sauf l’épée ».

 

Ali A.S. envoie des représentants à Koufa et à d’autres endroits pour essayer d’avoir des partisans qui les soutiendront.

 

Ali A.S. dit à ses représentants de tous l’attendre à Noukhayla avec tous les soldats.

 

Ali A.S. envoie Malik-e-Ashtar devant avec des soldats.

 

Au moment où Ali A.S. se dirige vers Siffin, à Riqqa[8], les ennemis d’Ali A.S. refusent de construire un pont pour que l’armée puisse traverser le fleuve.

 

Mouawiyah est arrivé avant Ali A.S. et a installé ses tentes près du fleuve et bloque l’accès à l’Euphrate.

 

Marwan bin Haqam invite ses soldats à attaquer le camp d’Ali A.S. dans la nuit.  

 

Quand le camp d’Ali A.S. a de nouveau accès à l’eau, Ali A.S. dit à ses partisans de laisser les ennemis remplir leurs gourdes d’eau. Il explique à ses amis : « Si nous bloquons l’accès à l’eau, quelle est la différence entre Mouawiyah et moi ? »

 

Mouawiyah donne l’ordre à ses soldats de mettre des Qouran à la pointe de leurs épées. Les cœurs des partisans d’Ali A.S. commencent à vaciller. Ali A.S. explique que ce ne sont pas des Qouran, ce sont juste des papiers, « c’est moi qui suis le Qouran » explique-t-il.

 

Imam Ali A.S. envoie un message à Malik-e-Ashtar de revenir. Malik range son épée car il se rend compte que les partisans d’Ali A.S. sont hypocrites. Les hypocrites ont empêché Ali A.S. de gagner la bataille alors qu’il était sur le point de remporter la bataille.

 

À Siffin, Zoubayr n’était pas là, mais il y avait le fils de Zoubayr, Abdoullah.

 

La semaine prochaine, nous parlerons des Kahrijites.

 

 

Notes prises par une Kaniz-e-Fatema

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

[1] En voyant des femmes, les gens auraient pu se dire qu’elles sont faibles et vulnérables mais en voyant des hommes armés de loin, les gens ne les toucheraient pas.

[2] Les ennemis d’Imam Ali A.S. se sont plaint en disant qu’Ali A.S. n’avait pas de respect pour l’épouse du Prophète saw et qu’il l’avait fait escorté par des hommes. Ali A.S. leur dit de bien regarder les gardes qui entouraient Aïsha : c’est à ce moment qu’ils se sont rendus qu’il s’agissait de femmes déguisées en hommes.

[3] Soif du pouvoir, peu importe le prix à payer

[4] Inimitié

[5] Et voulait se venger de ses amis tués par Imam Ali A.S. à Badr

[6] D’Imam Ali A.S.

[7] Je vous nommerai gouverneur de telle et telle contrée.

[8] A Riqqa, se trouvent les ennemis d’Ali A.S.

 

 

Menu

 

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Cours du Madressa

Divers Majaliss

 

Le Madressa

Activités du Madressa

Majaliss en vidéo

 

Les Majaliss

Cours Islamiques

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Les Saints Prophètes

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

La Bibliothèque

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2017 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu