Shia 974 (Chiite Réunion) - Divers articles - Shia 974" Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )
Divers articles

24 Octobre 2009


Analyse de la musique


idées prises du majliss de seyyed Ammar Nakshawani



INTRODUCTION :


Le sujet de la musique est l'un des plus importants. C'est un sujet qui requiert une examination attentive.

Lorsque quelqu'un essaiera d'examiner la musique, il remarquera qu'elle nous entoure sans cesse dans notre vie.

Nous voyons la présence de la musique par :

les chaines consacrés à la musique de grandes industries pour la musique => des milliards de disques


LES EFFETS DE LA MUSIQUE :


On peut essayer d'étuder la vie des chanteurs. Si la musique avait un bon effet, alors les chanteurs auraient une vie sereine, paisible. Ce n'est pas le cas.

Nous trouvons par exemple à propos de George Michael dans wikipedia cela : «En 1998, il est impliqué dans un scandale à Los Angeles. Il se fait interpeller par un policier en civil dans des toilettes publiques pour comportement immoral. Il se trouve dans l'obligation de révéler son homosexualité suite à cette affaire. » (wikipedia)

Une très célèbre chanteuse, Britney Spears, montre aussi beaucoup d'actes anormaux :

« Dès 2001, Britney Spears décide de faire évoluer son image et rompt avec les valeurs puritaines entretenues jusqu'alors. Le fait le plus marquant de cette évolution est son baiser avec son amie Madonna lors des MTV Video Music Awards 2003. Cet acte homosexuel, en direct, surprend le public et sera par conséquent très médiatisé » (wikipedia)

« Début février 2007, elle défraie la chronique en se rasant le crâne et en effectuant un séjour d'un mois dans une clinique de désintoxication. Elle en sort le 20 mars 2007. » (wikipedia)

« Le 4 janvier 2008, Britney Spears est transportée de force par la police à l'hôpital Cedars Sinaï de Los Angeles afin de subir une évaluation psychologique. Les policiers constatent alors qu'elle semble « sous l'influence d'une substance inconnue. » (wikipedia)

"Ses soirées avec Paris Hilton, ses photos sans sous-vêtements et ses déboires judiciaires pour la garde de ses enfants fournissent des sujets de choix pour les tabloïds du monde entier." (wikipedia)

Voyez aussi, il n'y a pas que l'Occident qui est touché :

En Egypte, l'un des plus grands chanteurs arabes, nommé Abdel Halim Hafez, ayant mouru, « Quatre femmes se sont suicidées à l'annonce de sa mort. » nous apprend wikipedia.

Nous voyons par cela que la musique n'aide pas ces gens. Si on comparait la vie de ses chanteurs avec la vie de nos 14 ma'soumines, nous y verrions une différence phénoménale.


LES DROITS DE NOS OREILLES :


Il faut savoir que les oreilles ont une grande valeur. En effet, dans les versets coraniques, Allah parle en premier des oreilles, et ensuite des yeux.

L'Imam Zayn al Abidine nous apprend à propos des oreilles : « les oreilles sont les portes du coeur, elles transmettent toutes sortes de pensées, autant bonns que mauvaises » (voir Epitre Sur Les Droits en Islam, disponible sur musavilari.org).

Comment peut-on placer dans un même coeur la spiritualité et l'immoralité ?


LA VISION DES AUTRES MUSULMANS (sunnite, soufi) :


Une secte de soufisme, le zarrâqiya. Ceux-là disent que la musique est la plus importante forme d'adoration.

Quant aux sunnites, les quatre écoles sont d'accord, sur le fait que la musique est haraam. Néanmoins, il y a certains hadiss incroyables dans le Sahih Boukhari (un des principaux livre de hadiss des sunnites).

'Ayechâ, épouse du Prophète, rapporte dans S. Boukhari, que durant la période de 'eid, à Mina, il y avait 2 chanteurs et danseurs. Les deux chanteurs chantaient, et le Prophète prenait plaisir de cela. Abou Bakr demanda au Prophète, comment pouvait-il écouter ses musiques sataniques. Le Prophète répondit que c'est le jour de 'eid, et donc de permettre la musique.

C'est une honte ! Ce n'est pas le seul hadiss. On ne peut pas accepter ce genre de hadiss, qui montrent que le Prophète acceptait la musique le jour de 'eid !

Ce sont des hadiss qui contredisent le Qur'an, et donc à jeter au mur.


L'INTERDICTION DE LA MUSIQUE, PAR LE QUR'AN :


Sourat 23, verset 1 à 3 :

Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles dans leur Salat, qui se détournent des futilités,

L'Imam Ja'far as Sadiq (a.s) fut interrogé à propos de ce verset. Que voulait dire le verset 3.
L'Imam répondit que «
» (futilités) se réfère aux paroles des chanteurs.

En effet, beaucoup de paroles des chanteurs sont en contradiction avec ce que la religion enseigne.

Par exemple, Madonna dit : « Tell me love isn't true, it's just something that you do » (dis moi que l'amour n'est pas véritable, c'est juste une chose que tu fais)

La religion nous apprend que l'amour est un acte réciproque entre l'époux et l'épouse. L'amour est un acte véritable. C'est une chose qui apporte douceur et paix dans l'humanité.

Quelle conséquence aurait ces paroles, si elles sont écoutées par les filles de notre communauté?

Sourat 22, verset 30 : Abstenez-vous de la souillure des idoles et abstenez-vous des paroles mensongères.  

«  
 » (ici traduit par 'paroles mensongères') se réfère aux paroles s'opposant à la réalité.

Comparons leur réalité (en voyant leurs vies) et la réalité de nos 14 ma'soumines !

Sourat 31, verset 6 : Et, parmi les hommes, il est [quelqu'un] qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d'Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant.

Notre Imam fut questionné, à qui se réfère ce verset. Il répondit que ce verset se réfère à 3 types de personnes :

Ceux qui écoutent les poèmes érotiques.

Ceux qui écoutent les faux mythes

Ceux qui écoutent les paroles des musiciens, et pratiquent la musique

Pour ces gens, « un châtiment avilissant »

Sourat 53, verset 60,61: Et vous [en]: riez et n'[en]: pleurez point? absorbés [que vous êtes]: par votre distraction.

Un de nos a-immah fut questionné à ce propos. Cela se réfère aux gens qui jouent les paroles des chanteurs pour distraire les gens d'écouter le Qur'an.


CONCLUSION :


L'Imam Ali ar-Riza (a.s) raconta qu'un jour un homme vint auprès de lui, et demanda si la musique était haraam. L'Imam laissa la conscience de l'homme y répondre : Si on a d'un côté la vérité (truth), et d'un côté le faux (false), où placer la musique ?

A présent, pour répondre à cette question, analysons ce que faisait B. Zaynab (a.s), et ce que faisait les assassins de l'Imam Hossayn (a.s). Ne savons-nous pas que ceux-là étaient plongés dans la musique ? Et qu'il y avait des danseurs dans leur palais ?

Réalisé par un adolescent de St-Denis

 

Menu

 

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Cours du Madressa

Divers Majaliss

 

Le Madressa

Activités du Madressa

Majaliss en vidéo

 

Les Majaliss

Cours Islamiques

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Les Saints Prophètes

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

La Bibliothèque

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2017 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu