Shia 974 (Chiite Réunion) - Les Saints Prophètes - Shia 974" Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )
Les Saints Prophètes

 

UNE COMPARAISON DES VIES DE JEAN LE BAPTISTE ET D’IMAM HOUSSAIN A.S.

 

L’histoire du Prophète Yahya A.S. connu comme Jean le Baptiste est fascinante et il est intéressant de l’étudier et de la connaître. Elle nous permet d’ouvrir un dialogue interreligieux et interculturel dans la mesure où Nabi Yahya A.S. a une place importante aussi bien dans les écrits musulmans que chrétiens. Il est important, dans la société dans laquelle nous vivons, de voir quelles sont les dénominateurs communs entre les différentes religions en présence. Vous savez bien que le Saint-Prophète SAW prônait le dialogue interreligieux et le fait que d’autres religions étaient pratiquées par les personnes qui l’entouraient ne l’empêchaient pas de prêcher l’Islam. Le Prophète Mouhammad SAW a écrit des lettres aux chefs des tribus avoisinantes[1] pour discuter avec eux des points communs qu’ils avaient avec l’Islam. Si nous nous tournons vers Karbala, nous trouvons l’histoire de Wahab bin Kalbi qui était chrétien. Les paroles d’Imam Houssain A.S. l’ont tellement touché dans la mesure où ces mots n’étaient pas seulement des paroles islamiques, il s’agissait de principes universels. Notre 3ème Imam A.S. a insisté sur les similitudes entre les deux religions et les choses sur lesquelles les chrétiens et les musulmans sont d’accord. Aussi, Wahab bin Kalbi était tellement impressionné par le message de notre 3ème Imam A.S. qu’il a abandonné la croyance de ses ancêtres et a rejoint le camp d’Imam Houssain A.S. quelques semaines avant la tragédie de Karbala.

 

Que veut dire dialogue interreligieux ? S’agit-il de convertir les chrétiens à l’Islam ? Non ! Il s’agit de s’assurer que la personne que nous avons en face de nous n’a pas de faux préjugés sur le Saint-Qouran et sur le Prophète Mouhammad SAW. Il s’agit de lui montrer la vraie face de l’Islam. Le dialogue interreligieux est important car aujourd’hui plus de trois milliards de personnes dans le monde sont partisans soit de Jésus et soit de Jésus et Mouhammad SAW.

 

Qui est Jean le Baptiste ? Pourquoi est-il connu dans les cercles chrétiens comme le Baptiste ? Comment le Saint-Coran le décrit-il ? Que lui arriva-t-il ?

 

Selon le Christianisme, Jean le Baptiste est celui qui a baptisé Jésus sur les bords du Jourdain. Jésus a ensuite baptisé ses disciples et leur a ordonné de baptiser leurs partisans. Cet acte de baptême existe toujours aujourd’hui comme vous le savez. Le baptême consiste en l’union avec Dieu, c’est également une renaissance, une purification des péchés[2]. Jean le Baptiste est connu comme celui qui a annoncé la venue de Jésus Christ ainsi que celle du Prophète Mouhammad SAW.

 

Jean le Baptiste est connu dans le Saint-Qouran comme Yahya A.S. On parle de lui dans la Sourate Mariam (n° 19) du Saint-Coran. C’est le fils du Prophète Zakariya A.S. et d’Elisabeth[3] qui avaient une position importante parmi les enfants d’Israël mais ils n’arrivaient pas à avoir d’enfants. Selon des hadiths, Nabi Zakariya A.S. avait plus de 100 ans et son épouse avait dans les 90 ans, c’est-à-dire qu’ils avaient atteint un âge où il n’est normalement plus possible d’avoir des enfants. Le Prophète Zakariya A.S. était inquiet car, comme il n’avait pas d’enfants comme héritiers, sa fortune devait aller à ses cousins or ces derniers n’étaient pas religieux. C’est pour cela que note Saint-Prophète SAW a dit que celui qui meurt sans laisser de testament en due forme meurt comme un ignorant. Il est en effet très important de léguer ses biens à des personnes qui en feront bon usage. Il est primordial de choisir les bons héritiers qui utiliseront notre richesse dans la voie d’Allah SWT. C’est pour cela que Nabi Zakariya A.S. implore Allah SWT et Le supplie de lui accorder un héritier digne. L’enseignement que nous tirons ici est qu’il ne faut jamais se décourager, qu’il faut toujours continuer de croire au fait qu’Allah SWT acceptera nos douas[4]. Ayatoullah Dastaghaib dans son œuvre Ghouna-e-Kabira[5] explique que le plus grand péché après le shirk[6] est le désespoir. Nabi Zakariya A.S. avait la charge de s’occuper de Bibi Mariam AHS et il vit un jour qu’elle avait des fruits d’été en hiver et des fruits d’hiver en été. Il voyait que Djibraïl A.S. lui apportait des fruits régulièrement. Il se dit alors : « Si mon Seigneur peut dévier cette loi de la nature, comment ne pourrait-il pas m’attribuer un héritier ? » Aussi, il se mit à l’endroit exact où Bibi Mariam AHS recevait ses bénédictions d’Allah SWT et se mit à prier. Sa prière fut exaucée et on lui annonça qu’il aura un fils du nom de Yahya. C’était un nom qui n’avait jusqu’alors jamais été porté par qui que ce soit. C’était un nouveau nom dans l’histoire.

 

Dans le Saint-Coran, Allah SWT déclare qu’Il a donné la sagesse à Yahya A.S. à un jeune âge[7]. Cela nous montre que selon l’Islam, il n’y a pas un âgé déterminé pour atteindre la sagesse. Prophète Zakariya A.S. raconte que son fils Yahya A.S. ne rentra pas à la maison pendant plusieurs jours. Il se mit donc à sa recherche. Au bout de trois jours, il le trouva dans un cimetière en train de pleurer. Un enfant d’une dizaine d’années en train de pleurer dans un cimetière ! Son père l’interrogea sur les raisons de ses pleurs. Il répondit : « Ô mon père, comment voulez-vous que je ne pleure pas ? Vous avez dit qu’il n’y a qu’un pas entre le Paradis et l’enfer. Mon cher père, il vaut mieux que nous pleurions aujourd’hui plutôt qu’au Jour du Jugement. Je pleure par amour pour Allah SWT et par crainte de mon Seigneur. » Il est également rapporté dans les récits que les enfants de son âge avaient l’habitude de s’amuser, jouer, plaisanter et perdre leur temps tandis que Nabi Yahya A.S. était occupé à prier et à servir les autres. Alors que certains torturaient les animaux, il était toujours bon envers eux.

 

Quand, à l’époque de notre 9ème Imam A.S., les gens se demandaient comment se pouvait-il que Mouhammad at-Taqi ait autant de savoir alors qu’il n’avait que 9 ans, la réponse qui était donnée était qu’Allah SWT déclare dans le Saint-Qouran qu’Il donne la sagesse à qui Il veut. Si le Prophète Yahya A.S. pouvait avoir autant de connaissances à un âge précoce, comment ne serait-ce pas de même pour le petit-fils du Saint-Prophète SAW ?

 

L’aspect le plus important de sa vie est le fait qu’il a combattu contre le dirigeant de son époque. Et à cause de son soulèvement, il fut exécuté de la même façon que notre 3ème Imam A.S. Que se passa-t-il ? Il y a plusieurs récits concernant sa persécution. La première anecdote raconte que le dirigeant de son époque était le roi Hérode et il avait une maîtresse qui fréquentait régulièrement son palais. À un moment donné, quand elle vieillit, elle se rendit compte qu’elle risquait de perdre sa place spéciale au sein du palais. Elle décida alors de faire venir sa fille au palais du roi. Un jour, sa fille vint vêtue de ses meilleurs habits et le roi la remarqua et demanda qui cette splendide jeune femme était. La dame répondit que c’était sa fille et qu’il pouvait l’épouser s’il le souhaitait. Le roi hésitait : il dit qu’il demanderait au Prophète Yahya A.S. pour s’assurer si ce mariage était légitime selon la Thorah. Quand il posa la question à Jean le Baptiste, ce dernier dit qu’un tel mariage était interdit selon la shariah (la loi religieuse). Un second récit explique que c’était la fille du frère du roi Hérode (c’est-à-dire que c’était la nièce du roi). L’histoire raconte que la jeune femme voulait à tout prix parvenir à ses fins. Elle s’arrangea pour que le roi craque et profita d’un moment où Hérode était enivré par le vin et la musique. Elle demanda alors à Hérode de tuer nabi Yahya A.S. Les hommes du roi lui déconseillèrent de tuer Yahya A.S. car c’était un homme bon. Ils lui dirent même que s’il tuait cet homme de religion innocent, il risquerait de voir son royaume périr. Mais il était enivré par son désir pour cette jeune femme et envoya ses serviteurs décapiter Jean le Baptiste. Les hommes du roi emmenèrent la tête du Prophète Yahya A.S. dans un bol. Ceux d’entre vous qui sont déjà allés à la Mosquée des Omeyyades[8] ont vu la tombe de Nabi Yahya A.S. là-bas et près de cette tombe se trouve un genre de bol dans lequel la tête du Prophète était posée. Nous voyons à travers cette histoire où nos instincts peuvent nous mener. Le Saint-Coran nous présente l’histoire de la persécution de Nabi Yahya A.S. pour nous montrer que nous devons nous rappeler encore et encore[9] ceux qui sont décédés sur la voie d’Allah et ont été martyrisés alors qu’ils étaient innocents.

 

Quelles sont les autres personnalités chrétiennes que le Saint-Qouran mentionne et qui ont été persécutées en raison de leur croyance en Jésus Christ et à son message ? En plus de l’histoire de Nabi Yahya A.S., le Saint-Qouran nous parle des chrétiens de Ashabé Kahf : les compagnons de la grotte. Ils croyaient en l’arrivée de Jésus Christ. Ils vivaient à l’époque de l’Empereur Romain Decius qui était polythéiste. Ils étaient réprimés et menacés de mort. Aussi, ils trouvèrent refuge dans la grotte. Dans la Sourate Bourouj du Saint-Coran[10], il est fait allusion aux gens de l’Oukhdoud. Qui étaient-ils ? Ils sont connus comme les gens du fossé. C’étaient les Chrétiens de Najran à la frontière de l’Arabie Saoudite et du Yémen. Les juifs du Yémen[11] les persécutaient à cause de leur croyance. Le roi yéménite organisa un holocauste. Le terme « holocauste » vient du grec « holos costos » qui veut dire « le fait de brûler complètement » ou « le sacrifice ». 20 000 chrétiens furent brûlés dans cet holocauste. On les prenait un à un et on leur demandait « Croyez-vous en Jésus ? ». Quand la réponse était positive[12], on les jetait dans le fossé et on les brûlait vif. L’histoire raconte qu’il y avait une femme et son enfant. Le roi et ses soldats étaient aussi là. Quand on allait jeter la mère dans le feu, elle se sentit coupable en voyant son fils[13], elle eut envie de changer d’avis. Son fils lui dit : « Ô maman, tu as peur de ce feu plutôt que de celui de l’enfer ? Vas dans ce feu et tu auras le Bonheur éternel le Jour du Jugement ». Le Saint-Qouran nous montre que lorsqu’il y a une oppression en raison de ses croyances religieuses, il est important de la dénoncer.  

 

Quels rapports le Saint-Prophète SAW entretenait-il avec les chrétiens de Madina et ceux de Makka ? Le St-Prophète SAW n’a pas bâti une religion qui soit comme un cocon. Il a bâti une religion universelle, ouverte à tous ceux qui croient en un Dieu Unique. C’est pour cela que la première chose qu’il a faite en arrivant à Madina a été de fonder la constitution. Que disait la constitution ? Les chrétiens peuvent avoir leurs églises, les juifs leurs synagogues et les musulmans leurs mosquées. Aucun chrétien ne peut attaquer un musulman et aucun musulman ne peut s’attaquer à un chrétien. Si un juif attaque un musulman, le musulman peut le condamner et vice-versa et s’il y a un quelconque problème entre les deux partis, c’est lui[14] qui servira de juge et d’arbitre. La constitution insistait sur la liberté religieuse de chacun. C’est pour cela que lorsque le Saint-Prophète SAW a fondé l’État islamique à Makka, les premiers chrétiens qui sont venus vers lui étaient des chrétiens qui avaient subi les persécutions à Najran. Ils prirent part à l’événement de Moubahila. À ce moment-là, il y avait environ 40 000 Chrétiens à Najran et ils étaient répartis en 73 townships. Quand les Chrétiens de Najran virent les visages éclatants des cinq Panjetanes et qu’ils décidèrent de refuser le défi de Moubahila, Rassoulillah signa un traité avec les chrétiens : les chrétiens de Najran vivront au sein de l’Empire Islamique en paix. Si l’Empire Islamique est attaqué, ils ne sont pas obligés de le défendre, ils peuvent rester chez eux. Ce sont les musulmans qui doivent assurer leur sécurité. Ce traité montre la vision du Saint-Prophète SAW. Le Prophète Mouhammad SAW avait un esprit ouvert. Il disait aux autres : « Même si vous n’êtes pas mes frères en religion, vous êtes mes égaux du point de vue de l’Humanité ». Et c’est pour cela que nous voyons Amiroul Moeminine continuer cette vision. Un jour, quand il marchait dans la rue avec un de ses compagnons, son ami lui dit, en regardant une église : « Je me demande combien de shirk est accompli ici ! » Imam Ali A.S. regarda son compagnon et affirma : « Je me demande combien Allah SWT est adoré ici ! » Voyez la différence de visions ! Le compagnon a une vision étroite tandis que notre premier Imam A.S. a une vision large et ouverte.

