Shia 974 (Chiite Réunion) - La Bibliothèque - Al-Amaali de cheick Al-Moufid - Shia 974" Chiite à l'Ile de la Réunion

Aller au contenu

Menu principal :

Shia 974 ( Chiite à l'Ile de la Réunion )
La Bibliothèque

 

AL-AMAALI DE CHEICK AL-MOUFID

Traduit de l’anglais par une Kaniz-e-Fatéma et Moulla Nissar

 

La Première Assemblée

 

Par le Nom d'Allah, Le Plus Clément, Le Plus Miséricordieux,

Toutes les louanges sont à Allah, Le Seigneur des mondes.

Que les Bénédictions et la Paix soient sur le Noble Maître, Mouhammad b. Abdillah, le Dernier des Prophètes et sur ses Descendants, (qui sont) le  Droit Chemin, les Imams infaillibles.

Que la Paix soit sur eux tous de la part d’Allah.

La Première assemblée s'est réunie le samedi premier Ramadhan de l'an 404 A.H., à Bagdad, à l'endroit appelé al-Zayyarain, sur la rue Rib'ah, à la résidence de Dhamrah Aboul Hassan Ali b. Mouhammad b. Abdoul Rehman al-Farsi, qu’Allah  (swt) perpétue son honneur à travers ses livres :

 

1. Registre des bonnes actions  

Le grand Cheickh al-Moufid Abou Abdillah Mouhammad b. Mouhammad b. al-No'man, qu’Allah SWT continue à le bénir de Sa protection et Bienfaisance, dit aujourd'hui : Aboul Hassan Ahmed b. Mouhammad b. al-Hassan b. al-Walid me rapporta de son père Mouhammad b. al-Hassan, de Mouhammad b. al-Hassan al Saffar, de Ahmed b. Mouhammad b. Issa, de Mouhammad b. Khalid, de Ibn Hammad, de Abou Jamilah, de Jabir b. Yazeed que Abou Ja'far Mouhammad al-Baqir, que la Paix soit sur lui, rapporta de son père que :

"Certainement, l'Ange nommé pour le serviteur (d'Allah SWT) enregistre (tout) dans ses livres de comptes. Aussi, faites enregistrer une bonne action à son début et à sa fin, (de sorte qu’) Allah (swt) vous pardonne ce qui se trouve entre les deux extrémités."

 

2. Condition d’acceptation des Actes de Dévotion

Il dit : Aboul Hassan Ali b. Mouhammad b. Al-Zoubair al-Koufi me rapporta, avec la  permission de transmettre de la part d’Aboul Hassan Ali b. Faddhal, qui le rapporta d’Ali b. Asbat qui le rapporta de Mouhammad b. Yahya, le frère de Moughallas, de al-Oula b. Razin, de Mouhammad b. Mouslim, de l’un des deux (Imams), que la Paix soit sur eux, expliquant que :

Je lui demandai : "Nous voyons un homme très absorbé par les actes de dévotion, humble et essayant de faire de son mieux (pour plaire à Allah SWT), mais qui est opposé à vous. Est-ce que cela peut lui être bénéfique ?

Il répondit : "Ô Mouhammad, nous, les Ahloul Bayt, sommes à l’exemple d’un foyer au sein des Bani Israïl, parmi lesquels celui qui s’est efforcé à prier avec dévouement pendant quarante nuits, a vu sa prière exaucée." Parmi eux, se trouvait quelqu’un qui avait prié de façon ardue pendant quarante nuits, mais sa prière resta sans réponse. Aussi, il vint voir Issa, fils de Maryam, que la Paix soit sur lui, se plaignant de sa situation, et l’implorant de prier pour lui. Alors Issa (a.s). fit ses ablutions et pria. Allah SWT lui révéla : "Ô Issa, certainement, ce serviteur à moi est venu par une porte autre que celle par laquelle Je peux être atteint. Il a prié tandis qu’il avait des doutes dans son cœur à ton égard. Par conséquent, (même) s'il M'implorait jusqu'à ce que son cou soit tranché et que ses doigts soient désagrégés Je ne lui aurais pas répondu."

Ensuite, Issa (a.s) s’adressa à lui en ces termes: « Vous invoquez votre Seigneur alors qu'au fond de vous, vous avez des doutes sur Son Prophète ? »

Il répondit: « Ô l’Esprit d'Allah ! Sa Parole, par Allah, était comme vous l’avez dit. Maintenant, veuillez Lui demander de retirer ce doute en moi. » Aussi, Issa (a.s) pria (pour lui),  Allah exauça sa prière et il put retourner au sein de sa famille.

Nous, les Ahloul Bayt, avons un cas similaire. Allah SWT n’accepte pas les actes de dévotion d’un serviteur qui a des doutes sur nous.

 

3. Al-Harith Al-Hamadani et Ali b. Abi Talib (A.S.)

Il dit : Aboul Hassan Ali b. Mouhammad b. al-Zoubair me rapporta de Mouhammad b. Ali b. Mahdi qui le rapporta lui-même de Mouhammad b. Ali b. Amrou qui le rapporta de son père, de Jamil b. Swaleh, de Abou Khalid al-Kabouli, de al-Asbagh b. Noubatah qui affirme :

Al-Harith Al-Hamadani invita Amiroul Mo’minine (Ali Ibn Abi Talib) en compagnie de quelques shias et j’étais parmi eux. Al-Harith marchait courbé, frappant durement sa canne sur le sol. Il était en effet malade. Alors, Amiroul Mo’minine s’approcha de lui et Harith allait bien, selon lui, et il lui dit : « Ô Harith, comment vous sentez-vous ? »  

Il répondit : "La vicissitude du temps m'a rattrapé, et le conflit parmi vos compagnons à vos propos comme de ceux des trois qui vous précèdent a eu pour effet d’aggraver mon angoisse et ma colère. Il y a ceux qui sont allés à l'extrême dans leur amour passionné pour vous, ceux qui sont voués à vous dans la modération, et enfin ceux qui vacillent dans le doute, ne sachant pas s’il faut avancer ou reculer."

Il (Ali – a.s) ajouta : « Cela est suffisant pour vous, Ô frère (de) Hamadan ! Sachez que mes meilleurs disciples sont ceux qui sont unis sur la voie du milieu. C’est vers eux que les extrémistes doivent retourner et ce sont eux que les hésitants doivent rejoindre. »

Puis Al-Harith dit : "Que mon père et ma mère vous soient sacrifiés, pourriez-vous (clarifier davantage afin d') éliminer la souillure de nos cœurs, et (de) nous assurer à propos de notre affaire de la même manière que nous voyons avec nos propres yeux ?"  

Il (que la Paix soit sur lui) répondit : "Ceci est suffisant pour vous. Vous êtes envahi par la confusion. La religion d'Allah n'est certainement pas connue (ou jugée) par le peuple, elle est reconnaissable par le signe de la Vérité. Connaissez la Vérité, et vous connaîtrez ses partisans. Ô Harith, la Vérité est sûrement le meilleur (et le plus sublime) récit, et celui qui la profère est en effet un combattant (un soldat de la Vérité). Je vous ai informé de la Vérité, aussi prêtez-moi votre oreille et informez vos amis qui savent raisonner.  

Que l’on sache que je suis un esclave d'Allah, le frère de Son Messager et le premier à le confirmer. J'ai confirmé sa vérité quand Adam se trouvait entre l'esprit et le corps. Puis, je suis son premier confirmateur de la Vérité parmi vous qui êtes le peuple. Nous sommes les premiers et nous sommes les derniers. Et nous sommes ceux qui sont spéciaux avec distinction, et nous sommes ceux qui sont sincères. Et je suis son cousin, et son successeur, et son dépositaire et le détenteur de sa confiance et de son secret. On m’a attribué la compréhension du Livre, et on m’a (béni d’un) jugement sain et d’une décision judicieuse, et de la connaissance au sujet des générations et les relations.  

Et on m’a confié mille clés, chaque clé ouvrant mille chapitres, chaque chapitre se composant de mille testaments. En outre, je suis soutenu et spécialement choisi et aidé par la Nuit de Qadr, et cela continue pour moi et pour mes descendants qui se protègent des péchés, tant que les jours et les nuits subsisteront, jusqu'au moment où Allah héritera de la terre et de tous ceux qui se trouvent sur elle. Je vous donne de bonnes nouvelles, Ô Harith, vous me reconnaîtrez au moment de la mort, et sur le Pont, et au Bassin et à l'heure de la division."

Al-Harith demanda : "Ô mon maître, qu’est-ce que la période de la division?" Il répondit : "La division au niveau du Feu de l'Enfer, quand j’établirai une séparation correcte. Je dirai : C'est mon ami, alors laissez-le ; c'est mon adversaire, alors prenez-le."

Ensuite, Amiroul Mo'minine prit (Al-Harith) par la main et déclara : "Je tiens votre main de la façon dont le Prophète (que la Paix soit sur lui et sur sa Famille) avait tenu ma main et avait dit (quand je me suis plaint à lui au sujet des Qouraish envieux et des hypocrites) « Certainement, le Jour du Jugement, je tiendrai la corde d'Allah et je m'accrocherai à Sa Sauvegarde et toi, Ô Ali, tu t'accrocheras à ma sauvegarde, et tes descendants s'accrocheront à ta sauvegarde, et tes Shias compteront sur la sauvegarde de vous tous.' Alors que fera Allah à Son Prophète ? Et que fera le Prophète à son successeur ? (Nous devons faire de même à ceux qui nous suivent). Prenez ceci, Ô Harith, le résumé de tous les détails. Oui,  tu seras avec celui que tu aimes, et tu auras ce que tu auras gagné." Il dit ceci trois fois.  

Puis Al-Harith se leva, en tirant son manteau derrière lui, et en disant : "Après avoir entendu ceci, je ne me soucie pas de savoir quand la Mort me rencontrera ou quand je la rencontrerai."  

Jameel B. Swaleh rapporte que Abou Harith Seyyid Al-Himyari, qu’Allah le bénisse de Sa Clémence, m’a raconté ceci dans le poème suivant :  

« La déclaration d'Ali à Harith est merveilleuse,

Et combien de merveilles apporta-t-il avec lui ?

(Il dit) Ô Harith de Hamadan, celui qui meurt me verra,

Clairement devant lui, qu’il soit un croyant ou un hypocrite.

Ses yeux m'identifieront, et je le reconnaîtrai,

Par ses attributs, son nom, et  ses œuvres.

J'étancherai sa soif avec de l'eau fraîche,

Qui lui paraîtra aussi douce que le miel.

Et quand vous serez devant le Feu de l’Enfer, je dirai :

Laisse-le et ne l’approche pas,

Laisse-le et éloigne-toi de lui, car il a

En effet une corde accrochée à la corde du successeur du Prophète. »

 

4. Quatre habitudes parmi les trésors de la Vertu

Il dit : Al Sharif, Al-Zahid Abou Mouhammad Al Hassan b. Hamza Al-Alawiy Al-Houssaini Al-Tabari – qu’Allah le bénisse de Sa Miséricorde, me rapporta de Abou Ja'far, Mouhammad b. Al-Hassan b. Al-Waleed, de Mouhammad b. Al-Hassan Al-Saffar, de Ahmad b. Mouhammad b. Issa, de Bakr b. Swaleh, de Al-Hassan b. Ali, de Abdoullah b. Ibrahim de Abou Abdillah Al-Sadiq, Ja'far b. Mouhammad, que la Paix soit sur lui, qui rapporta de son père et de son grand-père, que la Paix soit sur eux, que :  

Le Prophète, que la Paix soit sur lui et sur sa Famille, déclara : "Quatre (habitudes) font partie des trésors (cachés) de la vertu : garder sous silence ses besoins, sa charité, son indisposition et ses malheurs."

 

5. Aider un Momine dans le besoin

Il dit : Aboul Qassim Ja'far b. Mouhammad b. Qawlawayh, qu’Allah le bénisse de Sa Miséricorde, rapporta de son père, de S'ad b. Abdillah, de Ahmad b. Mouhammad b. Issa, de Hammad, de Ibrahim b. Oumar Al-Yamnani, de Abou Hamza Al-Thoumali – qu’Allah le bénisse de Sa Miséricorde, que Zainoul Abidine Ali b. Al-Houssain, que la Paix soit sur lui, déclara:

"Celui qui donne à manger à un Mo'min affamé, Allah le nourrira des fruits du Paradis et celui qui étanche la soif d'un Mo'min, Allah étanchera sa soif du nectar pur et délicieux (le jour de la récompense). Et celui qui vêtit un Mo'min, Allah le vêtira d’un brocard vert (du Paradis), et il restera sous la Protection d'Allah, le Plus Haut, aussi longtemps qu'un fil de cet habit reste sur lui (c’est-à-dire le Mo'min qu'il a vêtu)."

 

6. La place d'Ali (a.s.)

Il dit : Abou Ja'far Mouhammad b. Ali b. Al-Houssain b. Babawayh, qu’Allah le bénisse de Sa Miséricorde, me rapporta de son père qui le rapporta de Mouhammad b. Al-Hassan Al-Saffar, de Ahmad b. Mouhammad b. Issa, de Ali b. Al-No'man, de Amir b. Ma'qal, de Abou Hamza Al-Thoumali, que Abou Ja'far Mouhammad b. Ali Al-Baqir (que la Paix soit sur lui) annonce :

"Ô Abou Hamza, ne placez pas Ali (a.s.) au-dessous du niveau auquel Allah l'a élevé et ne l'élevez pas au-dessus du niveau où Allah l'a gardé. C’est une (excellence) suffisante pour Ali d’avoir combattu les apostats et il est celui qui tiendra compagnie aux habitants du Paradis."

 

7. Mourir avec l'amour d'Ali (a.s.)

Il dit : Aboul Hassan Ali b. Mouhammad b. Khalid Al-Maythami me rapporta de Abou Bakr Mouhammad b. Al-Houssain b. Al-Moustanir, qui le rapporta de Al-Houssain b. Mouhammad b. Al-Houssain b. Massa'b, qui le rapporta de Abbad b. Yaqoub, qui le rapporta de Abou Abdil Rahman Al-Mas'oodi, de Katheer Al-Nawa', de Abou Maryam Al-Khawlani, de Malik b. Dhamrah, que Amiroul Mo'minine Ali b. Abi Talib (a.s.) déclara :  

Le Prophète, que la Paix soit sur lui et sur sa Famille, prit ma main et dit : "Celui qui accomplissait avec dévotion les cinq prières (quotidiennes), puis mourut avec ton amour dans son cœur, aura respecté son engagement. Et celui qui mourut avec de la haine pour toi, est comme celui qui mourut au temps de l'ignorance (c’est-à-dire l'ère d'avant l'Islam), même s’il devra répondre de ses actions selon l’ordre de l’Islam. Et quiconque vit après toi, avec ton amour dans son cœur, Allah finira sa vie avec la sécurité et la foi, jusqu'à ce qu'il arrive près de moi à la Fontaine."

 

8. Les meilleurs pas d’un Mo'min

Il dit : Aboul Hassan Ahmad b. Mouhammad b. Al-Hassan m’a rapporté de son père, de Mouhammad b. Al-Hassan Al-Saffar, de Ahmad b. Mouhammad b. Issa, de Safwan b. Yahya, de Manssour b. Hazim, de Abou Hamza, de Ali b. Al-Houssain Zainoul Abidine (A.S.) que le Prophète (que la Paix soit sur lui et sur sa Famille) déclara :  

"Les meilleurs pas aux yeux d'Allah sont de deux sortes : ceux faits par un Mo'min pour remplir la rangée sur la voie d'Allah et ceux effectués par un Mo'min pour renouer ses relations, qui avaient été rompues, avec un parent de sang. Et les déglutinations les plus dignes sont, selon Lui, de deux sortes : quand un Mo’min ravale sa colère en réagissant avec gentillesse à une provocation, et quand une personne endure la tristesse et l'inquiétude et demeure patient aux moments des épreuves. Et les deux gouttes qu’Il aime le plus sont de deux sortes : une goutte de sang versée dans la voie d'Allah et une goutte de larme versée dans l'obscurité de la nuit, par crainte d’Allah."

 

9. Des cœurs qui témoignent

Il dit : Aboul Qassim Ja'far b. Mouhammad me rapporta de son père, de Sa'ad b. Abdillah, de Ahmad b. Mouhammad b. Issa, de Mouhammad b. Sinan, de Hammad b. Outhman de Rabe'e b. Abdillah de Al-Foudhail b. Yassar de Abou Abdillah Ja'far b. Mouhammad, que la Paix soit sur lui, que :

Il déclara : "Examinez votre cœur. S'il renie votre ami (ou il a des doutes sur lui), cela veut dire que l'un d’entre vous doit avoir fait quelque chose d’incorrect."

 

10. Réconciliation entre des personnes  

Il dit : Al-Sharif Al-Zahid Abou Mouhammad Al-Hassan b. Hamza me rapporta de Mouhammad b. Al-Hassan b. Al-Waleed, de Mouhammad. b. Al-Hassan al-Saffar, de Ahmad b. Mouhammad b. Issa, de Mouhammad b. Sinan, de Amrou Al-Afraq et Houdhaifa b. Manssour de Abou Abdillah Ja'far b. Mouhammad, que la Paix soit sur lui, confie :

"La meilleure charité auprès d'Allah consiste à rétablir la réconciliation entre des personnes et de les rapprocher les uns des autres quand ils se sont séparés."

 

11. Des moyens inattendus  

Il dit : Aboul Hassan Ahmad b. Mouhammad b. Ja'far me rapporta de son père, de Mouhammad b. Al-Hassan al-Saffar, de Ahmad b. Mouhammad b. Issa, de Mouhammad b. Khalid Al-Barqi que Hammad b. Issa raconta :  

Je me suis adressé à Aboul Hassan Moussa b. Ja'far, que la Paix soit sur lui, en ces termes : "Que je vous sois sacrifié, priez Allah pour qu'Il me bénisse d’un fils, et qu’Il ne me prive pas du Hajj aussi longtemps que je vis." Il ajouta : "Il pria pour moi et Allah me donna ce fils. Et à chaque fois que les jours de Hajj arrivaient alors que je n'avais pas les moyens pour subvenir aux dépenses, Allah me pourvoyait de moyens inattendus."

 

12. Sur le fait d’être conscient - non vaniteux  

Il dit : Aboul Qassim Ja'far b. Mouhammad me rapporta de son père, de Sa'd b. Abdillah, de Ahmad b. Mouhammad b. Issa, de Al-Houssain b. Saeed, de Mouhammad b. Abou Oumair de Al-Harith b. Behram, de Amrou b. Jamee' que :  

Abou Abdillah, Ja'far b. Mouhammad, que la Paix soit sur lui me recommanda : "Celui qui vient chez nous à la recherche du Fiqh, du Qour'an et de son exégèse, laissez-le entrer. Et celui qui vient pour révéler tel ou tel secret (défaut des autres) qu'Allah a caché (par Sa Grâce), écartez-le !" Quelqu'un demanda : "Que je vous sois sacrifié, puis-je faire état de ma situation actuelle?" Il répondit : "(oui), si vous voulez." Il expliqua : "Par Allah, je suis noyé par le péché depuis longtemps, et je voudrais me  changer, mais je n’y parviens pas." Il lui dit en réponse: "Si ce que vous dites est vrai, alors Allah vous aime, et Il ne fait pas obstacle à votre changement sauf que vous pouvez Le craindre (davantage en étant conscient, et sans vanité)."  

 

A suivre

 

 

Menu

 

 

Rechercher sur le site

Accueil du site

Cours du Madressa

Divers Majaliss

 

Le Madressa

Activités du Madressa

Majaliss en vidéo

 

Les Majaliss

Cours Islamiques

Majaliss en audio

Suivez nous

Audios et Vidéo

Les Saints Prophètes

Calendrier Chiite

 

Nawhas et Qassidas

La Bibliothèque

Nous contacter

 

Création 

Référencement 

Shia 974    Copyright © 2008 / 2018 Tous droits réservés

Hébergement   

Retourner au contenu | Retourner au menu