 

Pourquoi l’histoire de Jean le Baptiste a-t-elle été répétée à maintes reprises par Aba Abdillah sur sa route vers Karbala ? La raison pour laquelle Imam A.S. évoquait Nabi Yahya A.S. est qu’il avait la même vision[15] qu’Imam A.S. et la vie de Jean le Baptiste était similaire à celle de Houssein A.S. C’est pour cela que Jabir ibné Abdoullah Ansari cite Jean le Baptiste dans le Ziarat-e-Arbaïne d’Imam Houssain A.S. Il affirme : « Je jure, ô Aba Abdillah, que vous avez suivi les mêmes pas que ceux qui avaient été entrepris par votre frère Yahya ibne Zakariya A.S. »

 

Voici les six similarités entre Nabi Yahya A.S. et Imam Houssein A.S. Premièrement, tous les deux sont nés après une grossesse de six mois. En second lieu, ils[16] portaient un nom qui était nouveau[17]. Ensuite, Ils se sont tous les deux soulevés contre le dirigeant de leur époque. Le quatrième point commun est que leurs têtes décapitées ont été apportées dans des palais à Sham[18]. Avant de mourir, notre 3ème Imam A.S. dit à Abdoullah ibne Oumar al-Khattab : « Nabi Yahya A.S. décéda à cause d’une relation d’adultère. De la même façon, je vois que ma tête sera décapitée par un homme qui se livre aux mêmes activités. » En outre, quand le Prophète Yahya A.S. décéda, le ciel était rouge en raison de son assassinat. Il en fut de même le jour de Ashoura à Karbala quand Aba Abdillah fut assassiné. Enfin, le martyr de Nabi Yahya A.S. a été vengé par 70 000 soldats et de la même façon, Moukhtar-e-Saqafi vengea le shahadat d’Imam Houssein A.S.[19]  

 

 

Réalisé par une Kaniz-e-Fatéma

 

 

[1] Dont les dirigeants de l’Église copte d’Égypte.

 

[2] Selon le Christianisme, l’Homme est né pécheur (cf le concept du péché originel).

 

[3] Selon les hadiths, Elisabeth, la mère du Prophète Yahya A.S. était la sœur de Bibi Mariam AHS.

 

[4] vœux

 

[5] http://www.al-islam.org/greater_sins_complete/

 

[6] Association d’autres dieux ou d’autres êtres à Allah SWT, polythéisme

 

[7] Le terme arabe "sabi" correspond à 9-10 ans.

 

[8] Que nous connaissons comme le Darbar-e-Yazid

 

[9] Et honorer

 

[10] Sourate n° 85, Les Constellations.

 

[11] Le Yémen était alors contrôlé par les juifs.

 

[12] Quand ils disaient oui

 

[13] Qui allait aussi être brûlé à cause d’elle.

 

[14] Mouhammad SAW

 

[15] Large, ouverte

 

[16] Notons ici qu’une montagne en Arabie était nommée Hassan mais ce prénom n’avait jamais été porté par un être humain avant notre second Imam A.S.  

 

[17] Un prénom qui n’avait jamais été porté par quelqu’un d’autre auparavant

 

[18] Damas

 

[19] Le St-Prophète SAW avait annoncé que le sang de son petit-fils Houssein sera vengé par plus de 70 000 soldats. Dans la réalité, il y avait environ 80 000 soldats mais la raison pour laquelle le nombre de 70 000 est donné est pour montrer l’importance du nombre plutôt que le chiffre exact.

 

 

Menu

 

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Cours du Madressa

Divers Majaliss

 

Le Madressa

Activités du Madressa

Majaliss en vidéo

 

Les Majaliss

Cours Islamiques

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Les Saints Prophètes

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

La Bibliothèque

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2017 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu